26.10.16

Brésil : Gontran Guanaes Netto, peintre brésilien, exprime son combat en faveur des Paysans

GGN3

Les damnés de la terre

Exposition jusqu'au 3 décembre à l’Orangerie de Cachan

Vernissage le jeudi 3 novembre à 19h

Les paysans de Gontran Guanaes Netto viennent d’ailleurs, de latitudes lointaines mais aussi d’un temps immémorial, bien avant que n’adviennent les tracteurs, les pesticides, les OGM, l’agro-alimentaire, la grande distribution, les quotas et tout ce dont il est question aujourd’hui.

Artiste engagé depuis toujours, Gontran Guanaes Netto exprime son combat en faveur de ces symboliques paysans sans terre du Brésil, qui attendent depuis toujours une reforme agraire qui tarde à venir.

Mais, issu lui-même d’une famille de travailleurs ruraux, Netto reste fidèle à ses origines. En peignant inlassablement ces
« damnés de la terre » – comme il aime les intituler – ce sont ses souvenirs d’enfance qu’il essaye de faire remonter à la surface de la toile. La peinture est le récit de la mémoire, imprégnée de la nostalgie du pays distant, autant dans l’espace que dans le temps.

Mais la nostalgie de Netto n’est-elle pas, aujourd’hui, celle de l’humanité toute entière ? Cette exposition pourra permettre d’enrichir le débat et la réflexion sur les différentes alternatives de société qui s’offrent à nous.

Autour de l’exposition trois films seront diffusés en lien avec l’exposition le mardi 8 novembre à 20h30 au cinéma La Pléiade de Cachan :

Liberté (7mn) - Un film de Paul Redman qui raconte l’histoire des Quilombolas, communauté afro-brésilienne descendant des esclaves.

Les guerrières du Babassu (7mn) - de Paul Redman raconte l’histoire de ces femmes qui vivent de la collecte de noix de babassu au nord-est du Brésil.

Hautes terres (1h27) - Un film de Marie-Pierre Brêtas.

Gontran Guanaes Netto a réalisé des expositions individuelles en divers pays : Cuba, France, Allemagne, Espagne, Brésil, Italie, Bulgarie, Liban, Suède, Nicaragua, Mexique, États-Unis, Uruguay... Il vit et travaille à Cachan depuis 2011.

GGN2

GGN1

Posté par Fatos e Fotos à 14:08 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


12.10.16

Brésil : rencontre cinéma et littérature à Rennes

Le Collectif Brésil à Rennes propose le mercredi 19 octobre  à la MIR une rencontre dédicace avec Alberto da Silva sur son ouvrage Genre et dictature dans le cinéma brésilien (Editions Hispaniques). Cette rencontre sera suivi de la projection d’un documentaire d'Anita Leandro Retratos de identificação.

Parmi les nombreuses victimes de la dictature militaire qui sévit au Brésil de 1964 à 1985, un petit groupe de combattants de la guérilla, Chael, Roberto, Reinaldo et Dora, sont arrêtés, torturés, certains tués ou contraints à l’exil. Avant, après leur arrestation, pendant les séances de torture, la police les a photographiés.

Accompagnées de rapports officiels, ces images forment la matière qu’Anita Leandro travaille de l’intérieur pour faire sortir de l’oubli le destin de ces quatre-là.

Alberto da Silva, maître de conférence à la Sorbonne et à Rennes 2, est spécialisé dans le cinéma brésilien.

Pendant les années 1960 et 1970, tandis que les sociétés occidentales bouillonnent et se transforment, certains pays d’Amérique Latine basculent vers des régimes conservateurs et autoritaires. Au Brésil, la dictature est instaurée en 1964, à la suite d’un coup d’État mené par les forces armées, avec le soutien d’une partie de la société civile. Le pays poursuit son processus de transformation, dans une tension entre archaïsme et modernité. Face à la promotion du modèle patriarcal par le pouvoir dictatorial, des critiques se développent, en particulier dans le champ cinématographique. Ce livre explore l’histoire croisée du Brésil et de son cinéma. Dans son travail, l’auteur s’est appuyé sur une riche recherche filmographique couvrant toute la période de la dictature, des années 1960 au milieu des années 1980. Il propose l’analyse détaillée de nombreux films de cette période, en particulier ceux d’Ana Carolina et Arnaldo Jabor, tout en tenant compte du contexte de production et de réception des films, pour comprendre les représentations du masculin et du féminin.

Maison internationale de Rennes

Brésil : 100 micro-nouvelles de Helena Parente Cunha

100 micro-nouvelles, à mi-chemin entre prose et poésie 

Une prose accélérée pour raconter en quelques lignes toute une histoire.

100 micro-mensonges pour de vrai, 100 instantanés doux et amers qui montrent des images inattendues de la société contemporaine. Transfigurant de minuscules faits de la vie quotidienne, partant de la réalité la plus prosaïque ou de la beauté fugace d’un instant de vie, l’auteure nous laisse entrevoir, comme un flash, un visage, un secret, un silence.

Editions Anacaona

unnamed

Posté par Fatos e Fotos à 14:15 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04.10.16

Brésil : exposition des photographies de Jean-Pierre Guis

Flyer Expo JP A4 HD

 

Pour en savoir + : https://www.facebook.com/jeanpierre.guis

Posté par Fatos e Fotos à 13:54 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


27.09.16

Brésil: Fernando DelPapa sort son premier album solo Eu Também

Premier album solo du musicien brésilien Fernando DelPapa, Eu Também (Moi aussi), est un voyage à travers les paysages familiers du samba pagode décrits dans un langage nouveau avec un accent particulier et très personnel.

« J’ai voulu faire un disque avec des chansons imprégnées de mon histoire, de mon parcours ». C’est la simplicité de cet objectif qui donne toute l’originalité du premier album solo de Fernando DelPapa.

flyer_sortieCD_eutb

Posté par Fatos e Fotos à 12:35 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24.08.16

SP-Arte/Foto: edição abre suas portas e traz ao coração de São Paulo 32 expositores

Lenora de Barros

SP-Arte/Foto chega à sua 10a edição e consolida uma nova era na fotografia nacional no Brasil e no exterior.

Criada em 2007 a partir da SP-Arte – Feira Internacional de São Paulo que inseriu a capital paulista e o Brasil no calendário internacional das artes –, a SP-Arte/Foto firmou-se como a principal Feira de Fotografia do circuito brasileiro, ao apresentar e estabelecer tendências do mercado de fotografia. Essa história chega agora à 10a edição, no JK Iguatemi, entre os dias 24 e 28 de agosto, em evento que reúne as principais galerias do setor no país. 

Além disso, a Feira conta com uma cuidadosa programação de eventos dia a dia, incluindo lançamentos de livroconversas sobre fotografia e um circuito especial nas lojas do JK Iguatemi. Tudo gratuito!

Programação completa : http://www.sp-arte.com/foto/programacao/

Renata Cruz e Laura Gorski

Juliana Lewkowicz

Rodrigo Braga

Alex Flemming

Betina Samaia

Créditos fotos : Lenora de Barros, Renata Cruz, Juliana Lewkowicz, Rodrigo Braga, Alex Flemming, Betina Samaia

Posté par Fatos e Fotos à 19:49 - Permalien [#]
Tags : , , ,

07.07.16

Oscar Araripe: 25 anos da Galeria Oscar Araripe

araripe

 

 

Link para ver as telas disponíveis: http://www.oscarararipe.com.br/pags/index.php/119?idioma=2&idioma=2

Posté par Fatos e Fotos à 11:51 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29.06.16

Lia Rodrigues : Pour que le ciel ne tombe pas

 

lia_rodrigues-605x340

 

La chorégraphe brésilienne Lia Rodrigues est à Montpellier pour présenter sa dernière création Pour que le ciel ne tombe pas dans le cadre du 36è Festival Montpellier Danse.

Née à São Paulo, où elle étudie le ballet classique et l'histoire, Lia Rodrigues danse depuis les années 70. En 1990 elle crée, à Rio de Janeiro, sa propre compagnie de danse. Depuis 2004, elle développe des actions pédagogiques et artistiques dans la favela de Maré. Mêlant militantisme et utopies, elle croit à la synergie entre l’art et les processus sociaux.

Brasilidade : le travail au sein de la favela de Maré, quartier de Rio, où vivent 140 mil personnes

Lia Rodrigues : Quand j’ai décidé d’installer ma compagnie au sein de la favela de Maré j’étais consciente que nous allions être confrontés à des situations bien spécifiques, résultat d’inégalités économiques et sociales. Arts de Maré a pour mission la création, la formation et la diffusion artistique. C’est là que la compagnie répète et donne des cours de danse gratuits pour les habitants du quartier. La réalité du lieu où l’on travaille influence de façon déterminante nos modes de création et de production. J’articule ma démarche comme chorégraphe dans ce territoire, en créant des stratégies afin que notre travail puisse aller a la rencontre aussi bien des habitants de Maré , que des publics des autres quartiers de la ville.

Brasilidade : le défi : trouver sa place

Lia Rodrigues : Penser la relation entre ce que l’on crée et les différents spectateurs est un défi. Quelle est la manière dont chacun va trouver sa place à partir de cette rencontre, avec ses similitudes, ses différences, les uns vers les autres, les uns avec les autres ? La décision de développer notre travail dans cette favela signifie prendre une position politique et aller contre la tendance à l’exclusion de cette immense partie de la population de Rio de Janeiro. À cette époque où partout dans le monde on construit de plus en plus de murs et de grilles, où les territoires sont férocement délimités, où les frontières sont imposées et rigoureusement défendues, nous proposons de faire le mouvement inverse. Nous proposons de découvrir de nouvelles possibilités de partage, de dialogues et de création.

Brasilidade : la création de Pour que le ciel ne tombe pas

Lia Rodrigues : Il existe un seul ciel et l'on doit le préserver, car s'il tombe malade, tout disparaitra.

Ce sont les mots proférés par Davi Kopenawa, shaman du peuple Yanomami dans la forêt Amazonienne. Comment ne pas lâcher, quand nous sommes confrontés tous les jours aux forces du chaos et hantés par les catastrophes et les atrocités... Que reste-t-il à faire ? Que peut-on faire individuellement, chacun à sa façon pour soutenir le ciel ? Nous dansons ! Sous la pluie et l’orage et le soleil brûlant, nous dansons comme une offrande et comme un hommage, pour ne pas disparaître, pour durer et se décomposer, pour agiter l’air et pour le déployer, pour rêver et pour explorer des lieux sombres. Nous dansons pour devenir des lucioles, pour être faibles et résister, nous dansons pour trouver un moyen de rester en vie et pour survivre à ce monde à l’envers.

Brasilidade : créer au Brésil

Lia Rodrigues : Dans mon pays, je crois que l’acte artistique ne peut pas se restreindre à la création d’une œuvre d’art. Il faut d’abord et simultanément occuper un espace, créer un territoire et provoquer les conditions pour y survivre. Aménager, déplacer, construire des stratégies, réparer, restaurer. Bâtir le terrain pour que l’œuvre d’art puisse exister. La compagnie existe depuis 20 ans et au Brésil, pays où les aides publiques à la culture sont très limitées, ceci signifie une lutte quotidienne et la recherche permanente de solutions pour survivre.

Brasilidade : la situation politique brésilienne

Lia Rodrigues : J'ai beaucoup lutté contre da dictature militaire brésilienne dans les années 70. J'ai soutenue le gouvernement Lula avec beaucoup d'espoir et je considère le gouvernement actuel illégitime. J'appelle cela un coup d'état !

Brasilidade : le mot brasilidade

Lia Rodrigues : Je suis née au Brésil, je suis certaine d'être brésilienne car cela est impregné dans mon corps. Etre brésilienne c'est être multiple, infinie et différente. Ce cela la beauté !

Lia-Rodrigues_para-que_MR_©sammi-landweer-5442

Pour que le ciel ne tombe pas

Le 29 juin et le 1er juillet à l'Opéra Berlioz, à Montpellier

Photos : Sammi Landweer

 

 

24.06.16

Je suis Rio ! Un recueil de nouvelles sur Rio de Janeiro

Des nouvelles sur Rio de Janeiro par ceux qui y vivent, ceux qui la vivent.

23 nouvelles et deux bandes dessinées pour découvrir ou redécouvrir Rio par sa littérature. Des histoires d'amour, de femmes battantes, de touristes en mal d'exotisme, de bourgeoises, de carnaval, de football, de favelas. Des histoires drôles, légères, tragiques. 

Rio, ville mythique ! Paradis pour certains, cauchemar pour d’autres...

À l’image du Christ Rédempteur qui surplombe la baie, la ville vous tend les bras !

Aux Editions Anacaona

unnamed

Posté par Fatos e Fotos à 13:58 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,