11.07.13

Brésil : Journée nationale de lutte menace de paralyser le pays ce jeudi 11 juillet

Une série de manifestations organisées par les syndicats menace de bloquer 13 autoroutes à travers tout  le pays aujourd’hui, ainsi que paralyser les transports en commun et suspendre les cours dans les écoles et les universités dans tout le Brésil.

Cette «Journée nationale de lutte» est organisée par les syndicats CUT, Força Sindical et UGT, et rassemblera métallurgistes, employés des banques, commerçants, fonctionnaires et d’autres travailleurs.

Les principales revendications des manifestants sont :

Réduction du temps de travail à 40 heures hebdomadaires sans réduction de salaire

Valorisation des pensions de retraite

10% du PIB pour l'éducation

10% du budget de l'Union pour la santé

Qualité des transports publics

La réforme agraire

La réforme politique

Posté par Fatos e Fotos à 11:52 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


05.07.13

Brésil : les manifestants appellent Dilma Rousseff à respecter les droits indigènes

Tandis que les manifestations continuent d’envahir les rues brésiliennes, les Indiens se sont joints aux protestataires pour appeler à la fin de l’offensive gouvernementale contre les droits indigènes.

Davi Kopenawa, porte-parole des Indiens yanomami et le mouvement étudiant Movimento Passe Livre (MPL) qui a occupé une place centrale dans les dernières manifestations, ont dénoncé les initiatives du gouvernement visant à démanteler les droits constitutionnels difficilement acquis par les Indiens.

Trois Indiens ont récemment été tués lors de conflits territoriaux. Un Guarani a été tué par un homme de main suite à la réoccupation de son territoire ancestral en juin, un Terena a été abattu par un policier au cours de la violente expulsion de sa communauté au sud de l’Etat du Mato Grosso do Sul en mai et un Munduruku a été tué lorsque la police a envahi sa communauté en novembre dernier.

Après deux ans et demi de mandat, la présidente Dilma n’a toujours pas rencontré un seul représentant indigène, malgré ses récentes promesses de négocier avec tous les leaders des manifestations.

Source : Survival International

Posté par Fatos e Fotos à 15:06 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le Brésil, un laboratoire pour les sciences sociales

Ouvrage coordonné par Guillaume Leturcq, Frédéric Louault, Teresa Cristina Schneider Marques. Préface de Carlos Schmidt Arturi.

L’ouvrage propose de faire connaître le Brésil, en sortant des sentiers battus de la recherche, en dépassant les frontières disciplinaires et méthodologiques. Il permet de découvrir le Brésil sous un jour nouveau, loin des clichés et des images déformantes.

www.editions-harmattan.fr

Posté par Fatos e Fotos à 15:04 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Nouvelles Vagues au Palais de Tokyo présente des nombreux artistes brésiliens

Jusqu’au lundi 9 septembre

Nouvelles vagues réunit diverses expositions organisées par 21 curateurs internationaux. L’exposition Companionable silences présente, entre autres, des œuvres de Tarsila do Amaral (1886-1973) ; Flavia Metzler et Matheus Rocha Pitta sont parmi les artistes exposés dans le cadre d’Artesur, Fictions collectives ; et la sculpture Baitogogo d’Henrique Oliveira, occupe l’alcôve du niveau 2 du bâtiment.

http://palaisdetokyo.com

siteweb_nouvellesvagues

02.07.13

Cinéma : Festival Paris Cinéma propose plusieurs films inédits

Jusqu’au 9 juillet

Le festival proposera au public plus de 200 films, dont plusieurs inédits, en présence de nombreuses personnalités du 7e art, dans une quinzaine de lieux de la capitale. Du 30 juin au 3 juillet, le Festival invite les professionnels du cinéma à sa plateforme de coproduction (Paris Project), pour accompagner une sélection de projets à la recherche de financements.

Neuf films, dont Celui que nous laisserons de Caetano Gotardo, concourent dans la Compétition internationale. Les films primés recevront une aide pour soutenir leur distribution en France. Les films seront, pour la plupart, présentés et suivis de débats avec les réalisateurs. Lundi 8 juillet à 20h : Cérémonie de remise des prix au MK2 Bibliothèque (75013 Paris). Mardi 9 juillet à 15h et à 17h : reprise de deux filmes primés au MK2 Bibliothèque.

Celui que nous laisserons de Caetano Gotardo raconte l’histoire de trois familles dont le quotidien est subitement bouleversé par un événement aussi dramatique qu’inattendu. Chacun doit alors faire face. La musique et le chant du film portent l’émotion à un niveau exceptionnel d’intensité.

www.pariscinema.org

Posté par Fatos e Fotos à 14:53 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


01.07.13

Brésil : Favelas, peintures et installation de Mauricio Oliveira

MAURICIO OLIVEIRA

« Favelas - Le cliché du psychodrame latin »

Peintures et installation

Vernissage le vendredi 5 juillet 2013 à partir de 19 heures

Exposition du 6 au 27 juillet de 15 à 19h. Fermé le lundi

Fondation du Pioche Pelat - ARPAC

Allée Marie Banégas - 511, route de la Pompignane - Castelnau le Lez

Ce projet d’exposition s’appuie sur les figures marquantes du psychodrame latin : le carnaval, les tribus oubliées, les différences ethniques, les bidonvilles,… La vie brésilienne est exploitée et retracée par des images clichés du quotidien dans un monde en perpétuel changement, influencé par les médias et les nouvelles technologies, où héritage et diversité culturel ne cessent de se mélanger.

Pour l’exposition « Favelas - Le cliché du psychodrame latin », Mauricio Oliveira travaille sur l’iconographie traditionnelle et l’imagerie populaire brésilienne, « pour les décomposer, les recomposer, les décaler et raconter une histoire ».

Mauricio Oliveira est né dans la mystique et ensoleillée ville de Salvador de Bahia au Brésil. Il est diplômé des Beaux-Arts à l’Université Fédérale de Bahia et au Musée d’Art Moderne de Salvador. En 2007, il décide de parcourir l’Europe et les États-Unis avec ses pinceaux (Lisbonne, Prague, Atlanta,…). Depuis 2009, le peintre brésilien vit et travaille dans le sud de la France (Lyon, Sète, Montpellier,…).

Mauricio Oliveira a déjà réalisé une vingtaine d’expositions entre le Brésil, l’Europe et l’Amérique.

Pour en savoir + : www.barbiefavela.com

ARPAC

http://arpac.free.fr

Cette exposition est soutenue par : brasilidade.canalblog.com

mo1 copie

DSCF2114

DSCF4018

29.06.13

Brésil : Campagne qui demande le ‘boycotte du Mondial 2014’ nourri le débat sur la Coupe du Monde

Parmi les messages et les revendications des manifestations au Brésil, celles qui paraissent avoir le plus impressionné la presse et le public étranger sont les slogans anti Mondial. Et la popularité d’une vidéo posté par une brésilienne sur internet a jeté de l’huile sur le feu.

La vidéo, en anglais, a pour titre Não, não vou para a Copa  (Non, je n’irai au Mondial) et a été vue par 1,5 million de personnes.

Réalisée par la directrice de cinéma brésilienne Carla Dauden, la vidéo fut interprétée comme une manifestation à la faveur du boycotte aux jeux. Dauden, qui habite aux États-Unis, aborde les problèmes que le Brésil « aurait dû résoudre, mas n’a pas encore résolu » - comme le manque de médecins et d’équipements dans les hôpitaux publics et les diverses polémiques liées aux travaux du Mondial.

« Il s’agit peut-être d’une mesure extrême compte tenu de tous les investissements qui ont été déjà engagés dans la préparation de l’événement », admet Carla, «  mais il fallait un message fort comme celui-là afin de motiver le débat et l’élargir afin de prendre conscience que les préparatifs du Mondial affectent la population brésilienne », se défend la réalisatrice.

Boycotte

Sur Facebook, six pages contre le Mondial ont été déjà créées. La plus populaire, et la plus radicale, est celle du groupe de hackers activistes Anonymus.

Operação 'Boicote à Copa'

Movimento contra corrupçao

13

Posté par Fatos e Fotos à 10:11 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

27.06.13

Brésil : les manifestations continuent et le Congrès s’empresse de voter les projets de loi

« Nous ne sommes pas satisfaits, le gouvernement doit en faire beaucoup plus. Tous les jours, il y a quelqu’un qui meure dans la file d'attente de l'hôpital. »

Le Congrès s’est empressé ces derniers jours pour analyser et mettre en votation les projets qui font partie de la liste des revendications des manifestants qui sont descendus dans les rues du Brésil ces derniers jours, mais l'effort du gouvernement n'est pas suffisant pour arrêter les manifestations.

Le Sénat a approuvé mercredi un projet qui qualifie la corruption ainsi que d’autres infractions contre l'administration publique comme un crime odieux. La Chambre des députés a rejeté hier la proposition d'amendement à la Constitution (PEC) 37, qui limite les pouvoirs d'enquête du Ministère public, deux des demandes des manifestants.

La Chambre des députés a approuvé mercredi matin un projet de loi qui repasse 75 % des ressources de redevances pétrolières à l'éducation et  25 % à la santé.

Même avec l'approbation des projets, les manifestants sont retournés dans les rues à travers tout le pays, mais ils étaient moins nombreux. Parmi les principales revendications, plus de ressources pour la santé et l'éducation, une enquête sur  les dépenses du gouvernement pour la réalisation de la Coupe du Monde 2014 et le départ de Renan Calheiros (PMDB-AL) de la Présidence du Sénat et du Congrès.

Les droits des homosexuels faisaient également partie de l'ordre du jour des manifestations, avec des banderoles contre l'actuel président de la Commission des droits de l'homme (CDH), le député Marco Feliciano (PSC-SP), et le projet de loi adopté par ladite commission qui permet aux psychologues ‘de traiter et de soigner’ les patients homosexuels.

«La place du député Feliciano n’est pas dans la Commission des droits de l’homme. Son rôle est représenter le peuple et non l’église évangélique», a déclaré un étudiant.

Posté par Fatos e Fotos à 18:12 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20.06.13

Manifestations au Brésil: São Paulo et Rio se rendent, réduisent les tarifs des transports et demandent le dialogue

Pressionnés, les membres du gouvernement font volte-face après la vague de protestations - six à São Paulo et trois à Rio - qui a secoué la vie des brésiliens ces dernières semaines. La manifestation d’aujourd'hui à São Paulo est maintenue. Au programme des revendications : la lutte contre la corruption et la violence, l'amélioration de la santé et de l'éducation.

Après une vague sans précédent de manifestations - qui ont eu dans les rues de tout le pays - les villes de São Paulo et de Rio de Janeiro ont annoncé hier après-midi la réduction des tarifs du métro, des bus et des trains, en révoquant ainsi le réajustement mis en place depuis le début du mois. Cette semaine, quatre autres capitales - Cuiabá (MT), Porto Alegre (RS), Recife (PE) et João Pessoa (PB) - ont également baissé le prix des passages. Onze autres villes brésiliennes avaient déjà annoncé depuis hier la réduction du ticket de bus.

À São Paulo, les tarifs baisseront de 3,20 à 3 reais à partir de lundi prochain. À Rio, le prix baissera de 2,95 reais para 2,75 reais à partir d’aujourd’hui.

Nouvelles manifestations et paroles de manifestants

Habitants d’environ 90 villes de toutes les régions du Brésil doivent manifester aujourd’hui dans tout le pays. Sur les réseaux sociaux, après le sujet des transports, les thèmes les plus abordés sont le combat contre la corruption et la violence, l’amélioration de la santé et de l’éducation.

Paroles de manifestants :

« Pendant les manifestations, on sort tout ce qui est coincé à travers la gorge ».

Dans toutes les villes brésiliennes, les membres du gouvernement et les coûts publics avec le Mondial de 2014 sont dans la ligne de mire des manifestants.

« Je la veux la Coupe du Monde, mais je veux aussi plus d’argent pour la santé et l’éducation ! »

2014 c’est aussi une année d’élections

Les manifestations contre l’augmentation du transport public et ses répercussions sur d’autres sujets vont obliger les partis à revoir leurs stratégies pour la campagne électorale de 2014. Le mouvement Passe Livre a reçu l’appui de certains secteurs qui recherchent la participation directe dans les décisions des pouvoirs législatif et exécutif.

« Nous sommes en train de voir dans les manifestations les personnes qui disent : Nous voulons que nos revendications soient entendues ».

Posté par Fatos e Fotos à 13:27 - Permalien [#]
Tags : , , , ,