19.12.13

Aéronautique : le Brésil dit non au Rafale français

Le Saab Gripen n'était pas le favori de la liste, mais l'avion suédois a remporté le marché à cause des faux pas politiques de ses adversaires et le prix le plus bas.

caçasuecoAFP

 

AFP

Posté par Fatos e Fotos à 10:58 - Permalien [#]
Tags : , , ,


12.12.13

Hollande au Brésil : une visite stratégique qui vise doubler le commerce bilatéral

La visite d'Hollande au Brésil aura comme priorité les sujets économiques et commerciaux. Parmi les questions qui doivent être discutées avec la présidente Dilma Rousseff il y aura, par exemple, les avions de combat Rafale, l'accord entre le Mercosur et l'Union européenne afin de créer une zone de libre-échange commerciale et la situation économique des pays du bloc européen.
Selon les sources gouvernementales, la barrière à l'achat des avions Rafale, fabriqués par la société française Dassault, est le prix de l'offre, puisque le Brésil a un bilan positif avec le pays européen quand il s'agit de transfert de technologie.
En 2009, la France et le Brésil ont signé un accord pour la construction militaire dans le pays, avec la technologie française, de quatre sous-marins conventionnels et un à propulsion nucléaire.
Parmi les accords qui seront signés lors de la visite il y aura aussi le lancement du programme Français sans frontières, la création d'un forum économique entre les deux pays, et la production du vaccin infantile Antipneumococcique heptavalent au Brésil.

Hollande devra renforcer l'accord Mercosur-UE
La visite du président français au Brésil durera deux jours et comprend des événements à Brasilia et à São Paulo. Il est accompagné par huit ministres et environ 50 hommes d'affaires français dans différents secteurs.
Le Mercosur et l'Union européenne devraient présenter d'ici la fin janvier leurs propositions afin d'éliminer progressivement les droits de douane à l'importation entre les deux blocs.
L'UE, de son côté, exige que le Mercosur fasse des concessions dans les domaines des biens industriels, les services et les marchés publics. La visite d'Hollande vise également à renforcer l'engagement de doubler d'ici 2020 le commerce bilatéral. La France est le cinquième investisseur au Brésil.
La balance commerciale entre les deux pays a atteint US$10 milliards l'an dernier, avec un solde positif et croissant pour la France. En 2012, l'excédant français était supérieur à 500 millions de dollars qui accumulé à celui de cette année a déjà dépassé les US$2 milliards.

Chasse aux contrats
La rencontre franco-brésilienne sera marquée par la signature de nombreux contrats commerciaux importants. 
La société Thales devra s'occuper de la fabrication du premier satellite géostationnaire qui ira garantir la sécurité des communications stratégiques militaires et civiles mais aussi amplifier l'accès haut débit dans les régions reculées brésiliennes.
Areva sera en charge - avec la brésilienne Eletrobras Électronucléaire - de la construction du troisième réacteur nucléaire de l'usine d'Angra, à Rio. Le groupe d'informatique Bull devra lui aussi pouvoir fabriquer des super ordinateurs au Brésil.

10.12.13

Hollande au Brésil : President français amène dans ses bagages le fabricant du Rafale

Lorsque le président français, François Hollande, débarquera au Brésil, après-demain, il amènera avec lui un invité spécial: Eric Trappier, président de la holding Dassault et fabricant de l'avion militaire Rafale. L'enjeu est de taille : un accord milliardaire d'acquisition de 36 avions par la société aéronautique brésilienne Embraer - qui fait face actuellement à une enquête américaine pour corruption et dont le président vient de démissionner.

La France essaie de vendre l'avion de combat au Brésil depuis déjà quelques années. Le feuilleton Rafale a commencé pendant les gouvernements Lula-Sarkozy. Reste à savoir si François Hollande-Dassault aura plus de chance cette fois auprès de Dilma Rousseff-Embraer.

Trappier devra répondre à toutes les questions – techniques, politiques, financières – que Dilma et Hollande souhaitent poser à propos du contrat milliardaire d'acquisition de 36 avions – mais qui peut-être de 120 si la FAB (le « bras armé » de l'aéronautique brésilienne) est d'accord pour renouveler entièrement sa flotte de chasseurs-bombardiers et si l'Embraer est capable d'en assumer la fabrication.

L'Embraer, il faut le savoir, fait l'objet actuellement d'une enquête par les autorités américaines et brésiliennes. Selon le journal américain "The Wall Street Journal », citant des documents et des sources, le fabricant d'avions brésilien est soupçonné d'avoir versé un pot-de-vin de US$ 3,4 millions à un fonctionnaire de la République Dominicaine afin de remporter un contrat de 90 millions de dollars d'équipements militaires.

L'Embraer a affirmé, par communiqué de presse, que « depuis 2011, il existe un processus interne d'investigation concernant certaines opérations commerciales en dehors du Brésil et que la société coopère pleinement avec les autorités » mais le fabricant d'avions ne s'est pas prononcé au sujet du départ du PDG Luiz Carlos Aguiar. Aguiar sera remplacé par Jackson Schneider en 2014.

Posté par Fatos e Fotos à 15:11 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

06.12.13

Le Brésil progresse malgré les retards du système éducatif qui freinent encore son développement

Selon l'Atlas du développement humain, le Brésil a progressé les vingt dernières années grâce aux investissements réalisés dans l'éducation, l'amélioration de la rente par habitant et l'augmentation de l'expectative de vie.

Mais le pays enregistre encore des retards éducationnels considérables, d'après les données divulguées récemment par l'ONU et par l'Ipea (Institut de recherche économique appliquée). Le Brésil possède 12,9 millions de personnes analphabètes, selon le rapport 2012 du Pnad (recensement national brésilien), organisé par l'IBGE (l'Insee brésilien).

L'Atlas du développement humain au Brésil 2013 démontre que l'indice de développement humain municipal moyen du pays est passé de 0,493 en 1991 à 0,727 en 2010 – plus il est proche de 1, plus grand est le développement.

Ainsi, le Brésil est passé d'un seuil « très bas » à un seuil « haut » de développement social. L'augmentation de la longévité (l'expectative de vie de la population est passé de 64,7 ans à 73,9 ans) est le composant qui a le plus contribué à la progression de l'indice. L'autre facteur a été l'augmentation des revenus, de 14,2% ou (R$ 346,31) dans la période.

En revanche, le manque d'investissements dans le système éducatif représente un frein au développent national. L'un des plus grands défis que le Brésil peine à relever : l'éducation, le troisième composant de l'IDHM. En dépit du passage de 0,279 à 0,637 en 20 ans, l'IDHM de l'éducation est celui le plus éloigné de l'objectif idéal, de 1.

En 2010, le pourcentage d'enfants entre 5 et 6 ans qui a intégré le système éducatif est passé de 37,3% en 1991 à 91,1%. Mais la grande difficulté reste à maintenir les élèves dans le système : seulement 57,2% des jeunes brésiliens entre 15 et 17 ans a conclu l'éducation de base (école élémentaire et l'enseignement secondaire).





Posté par Fatos e Fotos à 12:27 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05.12.13

Classement PISA : le Brésil est l'un des derniers de la classe

Selon l'étude réalisé par le Programme international pour le suivi des acquis des élèves Pisa 2012, de l'OCDE, malgré une nette amélioration des résultats, le niveau des élèves brésiliens de 15 ans se situe à la 55è place en lecture parmi les 65 pays analysés par l'étude.

Le Brésil a totalisé 410 points en lecture. En mathématiques, les élèves brésiliens se situent à la 58è place, avec 391 points. En sciences, ils se trouvent à la 59è place avec 405 points.

L'OCDE rapporte par le PISA que le niveau de redoublement est encore extrêmement élevé au Brésil, surtout parmi les élèves socialement défavorisés.

« Au Brésil, plus d'un tiers des élèves (36%) avec 15 ans a redoublé au moins une année au primaire et au collège. Plusieurs ont redoublé plus d'une fois. C'est l'un des plus hauts taux de redoublement parmi les pays qui participent du PISA. Le Brésil doit trouver des moyens pour améliorer la baisse performance des élèves, les motiver et créer des nouvelles expectatives pour tous afin de réduire les taux d'abandon des études », affirme l'OCDE.

Niveau supérieur : peu d'universités brésiliennes dans la liste des 100 meilleures

Seulement quatre universités brésiliennes intègrent la liste des 100 meilleures institutions de niveau supérieur des pays émergents, selon de ranking inédit de la publication britannique Times Higher Education (THE).

L'étude Brics & Emerging Economies Rankings 2014 a analysé les universités de 22 nations, y compris Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du sud.

Parmi les brésiliennes, se trouvent l'Universidade de São Paulo (USP), 11e place, l'Universidade Estadual de Campinas (Unicamp), 24e place, l'Universidade Federal do Rio de Janeiro (UFRJ), 67e place, et l'Universidade Estadual Paulista Júlio de Mesquita Filho (Unesp), 87e place.

Posté par Fatos e Fotos à 14:35 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Le nouvel album de Reporters sans frontières 100 dessins de CARTOONING FOR PEACE pour la liberté de la presse

Le nouvel album de Reporters sans frontières 100 dessins de CARTOONING FOR PEACE pour la liberté de la presse sort le 5 décembre, au prix unique de 9,90€.

Vingt et un ans après son premier album dédié aux dessinateurs de presse, Reporters sans frontières leur consacre son numéro de fin d’année en collaboration avec Cartooning for Peace. À côté de textes inédits de Kofi Annan (prix Nobel de la paix et ancien secrétaire général des Nations unies) et de Plantu (dessinateur et journaliste pour Le Monde), Reporters sans frontières a sélectionné les dessins de plus de 50 dessinateurs du monde entier pour cet album.

COUV_600x800_large

Posté par Fatos e Fotos à 13:45 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Variation indicible de Manuel Ruiz Vida, une succession de traces, souvent invisibles, que seule la lumière dévoile

« Variation indicible »

Vernissage samedi 7 décembre 2013 à partir de 16h, en présence de l’artiste

Exposition jusqu’au samedi 11 janvier 2014 

Manuel Ruiz Vida est né à Valenciennes (France) en 1970. L’artiste d’origine espagnolle "peint en questionnant sa matière, la surface des objets et la perception de la toile. Ces trois paramètres sont toujours au cœur de sa démarche. Ses œuvres sont rendues visibles par la réalisation de grands formats qui permettent de cibler la surface du tableau ou de s’en éloigner. L’œil oscille alors entre l’abstraction de la matière vue de très près, et la figuration de l’objet appréhendé dans sa globalité. Appliquées successivement les unes sur les autres les couches font peu à peu émerger l’objet ; elles dressent une architecture qui s’édifie avec la matière picturale, évoquant la surface de l’objet physique. Manuel Ruiz-Vida rend ainsi les aspérités des volumes sans les représenter. Il dépouille en partie l’objet de sa figuration. À sa réalité physique et à sa fonctionnalité, il leur préfère sa plasticité. Cette conception de la peinture a des incidences sur le choix des teintes, plutôt centré sur les bleus, les verts et les gris, celui des formats, plutôt monumentaux, et de la perspective utilisée, parfois altérée. Elle permet aussi une grande amplitude dans le travail du tableau. Manuel Ruiz-Vida recentre le sujet de la peinture sur son objet. Il outrepasse la représentation du modèle pour insister sur la peinture considérée pour elle-même, et ce, tout en proposant un nouveau rapport entre abstraction et figuration." 

"La recherche, ici, est celle du temps présent. Ce à quoi s'attache Manuel Ruiz Vida est l'un des devoirs de la peinture : re- déinir sans cesse la réalité, notre réalité (qu'elle soit intérieure ou extérieure), la saisir, la représenter en la sublimant, en la métamorphosant en une véritable vision du monde ; faire de l'apparente banalité quotidienne (un visage, un objet, un paysage, un sentiment) une œuvre d’art". 

GALERIE DEPARDIEU art contemporain
18, avenue des Fleurs
06000 Nice - France
http://www.galerie-depardieu.com

Manuel Ruiz Vida

Manuel Ruiz Vida

02.12.13

Oscar Araripe : nova exposição Só Flores

"Prefiro os jarros que não são flores, as flores de arte e a arte que cria as flores. Nada mais justo, nada melhor que uma “natureza morta”, bem vivida e pintada". Oscar Araripe

 

Fundação Oscar Araripe é uma organização artística-cultural sem fins lucrativos, sediada no Centro Histórico da cidade de Tiradentes, localizada no Estado de Minas Gerais, no Brasil. A galeria da fundação possui 80m2 e organiza regularmente exposições, palestras e lançamentos, assim como uma editora de livros de arte com laboratório de inclusão digital e um núcleo de projetos culturais, incluindo o ensino da arte para crianças e adultos.

 

Interessada nas relações da Arte com a Educação, da Arte com a Ciência e da Arte com ela mesma, a Fundação Oscar Araripe desenvolve projetos que visem o embelezamento do mundo e a liberdade humana.

Em cartaz atualmente a nova exposição de Oscar Araripe: Só Flores

Jarro V 110x120 cm (RGB) (maior tamanho 15x21 cm)-2

 

http://www.oscarararipe.com.br

Posté par Fatos e Fotos à 12:36 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Viramundo : Le Collectif Brésil présente un documentaire sur Gilberto Gil, musicien et ancien ministre brésilien

Le 4 décembre avec Viramundo de Pierre Yves Borgeaud.
Après plusieurs décennies de succès internationaux, Gilberto Gil part pour une tournée d'un nouveau genre à travers l’hémisphère Sud. De Bahia, il se rend dans les territoires aborigènes d'Australie, puis dans les townships d'Afrique du Sud pour terminer son périple au cœur de l'Amazonie brésilienne.
Avec la même passion, Gil poursuit son action débutée en tant que premier Noir devenu ministre de la Culture : promouvoir la diversité culturelle dans un monde globalisé.
Au fil des rencontres et des concerts il dévoile sa vision d'un futur pluriel et interconnecté, riche d'espoirs, d'échanges et de musique.
La séance aura lieu à la Maison internationale de Rennes à  20h30                      
PAF 4 euros

Posté par Fatos e Fotos à 12:15 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

23.11.13

Festafilm, d'une rive à l'autre, tout un programme

Du 28 novembre au 1er décembre 2013

Pays à l'affiche : France , Algérie, Brésil, Portugal, Belgique, Senegal, Madagascar, Angola et Suisse. 

La 6è édition du Festafilm renforce une fois de plus cette année l'esprit « d'échange entre les cultures francophones et lusophones par le biais des créations cinématographiques et nous invite à découvrir et à nous promener dans ce paysage sans barrières ni écluses, pour nos laisser naviguer d'un univers à l'autre ».

Au programme :

  • table ronde sur les cinémas lusophone et francophone actuellement ;

  • exposition sur le cinéma portugais ;

  • exposition photographique A Caminho da Ilha de Thibaud Yevnine ;

  • lecture du texte Les Intermittences de la mort de José Saramago ;

  • master class ;

  • musique avec Aurélie & Verioca et concert avec Bandorio

  • des rencontres professionnelles ;

  • brunch & projection panorama villes jumelées Montpellier-Rio.

Mais le Festafilm propose aussi des projections : au total 106 filmes entre courts-métrage, longs-métrage et documentaires.

Cette année, le Brésil sera à l'affiche avec 47 filmes, dont :

Compétition International  - 11 filmes

Compétition Animation – 7 filmes

Regard Etranger – 8 filmes

Panorama Fenêtre Ouverte – 10 filmes

Panorama Fenêtre Ouverte Très court – 2 courts-métrage

Mostra Curtas-se – 5 filmes

Panorama Fenêtre Ouverte Enfants – 4 filmes

En voici une sélection de filmes proposée par le Festafilm à ne pas rater :

Le cyclope

Meu amigo Nietzsche

Aguas Claras

Graffiti dança

Hippolyte Baliardo

Jéssica Cristopherry

O afinador

Désolée pour hier soir

UHT

Tence Mena dans le coeur des femmes

Anima Pars

O fim do filme

Ananas spleen

Rio Cidade Olímpica

TACONI

Yasmine & Mohammed

Sofia DJAMA 29

Bouts de vies, bouts de rêves

Pour en savoir + et réserver les places : www.festafilm.fr

Logo-rouge