01.06.16

Kéro, l'histoire d'un gamin des rues, aux éditions Anacaona

Kéro est un gamin des rues et un fils de pute – littéralement. Livré à lui même dans les rues du port de Santos (Brésil), il raconte la cruauté et la brutalité de son quotidien. Élevé par une maquerelle, entouré de putes, de flics pourris, de matons pervers et d’enfants aussi abandonnés que lui, il sait qu’il n’a aucune chance de s’en sortir.

« La vie, c’est comme ça : soit tu nais sous une bonne étoile, soit tu nais dans la merde. Dès le départ, y a ceux qu’ont tout et y a ceux qui s’en prennent plein la gueule. »

Roman ou reportage ? La frontière est floue… Kéro sonne terriblement vrai. L’auteur, Plinio Marcos, était un Brésilien libre et bohème surnommé le « dramaturge maudit ». Il a été fortement censuré pendant la dictature militaire.

Kéro, un reportage maudit est aujourd’hui considéré comme l’un des romans fondateurs de la littérature marginale brésilienne.

Kero-un-reportage-maudit-Plinio-marcos-570x708

 

Posté par Fatos e Fotos à 11:30 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


15.05.16

Passion marginale de Sami Korhonen, photographie, collage et technique mixte sur toile

Jusqu'au 31 mai

Centre Culturel Cloître des Billettes

24 rue des Archives 75004 Paris

Passion marginale

Photo: SK 
Marianne I, de la série Passion Marginale, photo, collage, peinture, haute-couture sur toile.

Posté par Fatos e Fotos à 14:10 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23.03.16

Souleiado: une nouvelle collection riche en couleurs vibrantes et matières nobles

Souleiado présente une nouvelle collection de prêt-à- porter Printemps/Eté 2016 aux couleurs chaudes et féminines, alliant belles matières et formes aériennes aux notes « Gypset ».

« Cette collection, d'après le styliste de la marque, Gérard Chautard, d'inspiration bohème, reflète la liberté et les couleurs vibrantes. C'est le feu d'artifice : orange, jaune, turquoise et vert. Le vert qui a été réhabilité pour la saison. Osons le porter ! ».

A la fois sexy et raffiné, la nouvelle collection prêt-à-porter Printemps/Eté 2016 Souleiado propose de tenues chics et légères. Cette collection mise sur un mélange de matières authentiques et nobles comme la soie, le coton de soie, le lin, la dentelle. Accompagnées d’un simple panama, les robes sont longues et volantées. Les formes sont amples et aériennes, pour se sentir libre comme l’air, les décolletés sont travaillés, sexy et dégagés dans le dos. Les imprimés sont riches et colorés, pour rayonner en ville et au bord de l’eau. La plage est également très présente cet été, avec des robes transparentes, des paréos et des maillots aux imprimés forts et sculpturaux.

Collections prêt-à-porter homme et accessoires dans l'air du temps

Avec une extraordinaire diversité d'imprimés traditionnels, la collection prêt-à-porter homme puise directement son inspiration dans l'âme de la Provence. La collection printemps-été 2016 rime avec soleil, couleurs vives et vacances.

« La collection homme mise aussi sur les couleurs jaune-turquoise-vert et un mélange de matières authentiques et nobles, comme le coton, la viscose et le lin, dont l'homme est devenu très demandeur, explique Gérard Chautard ». Pour Stéphane Richard, PDG de la marque, « les aficionados sont heureux de retrouver aujourd'hui la beauté des collections inspirées par le Sud. Souleiado est une marque que l'on ne voit pas ailleurs, qui n'existe pas ailleurs. Porter la marque est un choix qui illustre l'affirmation d'un certain caractère ».

Chaussures, ceintures, chapeaux, sacs, foulards et bijoux en véritables turquoises viennent compléter la collection Souleiado printemps-été 2016.

 

solA

solBsolC

solDsolE

 

page_26solG

Crédits photos : Olivier Metzger et Jean-François Roméro

Posté par Fatos e Fotos à 16:28 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17.03.16

Brésil : La littérature brésilienne a rendez-vous à Livre Paris 2016

Du 17 au 20 mars 2016

Porte de Versailles, Pavillon 1, stand J86

Pendant les quatre jours de Livre Paris 2016, de nombreuses séances de dédicaces seront organisées sur le stand brésilien. Elles seront l’occasion pour les visiteurs de parler aux auteurs brésiliens qui seront sur place. Plusieurs romanciers et poètes, illustrateurs et auteurs de bandes dessinées, historiens et académiciens y sont attendus.

Au cours des cinq dernières années, depuis l’annonce de la mise à l’honneur du Brésil au Salon du livre de Paris 2015, plus de 80 auteurs brésiliens se sont rendus en France pour des événements littéraires.

Le Brésil a repris sa participation au Salon du livre de Paris en 2012 et, depuis cette date, l’intérêt du lecteur français pour la littérature brésilienne et celui des éditeurs brésiliens pour le marché français ne cessent d’augmenter. La réussite de l’hommage de 2015 a ouvert la voie à une présence du pays à Livre Paris 2016, ce qui contribuera à renforcer davantage la présence des auteurs et du livre brésiliens en France.

bresillivre

 

Posté par Fatos e Fotos à 11:39 - Permalien [#]
Tags : , , , ,


09.03.16

Cinélatino : l'édition 2016 est dense en histoires exceptionnelles et figures marquantes

Du 11 au 20 mars à Toulouse

Figures d'Amérique latine : personnalités et mythes - hommes et femmes, politiques, artistes, sportifs qui ont marqué l'Histoire.

Cette année, la section Focus de Cinélatino sera particulièrement dense en histoires exceptionnelles. Dédier cet espace de notre programme aux « grandes figures d’Amérique latine », c’est tenter d’apercevoir la transfiguration de l’Histoire dans les histoires imagées par le cinéma.

Lorsque quelqu’un parvient à être une figure marquante pour tout un continent et parfois même pour le monde entier, le plus probable est que sa vie ait été émaillée de situations et d’événements extraordinaires, qui ont pu parfois verser dans l’invraisemblable : quand on parle des grandes figures du monde, la réalité peut dépasser l’imaginaire.

Cinélatino a réuni dans le programme de l'édition 2016, les vies d’hommes et de femmes révolutionnaires, créateurs ou penseurs.

Certain-es d’entre eux sont mondialement connu-es comme les célèbres Emiliano Zapata, Carlos Gardel, Frida Kahlo, Che Guevara ou Salvador Allende. Mais, le festival de cinéma a aussi voulu mettre en avant des personnages moins célèbres mais dont le charisme et le panache sont tout aussi bien reconnus comme l’écrivaine Manuel Sáenz, le peintre surréaliste Roberto Matta, la comédienne Maria Félix ou encore l’architecte Oscar Niemeyer.

Au programme...parmi une trentaine de films, quatre films brésiliens :

Ernesto Che Guevarra Carnets de Voyage de Walter Salles

Lula da Silva Entreatos de João Moreira Salles

Oscar Niemeyer, un architecte engagé dans le siècle de M-H. Wajnberg et R. Van Eck

Sebastião Salgado Le sel de la terre de J.Ribeiro et W. Wenders

a4-ss-cinelatino2016_300_0

Posté par Fatos e Fotos à 10:35 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05.03.16

8 mars : Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Animation au tour du thème le 8 mars place de la Comédie Montpellier 18H

CP 8 mars 2016

 

Posté par Fatos e Fotos à 12:47 - Permalien [#]
Tags : , , ,

15.02.16

Berlinale 2016: dans la course pour l'Ours d'or le festival de Berlin met en évidence la crise des réfugiés

Dix-huit films sont en compétition pour le grand prix de la Berlinale en 2016 qui a commencé le 11 février dernier. Parmi eux, une dizaine met en évidence les drames des personnes fuyant la guerre, l'oppression ou la misère. Le directeur de la Berlinale a déclaré que cette année "le thème principal du festival est le droit au bonheur, le droit au logement, à l'amour et à choisir sa vie."

Dans la compétition pour les Ours d'or et d'argent, qui seront annoncés le 20 février prochain, en voici une sélection des films les plus côtés aux prix :

Le documentaire "Fuocoammare" de l'Italien Gianfranco Rosi présente le drame des réfugiés vu de l'île de Lampedusa.

"Cartas de guerra", du portugais Ivo Ferreira, parle de la guerre d'Angola, pendant que "Smrt u Sarajevu" "(Mort à Sarajevo") est une parabole politique du bosniaque Danis Tanovic.

"Hele Sa Hiwagang Hapis" ("A Lullaby to the Sorrowful mystery", titre international) du philippin Lav Diaz raconte l'émancipation de son pays de l'empire colonial espagnol au XIX siècle.

"Soy Nero", de l'iranian Rafi Pitts, une co-production France, Allemagne et Mexique, raconte l'histoire d'un immigrant sans papiers mexicain qui s'engage dans l'armée des Etats-unis pour obtenir la citoyenneté américaine.

Le documentaire "Zero Days", d'Alex Gibney, parle de la guerra cybernétique des Etats-unis et d'Israel contre les ambitions nucléaires de l'Iran.

Le Brésil est représenté par trois films dans la mostra Panorama : "Curumim", documentaire de Marcos Prado, "Mãe Só Há Uma" d'Anna Muylaert, et "Antes o Tempo Não Acabava", de Sérgio Andrade et Fábio Baldo.

Posté par Fatos e Fotos à 10:27 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25.11.15

Cinéma brésilien : contre vents et marées

Par Silvana Conte

Le parcours du cinéma brésilien ressemble au parcours du combatant. Cent ans après les frères Lumière, le cinéma brésilien continue d'exister, malgré les crises politiques, économiques et sociales qui ne cessent d'ébranler le pays tropical.

Mais, malgré son parcours mouvementé et la mainmise de l'industrie cinématographique étrangère sur le marché national, le cinéma brésilien a résité et a traversé les époques en privilegiant les relations entre l'esthétique, la politique et l'imaginaire national.

Avec le Cinéma Novo (1963-1970), les brésiliens découvrent un nouveau cinéma engagé dans la transformation du pays, un mélange de Néo-réalisme avec ses thèmes et ses formes de production et la Nouvelle Vague avec ses ruptures de langage. C'est le cinéaste Glauber Rocha qui défini le mieux les instruments du Cinéma Novo :  "une caméra à la main et une idée dans la tête".

Après le coup d'état militaire de 1964 – qui a plongé le pays sous la dictature pendant 20 ans – les cinéastes s'interrogent sur le futur, leur identité et leur appartenance sociale. En 1968, les médias et les programmes de divertissement public sont noyés par la censure. La persécution politique, la restriction de l'activité syndicale et la pratique de la torture dans les prisons instaurent un climat de peur qui se répercute sur tout le pays.

En dépit de "l'état de siège", le cinéma brésilien résiste. Une nouvelle génération de cinéastes, plus radicale, émerge.Le cinéma underground brésilien fait surface pour faire face à la tempête militaire qui s'abat sur le pays.

Dans les années 70, le mot d'ordre est "le marché est la culture" et le cinéma brésilien connaît alors une période de "calme plat". Le star system télévisuel entre en scène et l'arrivée de la crise économique de 1982 ne fait qu'empirer la situation : pas d'argent pour aller au cinéma et encore moins pour produire des films.

Malgré tout, le cinéma brésilien avance et s'adapte au flux et au reflux des marées. Les courts-metrages et les documentaires font leur apparition. Avec la fin de la ditacture et le retour de la démocratie en 1985, le vent tourne : la Loi de l'Audiovisuel est créée et des nouveaux mécanismes de soutien à la production cinématographique voient le jour.

Le cinéma brésilien connaît alors une bouffée d'air frais et revient sur la scène mondiale. En avant toutes ! L'année 1997 sera marquée par la création de la Globo Filmes, branche cinématographique du géant de l'audiovisuel TV Globo. Un vent de folie souffle sur le scénario tropical et le cinéma national suit, depuis, cette vague déferlante.

2015. Depuis la terre ferme, Inacio Araujo, critique du journal Folha de S.Paulo, affirme : "le cinéma brésilien cherche encore et toujours son public. Et la référence de ce public, aujourd'hui, est soit l'esthétique des programmes de la Globo soit les blockbusters américains. Etant donné que nous ne pouvons pas imiter ces derniers, le cinéma imite, comme il peut, la Globo".

Nous sommes en novembre et c'est la 7è édition du Festafilm. Cette croisière arrive à sa destination. Je vois ainsi passer ce bateau au large de l'océan et je vois apparaître une lueur d'espoir : un phare du bout du monde. Tout un symbole... 

phare

Posté par Fatos e Fotos à 21:18 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,