18.04.11

CONTEMPORANEO 2011, une belle opportunité pour l’art contemporain

 

F

F. Fontoura

Du 20 avril au 1er mai 2011 / Vernissage le 20 avril à 18h

Cette première édition présentera une sélection de près de 50 œuvres caractéristiques de la création contemporaine au Brésil, réalisées par les huit artistes brésiliens suivants : Claudia de Lara, Kakati, Sandra Hiromoto, Felipe Fontoura, Priscila Ferreira, Antônio Temporão, Guil Macedo et Dani Henning.

CONTEMPORANEO  vient  valoriser  l'art  brésilien  et  latino-américain, en  présentant  des artistes  de  cette  région  du  monde,  riche  dans  l'univers  culturel  de  la  création  et  en  plein développement.

Espace Beaurepaire / 28, rue Beaurepaire - 75010 Paris

 Kakati  et A. Temporão

KAKATI_269_SEOIOTOSHI_hr___copie A

Posté par Fatos e Fotos à 15:27 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


12.04.11

Musique brésilienne : BandOrio, un trio pas comme les autres, fait son entrée sur la scène montpelliéraine

Le vendredi 15 avril au Baloard - 21H

BandOrio :

Pierre Mounier, français, trompettiste

Roberto Bandeira de Mello, brésilien, percussionniste

Carlinhos Correia, mozambicain, chanteur et guitariste

trioweb

Pour leur première à Montpellier, le trio présentera un répertoire composé de chansons brésiliennes classiques et nouvelles tendances - mélange de samba rock, funk, électronique et jazz.

Roberto Mello explique que le groupe souhaite « présenter toute la diversité et la richesse de la musique brésilienne, depuis Pernambouc jusqu’à Rio, et en plus, le show contera avec la participation spéciale de la chanteuse Brigitte Brès, leader du groupe montpelliérain Onda Maracatú. »

Le percussionniste brésilien raconte que l’idée de former le groupe est venue de l’envie de réunir trois musiciens originaires de trois pays différents unis par la même passion. « En tant qu’originaire de Rio, je porte en moi un peu de mon histoire musicale qui commence avec la samba, ancré dans mon enfance à Barra da Tijuca, et passe par la samba rock et la musique électronique. Carlinhos Correia, originaire du Mozambique, citoyen du monde, bahianais de cœur et attaché à la musique de Pernambouc, apporte avec lui les rythmes afro-brésiliens : le afoxé, le maracatú et l’énergie du Oludum. Pierre Mounier, trompettiste français, ramène le groove, le jazz-funk et un amour indéniable par la bossa-nova ! »

Roberto Mello promet que ce premier concert sera surprenant, « anthropophagique et intemporel, telle la nouvelle musique brésilienne ».

Posté par Fatos e Fotos à 09:38 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11.04.11

Patrimoine : Brésil et UE intensifient les relations dans le domaine du patrimoine culturel

L'Institut du patrimoine historique et artistique national brésilien - Iphan et l'Union européenne pour l'éducation et la culture, souhaitent instaurer un partenariat dans le domaine de la culture, en particulier, du patrimoine culturel.

En ce sens, il est prévu l’échange d’expériences sur :

- les bonnes pratiques dans les rapports entre patrimoine, tourisme et le développement;

- la réhabilitation des propriétés privées dans les centres historiques;

- la socialisation des sites archéologiques;

- la réalisation d’ateliers sur les politiques régionales pour le patrimoine culturel ;

- les stratégies pour la sauvegarde du patrimoine immatériel et l'efficacité de sa gestion.

L’Iphan a également proposé la réalisation d’une publication conjointe avec les contributions et les réflexions issues de cette initiative, en particulier en ce qui concerne les ateliers proposés et les visites techniques sur les sites européens du patrimoine mondial.

La commissaire européenne, Androulla Vassiliou, a suggéré la participation brésilienne à la remise du Prix Europa Nostra (www.europanostra.org / Amsterdam), une initiative qui aura lieu en juin prochain à Amsterdam, lors du Congrès 2011 sur le patrimoine culturel européen.

Posté par Fatos e Fotos à 10:55 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10.04.11

Dilma Rousseff arrive en Chine demain afin de discuter économie et politique

Dilma prétend discuter à propos d’économie et de la place du Brésil au Conseil de sécurité de l'ONU.

Pendant le voyage de six jours en Chine, Dilma signera environ 20 accords dans différents domaines: la défense, l'agriculture et de l'éducation, entre autres. Mais il y aura aussi des accords avec les entreprises de construction civile et développement de nouvelles technologies. Même la technologie du bambou et ses différentes applications suscite l’intérêt brésilien.

Commerce extérieur : la Chine accepte de commander d'avions d'Embraer

La Chine va annoncer une commande d'avions de l’Embraer pendant la visite de la Présidente brésilienne Dilma Rousseff dans le pays. En dépit de l'hésitation chinoise, les négociations se poursuivent afin de définir la taille de la commande.

Après de nombreuses plaintes brésiliennes, la Chine a accepté de faire un pas et essaie de montrer sa volonté d'ouvrir son marché aux brésiliens. Ce qui est en négociation avec la Chine est une commande de 50 avions de taille moyenne modèle EMB-190 avec 114 sièges, et  25 jets modèle ERJ-145 de 50 places.

Posté par Fatos e Fotos à 10:16 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07.04.11

Journée mondiale de la santé : les tribus isolées en voie de disparition

A l'occasion de la Journée mondiale de la santé, le 7 avril, Survival International manifeste sa préoccupation pour les derniers peuples indigènes encore isolés de la planète qui risquent de disparaître si leurs territoires ne sont pas protégés.

Une centaine de tribus du monde entier vivent dans l'isolement . La plupart d'entre elles sont menacées par l'exploitation forestière et pétrolière, les barrages hydroélectriques et autres projets de développement.

Les tribus isolées ont très peu d'immunité contre des maladies bénignes telles que la grippe ou la rougeole et les épidémies dues au contact peuvent leur être fatales.

Au Brésil, le territoire des Panará a été envahi et rasé au bulldozer par les constructeurs de routes au début des années 1970. Des vagues d'épidémies se sont ensuivies et dans les années 1980, 80% d'entre eux avaient disparu.

Pour en savoir + : http://www.survivalfrance.org/actu/7171

Survival aide les peuples indigènes à défendre leur vie, protéger leurs terres et déterminer leur propre avenir

Posté par Fatos e Fotos à 11:27 - Permalien [#]
Tags : , , , ,


31.03.11

Art contemporain : BRAZILIAN PAPERS

CARLOS CONTENTE I JARBAS LOPES I CINTHIA MARCELLE I THIAGO ROCHA PITTA I BERNARDO RAMALHO

EXPOSITION JUSQU’AU 23 AVRIL 2011

Bendana-Pinel Art Contemporain présente en collaboration avec la galerie A Gentil Carioca

« Brazilian Papers », travaux sur papier d’artistes brésiliens: aquarelles de Thiago Rocha Pitta (1980), papiers découpés et dessins de Jarbas Lopes (1964), dessins et collages de Cinthia Marcelle (1974), tampons et dessins de Carlos Contente (1977) et de Bernardo Ramalho (1982).

Jarbas Lopes est un artiste qui explore les idées d’accessibilité et d’expérience mutuelle dans la tradition des artistes-activistes tel Joseph Beuys (1921 – 1986) voyant les interactions sociales comme une forme d’art.

vue11

Plus connue pour ses installations, ses photographies et ses vidéos - elle vient de remporter le «Future Generation Art Prize» de la fondation Pinchuk - Cinthia Marcelle réalise également des dessins et des collages.

Carlos Contente a créé un autoportrait, une image synthétique de lui-même qui peut être infiniment reproduite au moyen de tampons encreurs ou de pochoirs. Ce « mini » Contente - qui a d’abord contaminé les espaces urbains – est associé à des dessins, simultanément délicats et bizarres, d’une qualité graphique incontestable.

Les œuvres de Thiago Rocha Pitta suggèrent des mouvements naturellement divers et des transformations. Son œuvre entretien une relation plus directe avec l’espace et les phénomènes naturels. Plus qu’observer, Rocha Pitta cherche dans ses œuvres à articuler les principes de fonctionnement de la nature avec ceux de la représentation picturale.

 

Posté par Fatos e Fotos à 09:31 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

26.03.11

Poésie : Le Brésil en vers et en prose

annonce_caf_oth_que_c

Posté par Fatos e Fotos à 09:55 - Permalien [#]
Tags : , , ,

Économie : les investissements brésiliens au Chili s’élèvent à 2 MD

Les investissements brésiliens au Chili s'élèvent actuellement à 2 milliards de dollars, selon le Comité des investissements étrangers du gouvernement chilien.

Les valeurs des investissements brésiliens ont grimpé depuis que Petrobras a acheté 240 stations essence ESSO dans tout le pays mais aussi la marque Chevron, afin de produire l’huile Lubrax.

Pays avec environ 16 millions d'habitants, le Chili est « intéressant pour les investisseurs brésiliens car il est facile de s’installer dans le pays et de bénéficier de la politique d’exportation mise en place par le gouvernement chilien (le Chile conte avec le plus grand nombre d’accords de livre échange au monde) », affirme un représentant de la Chambre de commerce de Santiago.

Posté par Fatos e Fotos à 09:50 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24.03.11

Exposition : THE NATURAL ORDER OF THINGS

11 March – 9 April 2011

Concrete blocks on wheels scattered across the floor overlooked by a concrete-weighted street sign; a large hammer protruding from a wall; a fragile shelving structure supporting salt, sugar, coffee, cement, glass, concrete and a video projector; and a blanket of industrial felt hanging on the wall, comprises The Natural Order of Things.  This is the first time rising young Brazilian artists Marcelo Cidade and André Komatsu have exhibited together, and is their first significant show in Europe exploring the interface between public and private spaces, and processes of construction and deconstruction.

Cidade (‘city’ in Portuguese) and Komatsu are influenced by – and question - the architectural contrasts of their native São Paulo; the longevity of Modernism and the contemporary futuristic city starkly juxtaposed with temporary makeshift structures.  Komatsu roams the city collecting urban debris from the streets, later transforming it into sculptures and installations that challenge and change the gallery space.  In a reverse of this, Cidade renders everyday objects in concrete, making their basic functions redundant, or erects seemingly purposeless graffiti covered structures in random places.

The Natural Order of Things is the culmination of the artists’ complementary creative processes that began when studying together at Brazil’s Fundação Armando Àlvares Penteado and continues in their shared studio space.  Critical of the idea of authorship, they make no differential about who has made what in their show for Max Wigram Gallery.

Max Wigram Gallery
106 New Bond Street
London W1S 1DN

Pour en savoir + : www.maxwigram.com

invitation815

Posté par Fatos e Fotos à 11:48 - Permalien [#]
Tags : , , ,

Aviação : Rafale, o caça que ninguém quer comprar

Ganhar a licitação dos caças no Brasil é crucial para a fabricante francesa Dassault, que não consegue vender seu produto para mais ninguémCaso a França não consiga costurar a venda dos caças Rafale a nenhum país, a Dassault corre o risco de paralisar a linha de produção.

Enquanto os EUA podem se dar ao luxo de não se preocuparem tanto com o caminhar das negociações entre a Boeing e o governo brasileiro, o mesmo não se pode dizer da França. Os caças Rafale jamais foram comercializados fora de seu território e uma venda ao Brasil seria uma forma de mostrar aos próprios franceses que os investimentos feitos no desenvolvimento das peças não teriam sido em vão. Daí o envolvimento severo de Nicolas Sarkozy nos diálogos com o governo anterior. Contudo, no que diz respeito às negociações com a equipe da presidente Dilma Rousseff, os caças franceses já ficaram para trás. Antes favoritos para levar a licitação, agora ocupam o último lugar da fila por conta de divergências entre o Brasil e a França.

O presidente francês também participou ativamente das negociações para venda dos caças Rafale aos Emirados Árabes, que começaram em 2008, antes mesmo que o tema fosse levantado no Brasil. No entanto, em 2009, quando o negócio era dado como certo, o país voltou atrás por conta de uma polêmica envolvendo o jornal Le Fígaro, que pertence a Serge Dassault, dono da empresa que leva seu sobrenome. De acordo com uma reportagem do jornal parisiense publicada na época, os Emirados Árabes estariam comprando equipamentos de vigilância de Israel para se proteger do Irã. O fato gerou desconforto diplomático entre as duas nações de maioria muçulmana e, consequentemente, com a França. Serge Dassault é senador, colega de partido e amigo pessoal de Sarkozy.

Recentemente, o diretor da Dassault para o consórcio Rafale, Éric Trappier, viajou a Abu Dhabi para uma feira de equipamentos de defesa. Na ocasião, tentou reaquecer as conversas com o governo dos Emirados Árabes, informou a imprensa local. “As negociações estão avançando, mas ainda precisamos de tempo”, afirmou o executivo, na ocasião. No entanto, até o término da feira, em 23 de fevereiro, nada havia sido resolvido e os caças franceses continuavam sem comprador.

Fontes ligadas às negociações ouvidas pelo site de VEJA afirmam que, caso a França não consiga costurar a venda dos caças a nenhum país (incluindo Grécia e Suíça, que também chegaram a cogitar a compra), a Dassault corre o risco de paralisar a linha de produção. “Eles estavam fabricando apenas onze aviões por ano. Como nenhuma negociação foi fechada, o governo francês teve de colocar 700 milhões de euros para manter a linha por mais este ano”, afirmou o executivo. No entanto, tendo em vista o grande endividamento do estado francês – que é fator de constante embate com a população –, há dúvidas se os caças Rafale sobreviverão até depois de 2012. Existem rumores de que, antes das revoltas políticas contra Muamar Kadafi, a Líbia havia encomendado dezesseis unidades. Diante de um cliente tão áspero quanto impopular, a Dassault, obviamente, negou tudo – inclusive a existência de qualquer tipo de negociação prévia.

Fonte : Veja

Posté par Fatos e Fotos à 09:26 - Permalien [#]
Tags : , , , ,