10.09.17

Maison européenne de la photographie : biennale des photographes du monde arabe contemporain

Du 13.09 au 29.10

L’Institut du Monde Arabe (IMA) et la MEP présentent la deuxième édition de la Biennale des photographes du monde arabe contemporain. Fortes du succès public et professionnel rencontré par la première édition en 2015, les deux institutions poursuivent l’exploration de la création photographique contemporaine dans cette région du monde.

La Biennale des photographes du monde arabe contemporain se déroulera simultanément dans huit lieux parisiens : l’IMA, la MEP, la Cité internationale des arts, la Mairie du 4e, la Galerie Thierry Marlat, la Galerie Photo12, la Galerie Clémentine de la Féronnière et la Galerie Binome, dessinant un parcours pluriel à travers les différents regards des photographes contemporains sur le monde arabe.

Chacun des lieux d’exposition présentera à la fois les travaux de créateurs issus du monde arabe, résidant dans leur propre pays ou « parlant » depuis un autre rivage et les œuvres d’artistes étrangers, européens pour la plupart, témoignant eux aussi de la réalité des pays arabes. Le mélange des cultures et le dialogue des sensibilités étant l’un des principes de la Biennale.

Pour en savoir + : www.biennalephotomondearabe.com

fddd

Hicham Benohoud, Série «The Hole», 2015 © Hicham Benohoud.


04.05.17

Maison Européenne de la Photographie : Un nouveau cycle d’expositions fait la part belle au corps

Mai 2017

L’exposition d’ORLAN réunit plus d’une centaine de photographies, d’installations et de films essentiels à la compréhension de la démarche de cette artiste pionnière, qui a bousculé les codes de la représentation du corps dans l’art contemporain.

En écho, la MEP présente l’œuvre photographique de Michel Journiac, une des figures historiques de l’art corporel.

Ancien culturiste devenu artiste, Martial Cherrier s’interroge quant à lui, sur les images qui ont structuré son imaginaire et l’ont poussé à travailler son corps jusqu’à ses limites.

Une sélection d’œuvres photographiques inédites de Gloria Friedmann révèle, avec humour et provocation, une représentation du corps féminin libéré des conventions.

Pour compléter cette saison thématique, la sélection de photographies et de vidéos proposée par Barbara Polla, DANCE WITH ME VIDEO, dévoile les univers très variés de Shaun Gladwell, Ali Kazma et Elena Kovylina.

Enfin, les week-ends, la MEP a programmé la projection de vidéos permettant de découvrir ou de re-découvrir, entre autres, les œuvres de Janet Biggs, Dana Hoey, Arnold Pasquier, Shannon Plumb, Jhafis Quintero Raymundo, Julien Serve ou encore Michaela Spiegel.

logo-maison-europeenne-de-la-photographie

Posté par Fatos e Fotos à 11:58 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08.06.16

Quatre photographes du Brésil à découvrir à la Maison européenne de la photographie

Du 15 juin au 28 août 2016

Dès le 15 juin et pour tout l’été, la Maison Européenne de la Photographie inaugure une saison brésilienne inédite.

Les quatre expositions présentées mettent en avant la richesse et la diversité de la production photographique dans un pays où la culture se nourrit de contrastes et de métissage.

Le photographies en noir et blanc, graphiques et énigmatiques, de Marcel Gautherot, magnifient l’architecture moderniste de Brasilia, tandis que les images colorées de Joaquim Paiva s’attachent à montrer l’autre Brasilia, celle des constructions éphémères, baraquements fragiles et bigarrés où vivait un peuple d’ouvriers qui construisaient la ville moderne.

Celso Brandão, cinéaste et photographe, propose quant à lui une vision ethnographique et sensible du pays, interrogeant les coutumes, les légendes et les rituels de la population d’un état du nord-est du Brésil, Alagoas. Enfin, les créations originales de Vik Muniz, issues de la collection de Géraldine et Lorenz Bäumer, réinterprètent des chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art à travers un jeu d’échelles qui confère à ces étonnantes compositions différents niveaux de lecture.

mep1

mep2

mep3

mep4

Posté par Fatos e Fotos à 13:07 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04.04.15

Brésil : La Maison Européenne de la Photographie accueille Luiz Mauro, artiste contemporain brésilien

Entre l'ombre et la lumière

Du 15 avril au 14 juin

La Maison Européenne de la Photographie accueille l’œuvre de Luiz Mauro, artiste contemporain brésilien, dont le travail, quelque part entre la photographie et la peinture, se distingue tant par son sujet que par sa technique.

Sera à l’affiche sa série “Ateliers”, des reproductions de photos documentaires d’ateliers d’artistes majeurs, comme Renoir, Claude Monet, Mark Rothko, Georgia O’keeffe, Warhol, Georg Baselitz ou Roy Lichtenstein, sur lesquelles l’artiste, dans un jeu troublant avec l’ombre et la lumière, applique d’innombrables couches successives d’encre de chine, puis une dernière couche d’huile, pour dévoiler un nouveau regard, profond, plus intime et plus mystérieux de ces lieux de création.

Luiz Mauro est né à Goiânia, en 1968, où il travaille depuis près de 30 ans comme artiste visuel et professeur de dessin à l’école d’Arts Visuels Secult de Goiás. Artiste contemporain autodidacte, Luiz Mauro a exposé essentiellement au Brésil, ayant reçu plusieurs prix : prix du Salon d’art contemporain du Centre-Ouest (2011); prix CELG d’arts visuels (2003); prix “Galeria Aberta” (galerie ouverte) de la 3e Biennale nationale du Musée d’art contemporain de Goiás ; prix Brasília d’arts plastiques du Musée d’Art de Brasilia (1990) et le prix de la Biennale Nationale du Musée d’Art Contemporain de Goiás (1988).

 

lm03_georgiaokeeffenr1_-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000

 

11.04.13

Exposition photographique de Gustavo Speridião parle des sentiments cachés

Du 17.04 au 16.06

MAISON EUROPÉENNE DE LA PHOTOGRAPHIE

GUSTAVO SPERIDIÃO

GÉOMÉTRIE. MONTAGE. EQUILIBRAGE. PHOTOS ET VIDÉOS

Images de l’histoire. Histoire des images. Pour l'artiste brésilien Gustavo Speridião, ces deux mots n’en font qu’un. Bien sûr, tout appartient soit au domaine des images, soit à l’histoire. On sait encore que l’une est toujours le produit (ou l’invention) de l’autre. Mais pour Speridião il se pose au cœur de cette relation une autre question, à savoir, ce que nous faisons d’elles. Par un procédé d’“assemblage” et de remise en scène des images, Speridião crée des fictions réelles de la vie post-moderne et nous place face à cette grande archive globale qu’est le monde.

Ses images captées et mêlées dans un processus d’édition inspiré du kinoglaz des avant-gardes russes font le portrait de ce monde où partout se mêlent le désir, le vertige, la frustration, l’enthousiasme, en un mot, tous nos sentiments cachés.

 

Posté par Fatos e Fotos à 15:20 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23.01.13

Joel Meyerowitz: une rétrospective photographique qui révèle la beauté du réel

23 janvier - 7 avril 2013

Maison Européenne de la Photographie Paris

020_joel-meyerowitz_theredlist

 ©Joel Meyerowitz

Par son travail en couleur, Joel Meyerowitz a révolutionné l’histoire de la photographie. Né en 1938 à New York, c’est à la suite d’une rencontre en 1962 avec Robert Frank qu’il commence à photographier la ville en noir et blanc avec un 35mm.

Au milieu des années 1960, un long voyage en Europe marque un tournant dans sa carrière et lui permet d’affirmer son style. Mais ce n’est qu’au début des années 1970 qu’il se consacre exclusivement à la couleur. Utilisant alternativement un appareil 35mm et une chambre Deardorff 20x25, Joel Meyerowitz développe à travers ces deux formats une écriture originale. Il capture “l’instant décisif” avec son appareil 35mm, et révèle la beauté du réel en utilisant un temps de pose plus long avec la chambre grand format.

Cette rétrospective présente ses premiers travaux en noir et blanc et son travail en couleur, dont les célèbres images qu’il a réalisées sur les ruines du World Trade Center à New York, après le 11 septembre 2001.

Posté par Fatos e Fotos à 11:10 - Permalien [#]
Tags : , ,

17.01.12

Imagem : a fotografia experimental brasileira dos últimos sessenta anos chega amanhã em Paris

Fotografias da Coleção Itaú

Maison Européenne de la Photographie - Paris

18 de janeiro - 25 de março  

A coleção Itaú

Iniciada há mais de 60 anos pelos fundadores do Banco Itaú SA, uma das maiores instituições financeiras do mundo, a coleção conta atualmente 12.000 obras (pinturas, gravuras, esculturas, fotografias, instalações, etc.) assim como moedas e medalhas e itens relacionados à história do país. Este conjunto, gerido pelo Instituto Itaú Cultural, aborda a história da arte brasileira, onde cada estilo e cada movimento estético é representado por obras de referência.

Em 2011, o Itaú Cultural começou a movimentar sua coleção, facilitando assim seu acesso a um maior número de pessoas. Treze exposições foram apresentadas em sete cidades brasileiras e em cinco países, atraindo mais de 200 mil pessoas.

L’éloge du vertige / O elogio da vertigem

Esta exposição apresenta a fotografia experimental dos últimos 60 anos no Brasil. Ela ilustra o poder deste país em absorver e transformar toda e qualquer contribuição estrangeira. Ela também reflete sua rica história política durante esse meio século e revela, através de labirintos complexos, uma expressão artística proeminente que coloca hoje o Brasil entre um dos principais pólos de criação artística no campo da fotografia.

Na década de 1920, na Europa, os artistas seduzidos pelo dadaísmo e pelo surrealismo já haviam conduzido os fotógrafos a se libertarem do peso da realidade. O Brasil esperou quase 25 anos para que este movimento decolasse.

Um dos precursores da fotografia experimental foi Geraldo de Barros (1923-1998) que recorria a fotomontagens e colagens e intervinha diretamente no negativo. Entre 1964 e 1985, sob a ditadura militar, este tipo de produção desapareceu quase completamente deixando lugar a uma fotografia do tipo documentário, pouco crítica, por causa da censura.

Com o fim da ditadura e a chegada da democratização a produção fotográfica se tornou mais livre e menos dogmática. Três autores são os ícones desta época : Miguel Rio Branco, Mario Cravo Neto e Claudia Andujar. Realismo e ficção se misturam de um tal jeito que uma espécie de vertigem vira o denominador comum desta estética e desta visão do mundo.

Este momento histórico e as novas tecnologias de informação reformulam os conceitos, as formas e os temas da fotografia brasileira. Na abordagem objetiva da vida em sociedade adiciona-se uma produção densa com caráter subjetivo, aleatório e onírico.

Vindos da pintura, da escultura, do cinema ou da performance, os artistas realizam então imagens livres de todo dogma. Os fotógrafos contemporâneos retomam assim o fil condutor da experimentação começada pelos modernistas brasileiros.

Posté par Fatos e Fotos à 11:34 - Permalien [#]
Tags : , , ,

Photographie : Éloge du vertige, la photographie expérimentale des soixante dernières années au Brésil

Photographies de la Collection Itaú, Brésil

Maison Européenne de la Photographie - Paris

18 janvier - 25 mars 2012

La collection Itaú

Initiée voilà plus de soixante ans par les fondateurs de la Banque Itaú SA, l'une des institutions financières les plus importantes au monde, la collection compte actuellement douze mille ouvres (peintures, gravures, sculptures, photographies, installations, etc.) ainsi que les monnaies et médailles et des objets liés à l'histoire du pays. Cet ensemble considérable, géré par l'Institut Itaú Cultural, couvre toute l'histoire de l'art brésilien, chaque mouvement esthétique et chaque style étant représenté par des oeuvres de référence.

En 2011, l'Itaú Cultural a commencé à faire circuler sa collection, facilitant ainsi son accès au plus grand nombre. Treize expositions ont été présentées dans sept villes du Brésil et dans cinq pays, attirant plus de deux cent mille personnes.

L’éloge du vertige

Cette exposition présente la photographie expérimentale des soixante dernières années au Brésil. Elle illustre la faculté de ce pays à absorber et transformer tout apport étranger. Elle reflète en outre sa très riche histoire politique au cours de ce large demi-siècle et révèle, au fil de labyrinthes complexes, une expression artistique foisonnante qui place aujourd'hui le Brésil parmi les pôles de création artistique majeurs dans le domaine de la photographie. 

Posté par Fatos e Fotos à 10:46 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29.06.11

Photographie : portraits brésiliens à la Maison européenne de la photographie

 

29 juin - 25 septembre 2011

L'exposition présente une série de visages photographiés par Xavier Fourtou à São Paulo. Pour ce consultant journaliste psychologue, la photographie ne cesse de l'accompagner tout au long de ses voyages et parcours de vie.

Dans la plus grande ville du Brésil, il s'est intéressé aux graffitis, ceux de la Villa Madelena tout d'abord, puis ceux trouvés au hasard de ses pérégrinations.

Les portraits qui en résultent sont agencés en diptyques ou en mosaïque et accompagnés d'une légende, un adjectif qui qualifie l'humeur et le caractère de ces personnages.

Ces compositions révèlent l'énergie propre au peuple brésilien, le rythme des formes et des couleurs est un hommage à cette culture métissée.

e4_3

Posté par Fatos e Fotos à 09:35 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,