07.01.15

Brasilidade solidaire de « Charlie Hebdo »

Face à l'horreur soulevée par l'attentat dont le journal Charlie Hebdo a été victime ce matin, Brasilidade exprime sa solidarité émue avec l'équipe de Charlie Hebdo et ses condoléances aux familles des victimes.

« La liberté d'expression et la liberté de la presse sont des valeurs fondamentales, universelles. Il arrive que ces principes soient attaqués mais ils ne pourront jamais être éradiqués. »

4550850_6_10b6_dessin-de-plantu_775b134a45b92fb3adfeb3d280f755d6


20.12.14

Festafilm : 7è édition du festival de cinéma lusophone et francophone de Montpellier

Du 18 au 21 décembre

8 pays (Brésil, Portugal, Angola , Guinée Bissau, France, Belgique, Luxembourg et Canada )

+ de 80 films (longs-métrages , documentaires et courts-métrages )

4 lieux (Centre Rabelais, Hôtel Mercure Centre Comédie, cinéma Utopia, l'Acfa)

3 concerts à la Laiterie aux Beaux Arts

2 expositions photographiques

Au programme :

Compétition Internationale

35 courts-métrages

Sélection Regards du monde

3 longs-métrages, 14 documentaires et 5 courts-métrages

Sélection Femmes du Monde

1 long-métrage, 5 documentaires, 9 courts-métrages

Villes Jumelées (Montpellier – Rio de Janeiro)

5 courts-métrages en présence des réalisateurs montpelliérains

version4

Autour du festival : deux expositions photographiques jusqu'au 27 janvier à l'Hôtel Mercure Centre Comédie

Coupe du monde 2014, regards brésiliens

Des images étonnantes - prises par les photographes brésiliens André Porto, Carol Cury, Cristiana Giustino, Hilton de Souza, Peter Ilicciev et Reinaldo Canato lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil.

ff5

 

 

 

 

 

ff6

Pictorialites par l’artiste Jean-Pierre Bigas

Programmation complète : www.festafilm.fr

festafilm1

ff2

ff3

ff4

Posté par Fatos e Fotos à 20:48 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Festafilm: festival du film rend hommage aux femmes dans le monde du cinéma

Le monde filmé exclusivement par des hommes ? Pendant plus de 50 ans le monde était filmé exclusivement par eux. Il était donc vu à travers un regard masculin et reflétait une certaine vision du monde, une vision d'hommes. En France, il a fallu attendre les années 70 pour que les femmes cinéastes entrent dans le monde fermé du cinéma. 

Qu'en est-il aujourd'hui ? Quelle est la place des femmes dans le monde du cinéma actuellement ? D’un point de vue international, certaines organisations tentent de dresser un tableau de la place des femmes dans le monde du cinéma et de les aider à y évoluer.

C’est le cas de l’ONG Women in film qui publie un rapport sur l’emploi des femmes dans les métiers du cinéma (hors actrices). Cette étude est basée sur les 250 films les plus populaires de 2011. Les femmes y représentaient 5% des réalisateurs seulement, et 18% de l’ensemble comprenant réalisateurs, producteurs exécutifs, scénaristes et autres directeurs de la photographie. En France, elles répresentent entre 15% et 20% des films difusés. Dans les écoles de cinéma, les femmes sont aussi présentes (44%) que les hommes (56%).

De l'autre côté de l'Atlantique

Etre une femme et réaliser des films reste un défi au Brésil et en Amérique latine. Les femmes sont encore une minorité dans le cinéma brésilien. En dépit des avancées dans le domaine cinématographique (entre 1981 et 1990, les femmes ont réalisé 3,27% de tous les longs métrages produits au Brésil), les femmes ont réalisé 15,37% des films sortis entre 2001 et 2010.

Comme aux États-Unis, où le marché cinematographique est contrôlé par de studios et de grandes sociétés, au Brésil, les femmes sont plus présentes dans la réalisation de documentaires, qui ont des coûts inférieurs. Parmi les films à gros budget, la participation des femmes est plus faible.

Cinéma de femmes

Toutes les cinéastes - brésiliennes, latino-américaines et françaises - interpellées par cette question rejettent l'idée d'avoir un fil conducteur dans leur travail. 

"Ce serait tout simplement limiter le regard féminin, qui est multiple".

"Ce sont des choix personnels, pas de genre".

"Les femmes brésiliennes, ainsi que les latino-américaines, fuient les stéréotypes : on nous imagine souvent en train de danser la samba avec un panier sur la tête. Bien sur que nous aimons danser, mais nous aimons aussi faire des films, avec lesquels nous voulons montrer un autre Brésil et un autre type de femme".

Femmes recompensées

Au Festival de Cannes : la Néo-Zélandaise Jane Campion a obtenu la Palme d'or pour son film The Piano en 1993.

Le César : Tonie Marshall pour son film Vénus beauté institut en 2000.

L'Oscar : En 2010, Kathryn Bigelow  fut la première femme à remporter l'Oscar avec The Hurt Locker. Avant elle, Sophia Coppola (Lost in Translation, 2003) avait été la première femme a être nominée dans cette catégorie.

L'édition 2014 du Festafilm rend hommage aux femmes dans le monde du cinéma. Des 87 films à l'affiche cette année, 23 ont été réalisés par de femmes, soit 26%. Une table ronde consacrée à ce sujet est proposée aujourd'hui à 16H au Centre Rabelais.

Pour suivre toute la programation : www.festafilm.fr


28.11.14

Casa Amadis présente l'exposition-lecture Le Portugal par le rail à la Maison des relations internationales à Montpellier

Du 8 au 12 décembre

Vernissage le 9 décembre à 18H30

Esplanade Charles de Gaulle, face au Corum

Photographies de Dario Silva

Textes lus en français par Stéphane Laudier de Valéry Larbaud et Eça de Queiroz

Sous le haut patronage de Camões Instituto de la Coopération et de la Langue du Ministère des Affaires Etrangères du Portugal avec l'appui de la Mairie de Montpellier.

Les photographies de Dario Silva, photographe et journaliste spécialisé, nous feront voyager à travers les paysages urbains de Porto avec son tram et les paysages champêtres du Portugal profond.

Le texte de Valéry Larbaud qui décrit sa découverte de la littérature portugaise pendant un voyage dans le mythique Sud-Express, le plus ancien grand express européen encore en fonctionnement sera suivi de la lecture de deux textes de l'écrivain Eça de Queiroz.  

affiche 9 dec 2014

Cinéma brésilien : Le Collectif Brésil propose un road movie fluvial sur l'Amazone

Le mercredi 3 décembre à 20H

Maison internationale de Rennes

Un documentaire de José Huerta “ les maîtres du gamba” en vostf (2013)

Ce road movie fluvial sur l'Amazone, est l'occasion de découvrir le Brésil syncrétique, où se mêlent les cultures indigène, africaine et européenne.

Il s'agit aussi d'un parcours initiatique, où l'enjeu est celui de la continuité et donc de la transmission de cette forme de musique, car tous les membres du groupe sont aujourd'hui très âgés.

Entrée 4 euros

Posté par Fatos e Fotos à 18:15 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Salon d'Art Antwerp International Art & Design 2014 ouvre ses portes la semaine prochaine à Anvers

Du 5 au 12 décembre

Avec la participation de 14 artistes français

Art Antwerp est un évènement innovant dans le monde des arts, ainsi qu’une plate-forme globale pour les galeries, les amateurs d’art, les collectionneurs, les marchands, les experts en art & design et les journalistes culturels du monde entier.

Il s’agit essentiellement d’un salon culturel de huit jours et une exposition internationale de Fines-Arts, Art-Nouveau, design d’intérieur, design bijoutier, Art Moderne et plus encore.

Parmi les exposants seront présents la Galerie Yiny Esveld, Lux Art Consulting, la Galerie Mattisse, Gabriel Meiring, Grnager Studios, la Galerie Art Agency Colony, Michielsen Manufacturing, Art des annonces gallery, et beaucoup d’autres.

Lors de cette manifestation Art des annonces a pris en charge deux stands (39 m2 - 25 ml de mur) pour présenter le travail de 14 artistes – 11 peintres et 3 sculpteurs.

Pour en savoir + : www.artantwerp.com

Posté par Fatos e Fotos à 18:09 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23.11.14

Festafilm : Festival de cinéma demarre la 7è édition avec deux expositions photographiques et un concert musique brésilienne

Vernissage le 26 novembre à 18H

Concert avec le groupe Forro d'Aqui à 20H

Hotel Mercure Centre Comédie Montpellier

Coupe du monde 2014, regards brésliliens

Des images étonnantes - prises par les photographes brésiliens André Porto, Carol Cury, Cristiana Giustino, Hilton de Souza, Peter Ilicciev et Reinaldo Canato lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil - seront exposées pour la première fois en France. L’exposition d’une trentaine de photos, est organisée selon les thèmes suivants: «Fan Fest ... privée», une sélection de photos montrant la relation du public privé dans les événements officiels de la fête du football; «Foi retrouvée» qui met en scène les moments où la foi est le dernier recours; «La Coupe au quotidien», qui montre com- ment la coupe du monde a changé la vie quotidienne des villes brésiliennes, où elle s’est tenue; «Moments insolites» qui met en scène les moments les plus étonnants et inattendus de l’événement; «Un filon économique?», qui dévoile les coulisses du commerce de toutes sortes d’objets pendant la Coupe du Monde; et «Passions», qui traduit en images l’émotion des fans et des joueurs dans une seule fête.

Pictorialites

par l’artiste Jean-Pierre BIGAS

A travers le viseur de son « reflex », il aime observer, et regarder dans la nature : dans l’eau, les arbres, ou même dans toutes sortes d’environnements créés par l’Homme... Et il arrive d’y découvrir des sujets dont l’esthétique inspire sa curiosité du moment, et qu’il fixe dans la mémoire de l’ appareil photographique pour interpréter, et jouer, plus tard avec ces formes et ces couleurs...

Pour en savor + : www.festafilm.fr

Sans titre

Posté par Fatos e Fotos à 21:06 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19.11.14

Brésil : Prêmio Jabuti, le prestigieux prix littéraire brésilien, annonce les deux lauréats 2014

Les livres 1889 (Globo), de Laurentino Gomes, et Breve História de um Pequeno Amor (FTD), de Marina Colasanti, ont été sacrés les meilleurs livres de 2014 par le Prix Jabuti dans les categories Non-Fiction et Fiction, respectivement.

La conteuse Marina Colasanti raconte dans son livre Breve História de um Pequeno Amor, l'historie d'une écrivaine qui s'occupe de poussins de piegons abandonnés. La trilogie best-seller de Laurentino Gomes, composée par 1808, 1822 et 1889, avait déjà reçu un prix Jabuti dans la categorie Reportage en octobre dernier et maintenant l'épisode final, 1889, est sacré Livre de l'année dans la catégorie non-fiction. L'oeuvre raconte l'histoire de la Proclamation de la République au Brésil.

13300305_resized_300x373

1889