22.10.18

Musique brésilienne: Lindo Sonho Delirante, le premier catalogue de la musique underground brésilienne

Présentation à l'ambassade du Brésil à Paris le 23 octobre à 18h

 

unnamed

unnamed-2


04.10.18

Diana Daher : la pianiste brésilienne joue à l'Ambassade du Brésil à Paris

Le 15,10.2018

RSVP : rafaela.vincensini@bresil.org

 Née à Brasilia, la jeune pianiste brésilienne Diana Daher a déjà remporté plusieurs prix nationaux. Son emploi du temps est bien chargé entre les orchestres, les chorales et les formations de musique de chambre. Son répertoire est vaste, allant des sonates aux chansons en passant par le répertoire brésilien du XXe siècle pour piano et flûte.

Depuis 2006, Diana Daher est professeur de l'École de musique de Brasilia où elle intervient comme pianiste et enseigne la musique de chambre.

unnamed

Posté par Fatos e Fotos à 18:29 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Jarid Arraes: l'auteure brésilienne présentera son nouveau roman, Dandara, en France

Vous habitez Paris, La Rochelle, Lille, Rennes ? Venez rencontrer Jarid Arraes entre le 18 et le 25 octobre.

On parlera de la résistance à l'esclavage et notamment du rôle des femmes, et plus globalement des Afro-Brésiliennes, au passé et au présent.

Dandara, guerrière mythique, à la tête de la plus grande révolte d'esclaves du Brésil.

En pleine forêt tropicale brésilienne, au 17e siècle, des dizaines de milliers d’esclaves fugitifs regroupés dans le camp quilombo de Palmares résistèrent aux Portugais pendant un siècle. Zumbi en fut le chef mythique et Dandara, sa compagne, resta pendant longtemps dans son ombre.

Aujourd’hui, plongez dans l’aventure de sa vie ! Rebelle et féministe avant l’heure, fine stratège, experte en capoeira, Dandara apparaît surtout comme une femme maîtresse de son destin – et avide de justice et de liberté.

L’auteure, Jarid Arraes, se basant sur les études les plus actuelles, a décidé de réécrire cette histoire officielle qui a trop souvent omis la résistance des vaincus, et trop souvent oublié le rôle des femmes !

Dandara et les esclaves libres s’adresse aux jeunes comme aux adultes, afin de découvrir un pan méconnu de l’histoire de l’esclavage et de célébrer ces femmes qui ont lutté pour notre liberté d’aujourd’hui. Une inspiration, pour que nous soyons tous, à notre façon, des héroïnes et des héros.

Pour en savoir + : www.anacaona.fr

unnamed-2

Posté par Fatos e Fotos à 18:27 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24.09.18

Élection présidentielle au Brésil en 2018: soutenu par des pasteurs évangéliques, Bolsonaro est rejetée par les femmes

Alors que les pasteurs évangéliques soutiennent Bolsonaro, les catholiques se lavent les mains. Au Brésil, 166 millions de personnes, soit environ 86% de la population, se déclarent chrétiennes. Parmi eux, 64,6% sont catholiques et les autres sont des évangéliques. Indignées, les femmes ont décidé de s'unir et de se mobiliser contre Bolsonraro (1).

Récemment, la Confédération des Conseils des Pasteurs du Brésil a décidé de soutenir la candidature du capitaine à la retraite Jair Bolsonaro sous prétexte d'arrêter une éventuelle victoire de la gauche. Interrogée, la Conférence nationale des évêques du Brésil (CNBB) s'est lavé les mains et a déclaré que l'Eglise "ne se prononce pas sur les candidats".

Le candidat Bolsonaro - qui prêche la violence, défend la torture et la peine de mort - est connu pour ses déclarations controversées sur l'homosexualité, les femmes et les noirs.

Considéré raciste et sexiste, Bolsonaro a été condamné à deux reprises en 2017 par le Supérieur Tribunal de Justice brésilien pour des dommages moraux. Dans le viseur des défenseurs des Droits de l'Homme et de l'Ordre des Avocats du Brésil, celle-ci a déclaré que les déclarations du député du Parti progressiste sont « inacceptables parce qu'elles ont un caractère raciste et homophobe incompatibles avec les meilleures traditions parlementaires brésiliennes. »

Les déclarations de Bolsonaro ont également eu des répercussions sur les réseaux sociaux. Une pétition en ligne ouverte sur le site Avaaz pour demander l'annulation du candidat a réuni près de 300 000 signatures et plusieurs pages FB ont été ouvertes afin de « protéger le Brésil de Bolsonaro ».

Indignées par les positions misogynes du postulant, les femmes brésiliennes ont décidé de se mobiliser. Selon les derniers sondages, le rejet de l'électorat féminin a atteint 49% et s'est concrétisé par le biais des réseaux sociaux. La page Facebook «Femmes unies contre Bolsonaro» compte plus de 2 millions de membres. Par ailleurs, ce groupe a l'intention d'organiser des manifestations (1)contre le candidat le 29 septembre dans tout le Brésil.

Les organisatrices et les participantes de la plateforme n'ont pas l'intention de s'arrêter là. Elles ont l'intention de changer le nom du groupe après les élections pour devenir, en fait, un mouvement qui promeut d'autres actions pour les droits des femmes.

 

13.09.18

Festival Biarritz Amérique Latine : cinq films brésiliens en compétition dans la 27è édition du festival du film de Biarritz

cinema biarritz

Du 24 au 30,09.2018

Vitrine reconnue des cinémas latino-américains, le Festival Biarritz Amérique Latine propose trois compétitions de films longs-métrages, courts-métrages, et documentaires.

Les films brésiliens en comptétion en 2018:

Catégorie Longs métrages fiction

DESLEMBRO par Flavia Castro , Brésil, France, Qatar

Catégorie Longs métrages documentaire

BIXA TRAVESTY par Claudia Priscilla et Kiko Goifman, Brésil

Catégorie Courts-métrages

GUAXUMA par Nara Normande, Brésil, France

O ORFAO par Carolina Markowicz, Brésil

REPULSA par Eduardo Moroto, Brésil

Films hors-compétition

BENZINHO, de Gustavo Pizzi, Brésil 

LOS SILENCIOS, de Beatriz Seigner, Brésil, Colombie, France (en présence de la réalisatrice)

Festival Biarritz Amérique Latine

biarritz18

Posté par Fatos e Fotos à 13:23 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


11.09.18

Cinéma : 11è cycle Découverte du Brésil sous le thème Mémoire et Solidarités

Du 26 septembre au 24 octobre 2018

Maison internationale de Rennes 

Le thème retenu cette année par le Collectif Brésil de Rennes, l'organisateur, est Mémoire et solidarités. Au travers du cinéma, le collectif propose de partir à la découverte du Brésil en images sur des sujets comme l'esclavage, le droit au logement et les migrants. 

Au programme, une selection de films :

Hôtel cambridge - fiction de Eliane Caffé (2016)

Des réfugiés fraichement arrivés au Brésil occupent avec un groupe de « sans toit » un vieil immeuble abandonné au centre de São Paulo. Menacés d'expulsion, ils doivent apprendre à cohabiter et à faire de leur différence une force.

- Martirio - documentaire de 162mn Vincent carelli, Ernesto de Carvalho et Tita

Un documentaire percutant sur les indiens Guarani-Kaiowa qui luttent pour la préservation de leurs droits. Les réalisateurs fouillent dans l'histoire coloniale, les débats judiciaires et politiques pour mieux comprendre la complexité de leur lutte.

- Noir Brésil - documentaire d’Angèle Berland - Prix Jules Verne 2018

Documentaire sur les conséquences de l'esclavage qui marque profondément la société brésilienne. Il s'appuie sur les travaux archéologiques entamés à l'occasion des Jeux Olympiques de Rio . Quand l'archéologie interroge le passé pour pouvoir construire l'avenir.

- Cartas para Angola de Coraci Ruiz e Julio Matos (2013)

Ce film raconte la correspondance entre le Brésil, l'Angola et le Portugal à travers des vidéos épistolaires; des histoires qui s'entrecroisent et dépeignent un Angola peu connu.

- Le manuscrit perdu de José Barahona (2010)

Le documentaire part à la recherche du manuscrit de Frederique Mendes, poète et aventurier portugais du XIX siècle, menant par la même occasion une réflexion sur la colonisation portugaise au Brésil , sur les origines de la société brésilienne et sur quelques questions qui en découlent comme la lutte pour la terre. 

Les projections seront suivies de débats avec des membres de la communauté brésilienne.

photo flyer b

 

Posté par Fatos e Fotos à 11:45 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30.08.18

Visa pour l'Image édition 2018 : le festival fait escale au Brésil, en Bolivie et en Colombie

Chaque année, à Perpignan, une sélection des meilleurs sujets photojournalistiques venus du monde entier.

Entrée gratuite, tous les jours, de 10h à 20h, du 1er au 16 septembre 2018

A la Une

Samuel Bollendorff - Contaminations

Contaminations propose une réflexion sur les pollutions industrielles irrémédiables, transformant pour des décennies voire des siècles, des territoires en zones impropres au développement de la vie.

Samuel Bollendorff a fait le tour du monde et il est passé par le Brésil. En 2015, le barrage de rétention des déchets miniers de l'entreprise Samarco s'est rompu, déversant l'équivalent de 187 pétroliers de boue toxique contenant mercure, plomb, manganèse, cadmium ou encore arsenic, dans le Rio Doce, le cinquième fleuve du Brésil. Aujourd'hui le «fleuve doux » s'appelle le fleuve mort.

738_bollendorff-contaminations_001

©Samuel Bollendorff 

Mais aussi :

Paula Bronstein - Apatrides, abandonnés et rejetés : la crise des Rohingyas

58b9ed_a232a7d081404b15957549cf438b14fd~mv2

©Paula Bronstein 

 Miquel Dewever-Plana – Bolivie : Pour tout l'argent de Postosi

(14)DeweverPlana-Potosi_IMG_9454_BD_medium

©Miquel Dewever-Plana

Catalina Martin-Chico – Colombie : (Re)Naître

Le-reportage-de-Catalina-Martin-Chico-sur-les-ex-guerilleras-des-Farc-recompense-par-le-Prix-Canon-de-la-Femme-photojournaliste-soutenu-par-ELLE-760x490

©Catalina Martin-Chico

24.08.18

Musique : Carlos Correia sort son premier album, Kumbulassaya

Disponible à partir du 1er septembre 2018

Kumbulassaya s’annonce comme un mini-album de huit  titres pleins de sens et faciles à écouter avec des mélodies entêtantes et un swing dansant. 

Carlos Correia navigue entre trois continents, plusieurs langues et des aventures musicales sans frontières s’inspirant de styles musicaux aussi variés que la bossa , l’afro , le jazz et la pop. Guidé par des icônes comme Gilberto Gil, Caetano Veloso, Lionel Ritchie , Bonga ou Cesária Évora, l'artiste vit la musique de l’intérieur et sa voix, à la fois puissante et délicate, en devient un vecteur d’émotions pures et sincères. 

Sur le chemin menant à cet album , le musicien a notamment été accompagnée par Jean Michel Pelegrin (saxophone, flûtes, clarinette), Fábio Zarbatto Longo (basse, contrebasse, guitare) et son fils Rémi Correia (percussions).

Le public pourra découvrir Carlos Correia sur scène très prochainement à Montpellier, en tournée européenne, au Mozambique et au Brésil.

Pour en savoir +:https://www.facebook.com/carloscorreiamusic/videos/185073535382323/

Pochette Kumbalassaya v9 - copie

Posté par Fatos e Fotos à 15:18 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

28.05.18

Bienal de Arquitetura de Veneza 2018: destaques brasileiros da 16ª edição

Até dia 25 de novembro

Com o tema FREESPACE, que sugere a generosidade de espírito e o senso de humanidade como base da arquitetura, o pavilhão Brasil apresentará vários projetos que utilizam a arquitetura como instrumento de mediação de conflitos, transições entre os domínios público e privado e conexão entre tecidos urbanos distintos. 

Entre eles, destaca-se a exposição Muros de Ar que prentende investigar o muro como elemento da arquitetura, da cultura e da identidade brasileira. O objetivo é procurar respostas que lidem com as barreiras e os limites presentes nas cidades, expondo a indissociável necessidade de projetá-las.

Outro destaque é a apresentação de dois projetos concebidos em madeira: o Edíficio Amata, de Triptyque Architecture, em São Paulo, será o primeiro edifício brasileiro de madeira em altura e deve ser inaugurado em 2020. Já Moradias Infantis, de Rosenbaum e Aleph Zero no Tocantins, é um dormitório infantil para as crianças do projeto Escola da Fazenda Canuanã e fica na zona rural de Formoso do Araguaia.

O escritório brasileiro Osvaldo Segundo Arquitetos (OSA) também participará da Bienal integrando a exposição Time Space Existence, organizada pela fundação holandesa Global Arts Affairs (GAA), que reunirá arquitetos do mundo inteiro. O escritório apresentará o trabalho feito em conjunto com a Vasselai Incorporações e Firmorama. Um painel vai expor três edifícios que estão em construção: Space, Ace e Black e maquetes feitas em impressoras 3D mostrarão detalhes de outros projetos.

Pela primeira vez no evento, o Vaticano convidou dez profissionais para projetar capelas que, após o término do evento, serão realocadas em diferentes partes do mundo. Entre os escolhidos estão Eduardo Souto de Moura, Norman Foster e a brasileira Carla Juaçaba.

children-village-de-alephzero-e-rosenbaum-no-formoso-do-araguaia-tocantins-brasil

Children Village, de Alephzero e Rosenbaum no Formoso do Araguaia, Tocantins, Brasil.
(Divulgação/Royal Institute of British Architects)

unnamed2

 (Firmorama/Divulgação) 

12.04.18

Je suis encore favela: un recueil de nouvelles autour d'une réalité brésilienne

unnamed

Entre fiction et réalité, un recueil pour lire et appréhender la favela moderne.

La favela apparaît ici sous un visage inédit. Tour à tour réalistes, poétiques, drôles, violentes ou désespérantes, ces histoires retracent le quotidien des favelados. Familles ou mères célibataires, adolescents, homosexuels, travailleurs ou voyous, flics ripous… Regards et perspectives se croisent.

Je suis encore favela donne la parole à une vingtaine d’écrivains, issus de la favela ou de la classe moyenne, hommes et femmes, autour d’une réalité brésilienne – et au final très humaine : exclusion, pauvreté urbaine, mais aussi ambitions et rêves. Car malgré la violence, ces quartiers ont beaucoup d’autres histoires à raconter.

Deux parties : des nouvelles, et des articles. Après la fiction, l’information, pour en savoir plus sur les grands thèmes liés au Brésil et aux favelas.

Ce recueil de nouvelles, titre phare de la maison d’éditions, est le 3ème sur la favela après Je suis favela (2011) et Je suis toujours favela (2014). Chaque volume est totalement indépendant. Parce que la favela change constamment.

Je suis encore favela donne la parole à une vingtaine d’écrivains, hommes et femmes, autour d’une réalité brésilienne – et au final très humaine : exclusion, pauvreté, mais aussi ambitions et rêves. Car malgré la violence, ces quartiers ont beaucoup d’autres histoires à raconter.

Pour en savoir +: www.anacaona.fr

Posté par Fatos e Fotos à 18:11 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,