17.03.16

Brésil : La littérature brésilienne a rendez-vous à Livre Paris 2016

Du 17 au 20 mars 2016

Porte de Versailles, Pavillon 1, stand J86

Pendant les quatre jours de Livre Paris 2016, de nombreuses séances de dédicaces seront organisées sur le stand brésilien. Elles seront l’occasion pour les visiteurs de parler aux auteurs brésiliens qui seront sur place. Plusieurs romanciers et poètes, illustrateurs et auteurs de bandes dessinées, historiens et académiciens y sont attendus.

Au cours des cinq dernières années, depuis l’annonce de la mise à l’honneur du Brésil au Salon du livre de Paris 2015, plus de 80 auteurs brésiliens se sont rendus en France pour des événements littéraires.

Le Brésil a repris sa participation au Salon du livre de Paris en 2012 et, depuis cette date, l’intérêt du lecteur français pour la littérature brésilienne et celui des éditeurs brésiliens pour le marché français ne cessent d’augmenter. La réussite de l’hommage de 2015 a ouvert la voie à une présence du pays à Livre Paris 2016, ce qui contribuera à renforcer davantage la présence des auteurs et du livre brésiliens en France.

bresillivre

 

Posté par Fatos e Fotos à 11:39 - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16.03.16

Dans le viseur : Dilma et Lula, le meilleur feuilleton politique de l'année

Opération Lava Jato, Opération Zelotes, Cartel de trains, pédalages budgétaires, corruption, inflation, chômage. Deux protagonistes – Dilma et Lula – sont au cœur de plusieurs scandales qui secouent le Brésil depuis plusieurs années. On ignore quand et comment cette telenovela va se terminer mais on sait déjà que c'est l'une des meilleures sagas de l'histoire politique brésilienne !

Le feuilleton, plein d'aventures scandaleuses, a démarré en 2013 et décrit le complexe et troublant scenario politique brésilien  : il y a un promoteur qui veut mettre en prison un ancien président, dont la moitié de l'équipe est déjà derrière les barreaux.

Il y a aussi un président parlementaire qui est supçonné d'évasion fiscale mais qui est toujours en poste et qui essaie de faire tomber les autres politiciens véreux du pouvoir.

Dans le cœur du scandale de corruption, une ancienne guérillera devenue présidente. Malgré la pression, les critiques, les accusations et une procédure de destitution lancée en 2015, elle rejette fermement l'idée d'abandonner le navire.

Cet alors que rentre en scène l'icône des classes populaires, l'ancien métallo et l'ancien président Lula. Actuellement accusé de blanchiment d'argent et d'usurpation d'identité, il est prêt à voler au secours de Dilma et pour échapper à la justice, il va accepter un poste dans le gouvernement. Ministre ou chef de cabinet ?

Réponse dans le prochain épisode...

Pendant ce temps, l'économie du pays bat de l'aile. Elle reculera de 0,15% cette année, entraînera la chute du PIB, l'élévation de l'inflation à 5, 44% et du taux de chômage (6,9%). Dans la rubrique commerce extérieur, les investissements étrangers se font rares et le pays accuse un déficit commercial de quelques 13,9 milliards de dollars.

En attendant la suite des événements, celui qui a été un pays plein de promesses, est aujourd'hui noyé dans des eaux troubles et au bord de la récession.

 

 

Sources : Estadão, Le Monde, Figaro, Die Zeit

Posté par Fatos e Fotos à 01:37 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Art contemporain : Trois expositions monographiques au CRAC à Sète

Jusqu'au 29 mai

Trois artistes d'une même génération se partagent les vastes espaces du rez-de-chaussée : Philippe Durand (né en 1963), Philippe Ramette (né en 1961) et Olga Kisseleva (née en 1965), proposent chacun une interprétation, une définition, une expérience du paysage ...

En proposant trois expositions monographiques, plutôt qu'une exposition collective, le parcours met ainsi l'accent sur une traversée de trois mondes artistiques fortement identifiables et fondés sur leur rapport au monde, à la nature età l'espace public.

Crédits photos :

PROMENADES IRRATIONNELLES - Philippe Ramette

SEA VIEW - Olga Kisseleva

LA VALLÉE DES MERVEILLES - Philippe Durand

 

crac1

crac2

Posté par Fatos e Fotos à 11:56 - Permalien [#]
Tags : , , ,

09.03.16

Cinélatino : l'édition 2016 est dense en histoires exceptionnelles et figures marquantes

Du 11 au 20 mars à Toulouse

Figures d'Amérique latine : personnalités et mythes - hommes et femmes, politiques, artistes, sportifs qui ont marqué l'Histoire.

Cette année, la section Focus de Cinélatino sera particulièrement dense en histoires exceptionnelles. Dédier cet espace de notre programme aux « grandes figures d’Amérique latine », c’est tenter d’apercevoir la transfiguration de l’Histoire dans les histoires imagées par le cinéma.

Lorsque quelqu’un parvient à être une figure marquante pour tout un continent et parfois même pour le monde entier, le plus probable est que sa vie ait été émaillée de situations et d’événements extraordinaires, qui ont pu parfois verser dans l’invraisemblable : quand on parle des grandes figures du monde, la réalité peut dépasser l’imaginaire.

Cinélatino a réuni dans le programme de l'édition 2016, les vies d’hommes et de femmes révolutionnaires, créateurs ou penseurs.

Certain-es d’entre eux sont mondialement connu-es comme les célèbres Emiliano Zapata, Carlos Gardel, Frida Kahlo, Che Guevara ou Salvador Allende. Mais, le festival de cinéma a aussi voulu mettre en avant des personnages moins célèbres mais dont le charisme et le panache sont tout aussi bien reconnus comme l’écrivaine Manuel Sáenz, le peintre surréaliste Roberto Matta, la comédienne Maria Félix ou encore l’architecte Oscar Niemeyer.

Au programme...parmi une trentaine de films, quatre films brésiliens :

Ernesto Che Guevarra Carnets de Voyage de Walter Salles

Lula da Silva Entreatos de João Moreira Salles

Oscar Niemeyer, un architecte engagé dans le siècle de M-H. Wajnberg et R. Van Eck

Sebastião Salgado Le sel de la terre de J.Ribeiro et W. Wenders

a4-ss-cinelatino2016_300_0

Posté par Fatos e Fotos à 10:35 - Permalien [#]
Tags : , , , ,


02.03.16

Bettina Rheims met en lumière son sujet de prédilection : la femme

Déployée sur 3 étages de la MEP, l'exposition est à découvrir jusqu'au 27 mars

Des premières photographies aux travaux personnels les plus récents, l’exposition, pensée comme un cheminement, mêle les séries légendaires, les images iconiques de Bettina Rheims et certains travaux plus confidentiels ou qui n’ont encore jamais été montrés en France. Ni thématique ni chronologique, ce parcours sensible s’attache à mettre lumière les obsessions de Bettina Rheims autour de son sujet de prédilection : la femme, dans tous ses états. La féminité, questionnée, exposée, magnifiée est le fil rouge qui parcourt les trois étages de la Maison Européenne de la Photographie, ménageant des effets de surprise et des mises en parallèle inattendues entre les 180 images présentées.

La Maison Européenne de la photographie

5 / 7 rue de Fourcy - 75004 Paris 

bettina rheims

 

Copyright Bettina Rheims

01.03.16

Brésil: Maria Gadu, musicienne brésilienne présente son dernier album "Guelã" au New Morning

MARIA GADÚ, chanteuse et musicienne brésilienne originaire de São Paulo a déjà 1 million d'albums vendus. Elle vient de sortir son dernier album, « Guelã » , un album plus pop qui fut d’ailleurs nominé aux Latin Grammy Awards dans la catégorie

« Meilleur album pop brésilien ».

Maria Gadú sera à Paris le dimanche 13 mars, pour un concert unique au New Morning.
Adresse : 7-9 rue des petites écuries - 75010 Paris - Métro Chateau d'Eau

maria gadu

 

Copyright Maria Gadu

Posté par Fatos e Fotos à 13:31 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25.02.16

Mauricio Oliveira : nouvelle exposition du peintre brésilien reflète les contrastes de la société contemporaine

Du 3 mars au 3 avril 2016

Vernissage le 3 mars à partir de 18h

La Menuiserie - 3 rue Carquillat Lyon 1er (Clos Jouve)

Enfants, animaux, figures légendaires ou anonymes, la vie et la mort, les fêtes, les tribus oubliées, la différence éthnique, les riches et pauvres, l'ultilité et l'inultilé d'un quotidien exotique et ringard...les personnages qui peuplent les toiles de Mauricio Oliveira sont à la fois simples et extraordinaires. Qu’ils soient représentés collectivement ou individuellement, ils sont la Vie dans la toile. Ils coexistent dans un univers exotique, urbain, et contribuent à créer une atmosphère de proximité et de distance, de sacralité et de craintes, de contrastes et de violence.

S’il existe une frontière entre le surréalisme et l’absurde, c’est, pour certains, à peine une porte d’entrée. Pour Mauricio, c’est aussi une sortie, une extirpation de la réalité à laquelle il assiste, une autre vision de ces « vérités » que les différents moyens de communication nous donnent à voir, à entendre et à lire. Ces données exposées par les médias sont absorbées pour être ensuite expulsées, réinventées à travers le prisme de l’inspiration, selon un mouvement et une technique propre à l’artiste. Ces images, ces documents recomposés reflètent la société contemporaine et apportent un éclairage singulier sur ses inégalités et ses différentes gammes esthétiques.

Mauricio Oliveira est né à Salvador de Bahia au Brésil. Il est diplômé des Beaux-Arts à l’Université Fédérale de Bahia et au Musée d’Art Moderne de Salvador. Actuellement le peintre brésilien vit et travaille en France.

Pour en savoir +: http://mauriciooliveira.org

fly_menuiserie

Pub_

Copyright Mauricio Oliveira 

Posté par Fatos e Fotos à 11:44 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15.02.16

Berlinale 2016: dans la course pour l'Ours d'or le festival de Berlin met en évidence la crise des réfugiés

Dix-huit films sont en compétition pour le grand prix de la Berlinale en 2016 qui a commencé le 11 février dernier. Parmi eux, une dizaine met en évidence les drames des personnes fuyant la guerre, l'oppression ou la misère. Le directeur de la Berlinale a déclaré que cette année "le thème principal du festival est le droit au bonheur, le droit au logement, à l'amour et à choisir sa vie."

Dans la compétition pour les Ours d'or et d'argent, qui seront annoncés le 20 février prochain, en voici une sélection des films les plus côtés aux prix :

Le documentaire "Fuocoammare" de l'Italien Gianfranco Rosi présente le drame des réfugiés vu de l'île de Lampedusa.

"Cartas de guerra", du portugais Ivo Ferreira, parle de la guerre d'Angola, pendant que "Smrt u Sarajevu" "(Mort à Sarajevo") est une parabole politique du bosniaque Danis Tanovic.

"Hele Sa Hiwagang Hapis" ("A Lullaby to the Sorrowful mystery", titre international) du philippin Lav Diaz raconte l'émancipation de son pays de l'empire colonial espagnol au XIX siècle.

"Soy Nero", de l'iranian Rafi Pitts, une co-production France, Allemagne et Mexique, raconte l'histoire d'un immigrant sans papiers mexicain qui s'engage dans l'armée des Etats-unis pour obtenir la citoyenneté américaine.

Le documentaire "Zero Days", d'Alex Gibney, parle de la guerra cybernétique des Etats-unis et d'Israel contre les ambitions nucléaires de l'Iran.

Le Brésil est représenté par trois films dans la mostra Panorama : "Curumim", documentaire de Marcos Prado, "Mãe Só Há Uma" d'Anna Muylaert, et "Antes o Tempo Não Acabava", de Sérgio Andrade et Fábio Baldo.

Posté par Fatos e Fotos à 10:27 - Permalien [#]
Tags : , , , ,