15.02.17

Génération Favela: un livre illustré sur les zones urbaines oubliées et stigmatisées du Brésil

L’institut culturel franco-brésilien Alter’brasilis, en partenariat avec la journaliste, auteure et chercheuse Mazé Torquato Chotil, propose des rencontres littéraires où, chaque mois, un écrivain lusophone est invité à présenter son œuvre lors d’une discussion entièrement en portugais.

À l’occasion de l’édition de février, une rencontre est organisée avec Hélène Seingier, un des auteurs de Génération Favela.

Ce livre illustré raconte l’histoire de ces jeunes Brésiliens, entre 20 et 35 ans, qui ont décidé de changer leur monde. Leur monde, ce sont les favelas de Rio de Janeiro, les périphéries de São Paulo, toutes ces zones urbaines que le Brésil oublie et stigmatise depuis des décennies. Créatifs, débrouillards et insoumis, ces militants réinventent leurs quartiers.

24/02 à 19h
Institut culturel alter’brasilis 2 rue de Turenne
75004 Paris

Pour en savoir +: www.alterbrasilis.com 

Sans titre

Posté par Fatos e Fotos à 14:35 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Semaine du Brésil: à la découverte du Brésil à Brumath

Sans titre

La Semaine du Brésil sera l’occasion de découvrir une culture mystérieuse et onirique au-delà des traditionnels et célèbres carnavals. La programmation variée propose une exposition sur les tribus indiennes du Brésil, une dégustation de cuisine typique, des projections, des conférences, un concert, un spectacle de contes, des ateliers de danse et de bricolage, et bien d’autres surprises. 

Du 17 au 25/02/2017
Animations gratuites
Pour en savoir +:  www.brumath.fr 

Posté par Fatos e Fotos à 14:31 - Permalien [#]
Tags : , , ,


16.11.16

Brésil : la route est longue et la pente sera raide

Le comité exécutif du Fonds monétaire international (FMI) a déclaré hier que l'économie brésilienne peut être proche de sortir d'une grave récession, mais fait face à une route longue et difficile de récupération soumise à l'approbation des réformes impopulaires.

"Malgré les efforts du nouveau gouvernement pour éviter une crise financière, nous nous attendons à une reprise progressive du pays pour assurer la stabilité macro-économique," a déclaré le FMI dans un communiqué.

Les données décevantes sur la production industrielle et la baisse de la consommation des ménages ont fini par ébranler l'espoir d'une reprise plus rapide l'année prochaine : les prévisions de 2% de croissance en 2017 sont revues à la baisse (1%). Le FMI est encore plus pessimiste, avec une projection de croissance 0,5% l'an prochain après deux années consécutives de déclin de l'économie.

brasil

Posté par Fatos e Fotos à 11:47 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03.11.16

Brésil: Récital de piano à l'Ambassade du Brésil en France

L’ambassade du Brésil en France a l’honneur de vous inviter au « 4/2 – récital de piano » du Duo AMA (Angela Passos et Mayer Goldenberg)
Au programme : Marlos Nobre, Camargo Guarnieri, Liszt, Bach, Villa-Lobos, entre autres

Le mardi 8 novembre à 18h

Salle Villa-Lobos
Ambassade du Brésil 
34 cours Albert Ier
75008 - Paris

RSVP : cultural.paris@itamaraty.gov.br

unnamed

26.10.16

Brésil : Gontran Guanaes Netto, peintre brésilien, exprime son combat en faveur des Paysans

GGN3

Les damnés de la terre

Exposition jusqu'au 3 décembre à l’Orangerie de Cachan

Vernissage le jeudi 3 novembre à 19h

Les paysans de Gontran Guanaes Netto viennent d’ailleurs, de latitudes lointaines mais aussi d’un temps immémorial, bien avant que n’adviennent les tracteurs, les pesticides, les OGM, l’agro-alimentaire, la grande distribution, les quotas et tout ce dont il est question aujourd’hui.

Artiste engagé depuis toujours, Gontran Guanaes Netto exprime son combat en faveur de ces symboliques paysans sans terre du Brésil, qui attendent depuis toujours une reforme agraire qui tarde à venir.

Mais, issu lui-même d’une famille de travailleurs ruraux, Netto reste fidèle à ses origines. En peignant inlassablement ces
« damnés de la terre » – comme il aime les intituler – ce sont ses souvenirs d’enfance qu’il essaye de faire remonter à la surface de la toile. La peinture est le récit de la mémoire, imprégnée de la nostalgie du pays distant, autant dans l’espace que dans le temps.

Mais la nostalgie de Netto n’est-elle pas, aujourd’hui, celle de l’humanité toute entière ? Cette exposition pourra permettre d’enrichir le débat et la réflexion sur les différentes alternatives de société qui s’offrent à nous.

Autour de l’exposition trois films seront diffusés en lien avec l’exposition le mardi 8 novembre à 20h30 au cinéma La Pléiade de Cachan :

Liberté (7mn) - Un film de Paul Redman qui raconte l’histoire des Quilombolas, communauté afro-brésilienne descendant des esclaves.

Les guerrières du Babassu (7mn) - de Paul Redman raconte l’histoire de ces femmes qui vivent de la collecte de noix de babassu au nord-est du Brésil.

Hautes terres (1h27) - Un film de Marie-Pierre Brêtas.

Gontran Guanaes Netto a réalisé des expositions individuelles en divers pays : Cuba, France, Allemagne, Espagne, Brésil, Italie, Bulgarie, Liban, Suède, Nicaragua, Mexique, États-Unis, Uruguay... Il vit et travaille à Cachan depuis 2011.

GGN2

GGN1

Posté par Fatos e Fotos à 14:08 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12.10.16

Brésil : rencontre cinéma et littérature à Rennes

Le Collectif Brésil à Rennes propose le mercredi 19 octobre  à la MIR une rencontre dédicace avec Alberto da Silva sur son ouvrage Genre et dictature dans le cinéma brésilien (Editions Hispaniques). Cette rencontre sera suivi de la projection d’un documentaire d'Anita Leandro Retratos de identificação.

Parmi les nombreuses victimes de la dictature militaire qui sévit au Brésil de 1964 à 1985, un petit groupe de combattants de la guérilla, Chael, Roberto, Reinaldo et Dora, sont arrêtés, torturés, certains tués ou contraints à l’exil. Avant, après leur arrestation, pendant les séances de torture, la police les a photographiés.

Accompagnées de rapports officiels, ces images forment la matière qu’Anita Leandro travaille de l’intérieur pour faire sortir de l’oubli le destin de ces quatre-là.

Alberto da Silva, maître de conférence à la Sorbonne et à Rennes 2, est spécialisé dans le cinéma brésilien.

Pendant les années 1960 et 1970, tandis que les sociétés occidentales bouillonnent et se transforment, certains pays d’Amérique Latine basculent vers des régimes conservateurs et autoritaires. Au Brésil, la dictature est instaurée en 1964, à la suite d’un coup d’État mené par les forces armées, avec le soutien d’une partie de la société civile. Le pays poursuit son processus de transformation, dans une tension entre archaïsme et modernité. Face à la promotion du modèle patriarcal par le pouvoir dictatorial, des critiques se développent, en particulier dans le champ cinématographique. Ce livre explore l’histoire croisée du Brésil et de son cinéma. Dans son travail, l’auteur s’est appuyé sur une riche recherche filmographique couvrant toute la période de la dictature, des années 1960 au milieu des années 1980. Il propose l’analyse détaillée de nombreux films de cette période, en particulier ceux d’Ana Carolina et Arnaldo Jabor, tout en tenant compte du contexte de production et de réception des films, pour comprendre les représentations du masculin et du féminin.

Maison internationale de Rennes

Brésil : 100 micro-nouvelles de Helena Parente Cunha

100 micro-nouvelles, à mi-chemin entre prose et poésie 

Une prose accélérée pour raconter en quelques lignes toute une histoire.

100 micro-mensonges pour de vrai, 100 instantanés doux et amers qui montrent des images inattendues de la société contemporaine. Transfigurant de minuscules faits de la vie quotidienne, partant de la réalité la plus prosaïque ou de la beauté fugace d’un instant de vie, l’auteure nous laisse entrevoir, comme un flash, un visage, un secret, un silence.

Editions Anacaona

unnamed

Posté par Fatos e Fotos à 14:15 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,