05.09.18

Música brasileira : Rodrigo Campos lança seu quarto disco "9 Sambas"

O compositor e cantor Rodrigo Campos lança seu quarto disco 9 Sambas, todos compostos em 2017 e gravados ao longo do ano.

« Na busca por uma voz que pudesse ser um pouco minha, mas que fosse também comum ao samba, escolhi falar de uma forma inerente ao gênero, pegando emprestado esse olhar contemplativo, mas também direto na simplicidade de sua filosofia. Não que se possa realizar, de fato, a irreverência metafísica dos grandes sambistas, seria mais procurar por ela. Dito isso, à maneira deles, destilei alguns pensamentos sobre o absurdo, o jogo da vida, o homem, a clareza, a dor, o amor, as bandeiras, a mulher e o envelhecimento. Também imagino, nesses nove assuntos, nove biologias de samba, ou nove arquétipos de samba, como que se fosse o samba uma pedra partida em nove pedaços. » conta Rodrigo.

Next Shows:

20/09 - SESC Pompéia - lançamento 9 SAMBAS
01/10 - Ó do Borogodó

Para saber +: http://rodrigocampos.art.br

unnamed

Photo: Zé de Holanda

Posté par Fatos e Fotos à 13:02 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


20.08.18

Festival Biarritz Amérique latine: Uruguay, pays invité de la 27e édition

Enserré entre deux voisins imposants, l'Uruguay fait figure de phénomène. Sa culture rayonne bien au-delà de ses 3,5 millions d'habitants.

Joyau secret de l'Amérique latine, l'Uruguay est le pays invité de la 27e édition du Festival Biarritz Amétique latine. Au programme, une rétrospective d'une douzaine de films - qui présentera pour la première fois en France une véritable histoire du cinéma uruguayen -, des rencontres littéraires qui rendront hommage à l'auteur Juan Carlos Onetti, la présence des écrivains Juan Carlos Mondragon et Antonio Muñoz Molina, des expositions et des concerts.

A propos de l'Uruguay

- La constitution, le système éducatif et le code pénal proche du code Napoléon sont inspirés des grandes institutions françaises;

- les Uruguayens bénéficient d'un droit du travail très protecteur géré par des Conseils des salaires regroupant des représentants du gouvernement, des entreprises et des syndicats;

- Depuis juillet 2017, le cannabis est en vente en pharmacie sous contrôle de l'Etat, dans la limite de 10 grammes par semaine;

- La législation uruguayenne est la plus libérale de toute l'Amérique latine en ce qui concerne les droits des personnes homosexuelles ou transgenres;

- 95% de l'énergie uruguayenne provient d'énergies renouvelables comme l'éolien, la biomasse ou l'hydraulique.

A propos de Juan Carlos Onetti

Né en 1909 à Montevideo en Uruguay, Juan Carlos Onetti interrompt ses études et exerce de nombreux métiers avant de se consacrer au journalisme.

En 1930, il s’installe à Buenos Aires. Contes et nouvelles commencent à paraître et il publie en 1939 son premier roman, Le Puits. Il travaille pour l’agence Reuters, où il restera jusqu’en 1954. En 1950 paraît La Vie brève, premier volume du « cycle » de Santa María, une ville mythique aussi cruelle que fascinante, dans laquelle se perd l’homme moderne. Laissons parler le vent clôturera ce cycle en 1979.

De retour à Montevideo, il se lie d’amitié avec Luis Batlle Berres, à qui il dédicacera Le Chantier, etreçoit en 1962 le Prix national de Littérature. Opposant à la dictature de Juan María Bordaberry, il est arrêté et emprisonné quelques mois en 1974, puis relâché après une campagne de protestations internationales ; il part s’installer à Madrid où il collabore au journal El País.

Il reçoit le prix Cervantès, la plus haute distinction littéraire en Espagne, en 1980. Malgré le retour de la démocratie en Uruguay, il décide de rester à Madrid et c’est dans cette ville qu’il meurt en 1994.

unnamed

 

 

28.05.18

Bienal de Arquitetura de Veneza 2018: destaques brasileiros da 16ª edição

Até dia 25 de novembro

Com o tema FREESPACE, que sugere a generosidade de espírito e o senso de humanidade como base da arquitetura, o pavilhão Brasil apresentará vários projetos que utilizam a arquitetura como instrumento de mediação de conflitos, transições entre os domínios público e privado e conexão entre tecidos urbanos distintos. 

Entre eles, destaca-se a exposição Muros de Ar que prentende investigar o muro como elemento da arquitetura, da cultura e da identidade brasileira. O objetivo é procurar respostas que lidem com as barreiras e os limites presentes nas cidades, expondo a indissociável necessidade de projetá-las.

Outro destaque é a apresentação de dois projetos concebidos em madeira: o Edíficio Amata, de Triptyque Architecture, em São Paulo, será o primeiro edifício brasileiro de madeira em altura e deve ser inaugurado em 2020. Já Moradias Infantis, de Rosenbaum e Aleph Zero no Tocantins, é um dormitório infantil para as crianças do projeto Escola da Fazenda Canuanã e fica na zona rural de Formoso do Araguaia.

O escritório brasileiro Osvaldo Segundo Arquitetos (OSA) também participará da Bienal integrando a exposição Time Space Existence, organizada pela fundação holandesa Global Arts Affairs (GAA), que reunirá arquitetos do mundo inteiro. O escritório apresentará o trabalho feito em conjunto com a Vasselai Incorporações e Firmorama. Um painel vai expor três edifícios que estão em construção: Space, Ace e Black e maquetes feitas em impressoras 3D mostrarão detalhes de outros projetos.

Pela primeira vez no evento, o Vaticano convidou dez profissionais para projetar capelas que, após o término do evento, serão realocadas em diferentes partes do mundo. Entre os escolhidos estão Eduardo Souto de Moura, Norman Foster e a brasileira Carla Juaçaba.

children-village-de-alephzero-e-rosenbaum-no-formoso-do-araguaia-tocantins-brasil

Children Village, de Alephzero e Rosenbaum no Formoso do Araguaia, Tocantins, Brasil.
(Divulgação/Royal Institute of British Architects)

unnamed2

 (Firmorama/Divulgação) 

12.04.18

Je suis encore favela: un recueil de nouvelles autour d'une réalité brésilienne

unnamed

Entre fiction et réalité, un recueil pour lire et appréhender la favela moderne.

La favela apparaît ici sous un visage inédit. Tour à tour réalistes, poétiques, drôles, violentes ou désespérantes, ces histoires retracent le quotidien des favelados. Familles ou mères célibataires, adolescents, homosexuels, travailleurs ou voyous, flics ripous… Regards et perspectives se croisent.

Je suis encore favela donne la parole à une vingtaine d’écrivains, issus de la favela ou de la classe moyenne, hommes et femmes, autour d’une réalité brésilienne – et au final très humaine : exclusion, pauvreté urbaine, mais aussi ambitions et rêves. Car malgré la violence, ces quartiers ont beaucoup d’autres histoires à raconter.

Deux parties : des nouvelles, et des articles. Après la fiction, l’information, pour en savoir plus sur les grands thèmes liés au Brésil et aux favelas.

Ce recueil de nouvelles, titre phare de la maison d’éditions, est le 3ème sur la favela après Je suis favela (2011) et Je suis toujours favela (2014). Chaque volume est totalement indépendant. Parce que la favela change constamment.

Je suis encore favela donne la parole à une vingtaine d’écrivains, hommes et femmes, autour d’une réalité brésilienne – et au final très humaine : exclusion, pauvreté, mais aussi ambitions et rêves. Car malgré la violence, ces quartiers ont beaucoup d’autres histoires à raconter.

Pour en savoir +: www.anacaona.fr

Posté par Fatos e Fotos à 18:11 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


13.03.18

Jungle amazonienne: Fordlândia, exposition de l'artiste brésilien Mauricio Masoli

Du 15 au 31,3.2018

MAPRA

Maison des Arts Plastiques Rhône-Alpes

7-9 Rue Paul Chenavard, 69001 Lyon

Le projet artistique de Mauricio Masoli, nomé FORDLANDIA, est une tentative de recréer la jungle amazonienne avec des caoutchoucs, pneus, chambre de voitures et vélos.

Fordlândia est le nom donné à une ville située dans la jungle amazonienne. C'est une cité ouvrière construite sur le mode américain « company town », bâtie par l'industriel américain Henry Ford dans les années 1920 sur une immense concession au bord de la rivière Tapajós au Brésil. 

Le projet initial était d'exploiter le caoutchouc naturel mais il a vite tourné au bras de fer entre le grand magnat américain et l'hostile jungle amazonienne. Il s'agit actuellement d'une ville fantôme.

Image_

 

Fordlândia, copyright Mauricio Masoli

15.01.18

Waltercio Caldas : la galerie Xippas expose les œuvres de cette figure majeure de l'art contemporain du Brésil

Le regard et la réflexion sont au cœur des œuvres de Waltercio Caldas, sculpteur brésilien. Figure majeure de l'art contemporain du Brésil, ses sculptures aussi présentes qu'immatérielles, donnent à voir non tant les objets, mais l'espace entre les objets. Caldas dépasse la dualité entre présence et absence, positif et négatif, et parvient à une fusion paradoxale et fragile entre réalité et pensée.

D'une rare finesse visuelle et d'une grande économie de moyens, les sculptures de Caldas invitent le spectateur à vivre sa propre expérience de lecture de l'oeuvre entre appréhension immédiate et interprétation intellectuelle.

Jusqu'au 3/02, 2018

Galerie Xippas, Paris

Waltercio_Caldas_Galerie_Xippas_2017_08_768x512

 

Waltercio_Caldas_Galerie_Xippas_2017_50_683x1024

 

Crédit photos: Waltercio Caldas

Posté par Fatos e Fotos à 14:21 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

31.10.17

Littérature latino-américaine : trois auteurs colombiens sont invités en France

Dans le cadre de l’Année France-Colombie 2017, trois auteurs colombiens – Santiago Gamboa, Piedad Bonnett, et Jorge Franco – sont invités en France pour une série de débats et de rencontres littéraires. 

Qu’ils s’attaquent à la violence des paramilitaires, aux hypocrisies de la bourgeoisie locale, à la seule rédemption valable – la littérature ! –, nos Colombiens sont avant tout des stylistes extraordinaires et des narrateurs irrésistibles. Si l’histoire trouble du pays leur sert de terreau, ils en tirent des romans puissants, singuliers et universels. Pétris de littérature mondiale, débarrassés des lourds héritages et libres d’écrire comme il leur chante, ils ont su s’emparer de cette langue raffinée qu’est l’espagnol colombien, et la propulser dans le monde avec une force rare. 

Pour en savoir + : editions-metailie.com

unnamed-2

unnamed-3

unnamed

 

 

 

 

 

26.10.17

La confession de la lionne: le conte africain plein de mystères raconté en images et en musique

Le 27 octobre à 19h à la Salle Pétrarque - Montpellier 
Casa Amadis, Jardim Jazz et FM+ présentent une création à partir du conte africain La confession de la lionne d'après l'oeuvre de l'écrivain mozambicain Mia Couto.
Cette création est une installation contemporaine où musique et images s’entremêlent pour nous plonger dans une histoire poétique où les attaques de lions visant les femmes d'un village sont au coeur d'un récit plein de mystères.
Soirée réalisée avec la participation des artistes polonais Izabela Borkowska et Rafal Borkowski et de Pierre Leglise-Costa, historien de l'art et linguiste, directeur de la Bibliothèque portugaise aux éditions Métailié.

datauri-file

19.10.17

Brésil : Lucia Koch à la 1ère Biennale d’Architecture d’Orléans

Jusqu'au 01/04/2018

Née à Porto Alegre en 1966, l’artiste Lucia Koch se sert d’interventions, d’installations, de vidéos et de photos pour explorer les moyens d’opérer le changement dans l’expérience que nous faisons de l’environnement.

Que ce soit en recouvrant des façades, des vélux et des fenêtres de matériaux translucides, ou en créant des couches successives entre le dehors et le dedans, Koch cherche à créer des états altérés de l’espace, où l’invisibilité et l’interruption court-circuitent la perception.

Les Turbulences - Frac Centre 88 Orléans

www.frac-centre.fr  

luciakoch3

 

Crédit photo: Lucia Koch