21.01.13

Commerce extérieur: l'Amérique latine devra avancer plus vite

Les pays d'Amérique latine - y compris le Brésil - ont besoin de diversifier leurs exportations, réduire leur dépendance des matières premières, et se préparer ainsi à un nouveau scénario économique. Pour faire avancer l'industrialisation, il est nécessaire d’implanter des mesures  protectionnistes à travers les taux de change et valoriser les produits nationaux, approfondir les accords régionaux et augmenter la participation des consommateurs dans le marché.

Pour les entrepreneurs latino-américains, les pays de la région peuvent maintenir leur position sur le marché des commodities, mais au cours des 20 prochaines années, « ils doivent avancer plus vite vers l'industrialisation afin d’assurer un meilleur développement économique, la qualification de la main-d'œuvre, une plus grande intégration dans le marché de la consommation et la hausse du revenu par habitant », explique Ingo Plöger, représentant du Brésil au CEAL.

Dans le domaine de la technologie, la région excelle dans les applications agro-industrielles et alimentaires - avec les protéines animales et les légumes - ainsi que dans le domaine des carburants - l’éthanol et la biomasse. Et le Brésil a un rôle de pionnier dans l'histoire du développement industriel et scientifique de la région, avec des entreprises comme Embraer et Petrobras qui développent et exportent leur technologie.

L'accélération dynamique, la diversification des échanges industriels et de commerce extérieur des pays latino-américains devra s’appuyer encore sur la reconnaissance des PME, dans la création d'emplois et le renforcement de l'intégration régionale, en particulier en ce qui concerne le secteur de l'énergie.

Selon le CEAL, sur l'horizon des 20 prochaines années, la tendance est d'approfondir l'intégration dans les accords commerciaux, y compris le Pacte Andin et le Mercosur. Dans la même fenêtre, la région pourra devenir la plus grande plate-forme d’investissements pour les infrastructures dans le monde.

«La région maintiendra son leadership dans le domaine de la nourriture, des minéraux et de l'énergie renouvelable, mais elle ne peut pas se contenter que de ça », conclut Plöger.

 

Source : Conseil des Entrepreneurs de l’Amérique latine (Ceal)

Traduction et rédaction : S.Conte

Posté par Fatos e Fotos à 10:29 - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16.01.13

Lecture : Philosopher au Brésil aujourd'hui

Pour en savoir + : www.ruedescartes.org/numero_revue/2012-4-philosopher-au-bresil-aujourd-hui/

RDES_076

Posté par Fatos e Fotos à 11:05 - Permalien [#]
Tags : , , ,

14.01.13

Énergie brésilienne: un petit pas en avant, deux en arrière

Le nouveau plan d'expansion soumis par le ministère brésilien des Mines et de l'Énergie, qui prévoit les directives énergétiques du Brésil pour les dix prochaines années, présente des améliorations par rapport aux éditions précédentes, mais il n’avance pas dans le bon sens.

Depuis plusieurs années, une des constantes du plan est de surestimer la moyenne du PIB pour la décennie. Gonfler les chiffres provoque une augmentation de la demande d'énergie, demande souvent supérieure à celle dont le pays aura vraiment besoin dans le future. Chaque année, le plan d’expansion brésilien cherche à redimensionner les projections énergétiques de l'année précédente et à faire des prévisions économiques optimistes. Le plan actuel prévoit que la demande d'électricité va augmenter de 52% au cours de la prochaine décennie, et cela en s’appuyant sur un PIB moyen de 4,7% pour la période.

Pour répondre à cette projection de demande, le système électrique devra s’accroître. Les investissements seront ainsi répartis entre les grandes centrales hydroélectriques (50,4%) ; les centrales thermoélectriques fossiles et nucléaires (15,6%) ; les sources renouvelables comme les éoliennes, les petites centrales hydroélectriques et la biomasse (34%). La production de 33 000 MW d'origine hydroélectrique devra voir le jour, la plupart d'entre eux en Amazonie. Les conséquences directes de cette augmentation de production sont l’inondation d’une superficie de 6.456 km2 (affectant directement 62 000 personnes), et la perte de 3.450 km2 de végétation primaire, ce qui équivaut à environ la moitié de ce qui est déboisé chaque année en Amazonie.

Malheureusement, ces projections et ces investissements ne tiennent pas compte de l'énergie solaire, ce qui est un mauvais signe pour un secteur qui se prépare à se développer au Brésil, avec l'annonce récente d'une réglementation spécifique par l'ANEEL (Agence nationale de l'énergie électrique). Les investissements dans le secteur solaire représenteront seulement 19,5% du budget prévisionnel.

Le diagnostic général du Plan décennal d'expansion d’énergie pour 2012-2021 est que, en dépit de quelques améliorations par rapport à la version précédente, une grande partie de leurs hypothèses et des prévisions, continuera à produire un fort impact négatif sur l'environnement et la société dans les années à venir.

 

Traduction : S. Conte

Source : Greenpeace Brasil

Posté par Fatos e Fotos à 12:56 - Permalien [#]
Tags : , , ,

08.01.13

Brésil : la monnaie brésilienne fluctue désormais en fonction du goût du marché

Le gouvernement brésilien a annoncé récemment qu’il proposerait moins de mesures de relance en 2013. Selon le ministre de l'économie, Guido Mantega, l’objectif est de maintenir l’équilibre des taux de change et avoir des taux d'intérêt plus bas.

Réfutant les critiques de certains analystes, qui ont fait valoir que les mesures prises par le gouvernement «bloquent les investissements et peuvent provoquer l'inflation, et au même temps ne garantissent pas une reprise de l'économie», Mantega a déclaré que «ces mesures commencent à peine à avoir de l’effet et aident a stimuler la plus grande économie d'Amérique latine avec des taux de croissance compris entre 3% et 4% cette année et de 4% en 2014.

Le ministre brésilien Guido Mantega, 63 ans, a gagné une reconnaissance mondiale en 2010 quand il a accusé les Etats-Unis et l’Europe de s'engager dans une «guerre des monnaies» en adoptant des politiques qui, selon lui, affaiblissaient le dollar et l'euro au détriment des économies émergentes comme le Brésil, en les rendant moins compétitifs.

Devant ce scénario, les contrôles de capitaux mis en œuvre par Mantega on servit à empêcher l’invasion des dollars sur le marché et à soutenir la monnaie brésilienne, le Real.

Ces contrôles, combinés a une croissance économique plus faible et des taux d'intérêt plus bas, ont affaibli la monnaie d'environ 25% face au dollar depuis la mi-2011.

« Les taux d'intérêt et des taux de change, les principales variables sont maintenant dans un état plus équilibré qu’en 2012. La monnaie brésilienne fluctue désormais en fonction du goût du marché », a ajouté le ministre.

 

 

Source : Época Negócios

Traduction et adaptation : S.Conte

Posté par Fatos e Fotos à 12:26 - Permalien [#]
Tags : , , ,

06.01.13

LoveShot, exposition collective internationale autour du thème de l’érotisme

Du 18 Janvier au 22 Février  

7, rue du Vertbois 75003 Paris

Artistes : Erró (France), Kakati (Brésil), Loredana (Italie), Pierre & Gilles (France), Roland Schmitz (Allemagne) Sérgio Bello (Brésil), Vitaliy & Elena Vasilieva (Ukraine)

Avec LoveShot, l’art érotique se pare de ses plus belles couleurs et revêt ses plus grandes problématiques.

Art et Érotisme vont donc de paire, et nous poussent à nous questionner sur les limites de notre sexualité. Les artistes réunis pour l’occasion à la Galerie Ricardo Fernandes ne prennent pas de gants pour traiter du sujet, exhibant leur vision de l’érotisme à grands coups de pinceaux, flashs ou de bronze. Leur imagination nous dévoile « LoveShot », et en fait un sujet certes troublant, mais loin d’être tabou. 

Posté par Fatos e Fotos à 11:49 - Permalien [#]
Tags : , ,


Nouvelle performance de l’artiste peintre et chanteuse Lucia Mamos-Moreaux

Les 18 et 19 janvier à partir de 20 heures                             

Concert Bossa Nova

Performance Chant/Peinture

Artiste peintre et chanteuse brésilienne, Lucia Mamos-Moreaux propose une nouvelle performance chant/peinture en direct.

Le Parnasse Salon de Thé

4, rue André Chénier 78000 - Versailles

lucia-mamos-moreaux-performance-chant-peinture

 

Posté par Fatos e Fotos à 11:48 - Permalien [#]
Tags : ,

Compagnie du Léon : C’est quoi l’amour ?, spectacle clownesque sur le fonctionnement amoureux

facebook1r-2-198x300

Le 12 janvier à 20 H

Salle MINGA

10, bis rue Dom Vaissette Montpellier

Léon Tramp vous présente une conférence sur l’amour. Le personnage tourmenté tente de trouver une logique au fonctionnement amoureux. Ses propos sont confus, il se perd, oublie, confond. Du burlesque au bord du sensible.


Léon le clown tramp < c’est quoi l’amour ? > crée par Christophe MARTIN, a vu le jour au sein du Hangar des Mines  chez Michel Dallaire. C’est dans la parodie et le verbe que Léon trouve sa pleine expression.
Sa pensée incohérente et son je m’en foutisme le mènent parfois sur le bord du vide, Toujours sur le fil, il s’accommode de ses idées chaotiques, incongrues. Il se surprend à comprendre ce qu’il dit. Les accidents matériels ponctuent son discours, c’est autant de surprises qui obscurcissent son discours sur l’amour.

Pour en savoir + : www.compagnieduleon.fr

Posté par Fatos e Fotos à 11:36 - Permalien [#]
Tags : , , ,

03.01.13

Voeux 2013: La rédaction de Brasilidade vous souhaite une très belle année 2013

4

Posté par Fatos e Fotos à 14:02 - Permalien [#]

02.12.12

Fest'AFilm : Exposition de photos retrace l’histoire du fado, genre musical portugais

Maison des Relations Internationales Montpellier

Du 03 au 10/12

Le fado est un genre performatif qui intègre musique et poésie. Apparu à Lisbonne dans le second quart du XIXème siècle, il est le résultat d’un processus de fusion multiculturelle.

Le fado est un genre musical portugais qui prend la forme d'un chant mélancolique généralement accompagné par des instruments à cordes pincées. Le chanteur de fado ou fadiste (fadista) exploite en général des thèmes récurrents : la saudade, l’amour inaccompli, la jalousie, la nostalgie des morts et du passé, la difficulté à vivre, le chagrin, l’exil.

L’une de plus connues de ce genre musical est la chanteuse portugaise Amalia Rodrigues, surnommée la « Reine du fado ». Elle a enregistré plus de 170 disques au cours da sa vie. Elle a aussi été une grande ambassadrice culturelle du Portugal et sa voix lui a valu une réputation internationale.

Le 27 novembre 2011, le Fado a été inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

L’exposition Histoire du fado est composée de 20 affiches, de textes et d’images qui permettent une narration historique sur cette forme artistique d’expression.

Exposition réalisée dans le cadre du 5ème Fest’AFilm.

fest-afilm - copie

Posté par Fatos e Fotos à 12:53 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30.11.12

Leopoldo Martins : ses fauves sculptés dans le marbre, le bronze et le bois dépassent la matière et prennent vie sous nos yeux

Et pour cause ! Ancien designer, l’artiste qui dédie son œuvre à la défense de la faune et de la flore, s’attache à créer l’animal et non la sculpture. À travers ses lignes épurées, morphologie, musculature et attitude féline se découpent avec souplesse et élégance.

L’œuvre de Leopoldo Martins a ainsi su séduire la critique internationale et s’imposer parmi le flot d’artistes émergents. Ses bestiaux s’approprient un lieu, et, faisant appel à notre imaginaire, le modifient aisément, leurs postures suggérant la présence d’un tronc, d’une savane, d’un cours d’eau.

L’exposition les « Chats » de Leopoldo Martins, alliant beauté et puissance, envahissent la galerie Ricardo Fernandes, s’appropriant le lieu, pour en faire un terrain de jeu, de chasse, ou de repos.

Leopoldo Martins est né en 1961 à Belo Horizonte, au Brésil.

Du 7 décembre 2012 au 12 janvier 2013

Galerie Ricardo Fernandes

7, rue du Vertbois Paris 

35

 

Posté par Fatos e Fotos à 11:46 - Permalien [#]
Tags : , , ,