03.02.12

Musique brésilienne : Brasil Connection donne le ton sur la scène montpelliéraine

Deux possibilités pour les amateurs de musique brésilienne d’apprécier le swing du Brasil Connection ce week end à Montpellier :

- ce soir (le 3) chez Félix, près de la Comédie et

- demain soir  (le 4) chez El Caliente, près du Corum

Avec la participation de :

Leonardo lucas - Guitarre & Chant

Guillaume Rodriguez - Percussions

Marcos Borges - Basse

Damien Hilaire - Batterie


Entrée libre

161944_285841134808555_1630526079_n

Posté par Fatos e Fotos à 10:14 - Permalien [#]
Tags : , , , ,


30.01.12

Peinture : le monde fabuleux et burlesque de Théo Tobiasse

tobiasse

Jusqu'au14 février

La Galerie ARTCO France présente une sélection exceptionnelle d'œuvres de Théo Tobiasse - gouaches, pastels, terragraphies, lithographies - l'un des principaux peintres vivants français de l'École Judaïque.

Les thèmes abordés par Théo Tobiasse sont d'abord des réminiscences de son enfance : son exil se mêle à l'exode de son peuple; femmes, enfants, soleil, étoiles, candélabres… autant de lumières d'espoir.

L'âme du judaïsme qui a imprégné l’enfance du peintre rejaillit à tout instant de sa peinture. On retrouve les thèmes traditionnels juifs et bibliques avec cette  touche d'érotisme onirique sous-jacent, emprunté aux plus belles pages de l'Ancien Testament. Tobiasse a créé un monde à lui, fabuleux et burlesque, emprunt tout à la fois de gaieté et de mélancolie. Le tout est traité dans une matière épaisse, longuement travaillée, dans des camaïeux de rouges, de bleus, de roses et d'oranges.

De nombreuses expositions lui ont été consacrées en France, en Angleterre, aux États-Unis, en Suisse, en Israël et au Japon. Tobiasse vit et travaille actuellement à  Saint Paul de Vence.

Galerie Artco France

35 rue Guénégaud - Paris

tobiasse

© Tobiasse

Posté par Fatos e Fotos à 10:48 - Permalien [#]
Tags : , , ,

25.01.12

Exposition : Vik Muniz déploie tout son art de l’illusion sur les grands noms de l’histoire de l’art

Le musée imaginaire

Exposition jusqu’au 13 mai 2012

Collection Lambert en Avignon - Église des Célestins

Dans Le musée imaginaire, Vik Muniz, photographe contemporain et ambassadeur auprès de l’UNESCO, déploie tout son art de l’illusion. Les chefs-d'oeuvre de Van Gogh, Cézanne, Picasso, Warhol, et autres grands noms de l’histoire de l’art sont reconstitués par l’artiste grâce à des matériaux incongrus (laine, ketchup, sauce chocolat, pigments, magazines découpés, végétaux séchés, détritus…) pour être photographiés.

Vik Muniz proposera aussi, dans le cadre de cette exposition, d’investir l’Église des Célestins afin d’y réaliser une œuvre monumentale inédite conçue en collaboration avec des étudiants de la ville.

Né en 1961 à São Paulo, Vik Muniz, qui partage son temps entre le Brésil et New York, a une vie à l’image des Telenovelas de son pays natal. Issu d’une classe plutôt pauvre, l’artiste gagne un concours à l’âge de 14 ans et une bourse qui lui permettent pendant trois ans d’étudier le dessin dans une académie, le soir après l’école.

C’est là qu’il découvre pour la première fois les classiques de l’histoire de l’art, non pas dans les musées quasi inexistants en Amérique latine à l’époque, mais à travers des ouvrages désuets ou anciens, mal imprimés ou très colorés. D’où son goût immodéré pour les études chromogéniques, découvrant que selon les livres et leurs qualités de reproduction, les chefs d’œuvre de l’histoire de l’art occidentale étaient pastels ou criards, en noir et blanc ou simplement colorisés.

Très vite, il se destine à la publicité, mettant son goût et son talent pour le dessin au service du graphisme et de l’image.

Dans les années 80, il s’installe aux Etats-Unis, âge d’or culturel où il est facile de rencontrer les plus grands artistes qui font sans problème le grand écart entre leur propre création, la mode, le graphisme et la musique.

Très vite, s’instaure chez Vik Muniz une méthode qu’il expérimente avec différentes tentatives au départ, jusqu’à définir un système incroyablement créatif qui fonctionne par séries et que l’exposition permettra de découvrir à travers plus de 110 œuvres.

 Collection Lambert en Avignon

5 rue Violette

10-Demoiselle-Picasso_mail 

« Les demoiselle d’Avignon, after Pablo Picasso »,

(Gordian Puzzles), 2009, digital c-print, 188 x 181 cm. courtesy galerie Xippas, Paris

Posté par Fatos e Fotos à 10:16 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18.01.12

Décoration : Maison & Objet, entre grain de folie et diversité, on veut sortir de l’ordinaire

Du vendredi 20 au mardi 24 janvier 2012

Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte

Maison & Objet est un événement important pour l'industrie internationale du design d'intérieur et de la décoration. Il offre une opportunité unique d'acquérir un aperçu des tendances en matière de décoration, meubles, articles d'ameublement, etc.

Événement international, réservé aux professionnels, le salon accueille 2.000 exposants et 75.000 visiteurs du monde entier. Cette année cinq exposants brésiliens y seront présents.

Bien conscient que notre monde manque de folie, le thème retenu cette année est Crazy : entre grain de folie et rire grinçant, l’imagination prend le pouvoir.

Fini le temps de se prendre trop au sérieux !

Singularité

L'uniformité de masse ne fait plus l'unanimité. Pas question d'être comme tout le monde à l'ère de la mondialisation. On veut sortir de l'ordinaire. À contre-courant du « même pour tous partout », chacun aspire à affirmer sa liberté de choix en matière de goûts et de style de vie. Le désir de différence inaugure des codes qui dynamitent la banalité. La création met ainsi au singulier les standards du style. À chacun ses signes particuliers pour sublimer la diversité de l'art de vivre, à l'écart du conformisme.

Exposants brésiliens présents dans l’édition 2012 :

ARTBRASIL

ARTEST HANDCRAFTS & STYLE

BR IKKO DESIGN

BRAZIL HANDICRAFT

RIVA

Posté par Fatos e Fotos à 12:01 - Permalien [#]
Tags : , , ,

17.01.12

Photographie : Éloge du vertige, la photographie expérimentale des soixante dernières années au Brésil

Photographies de la Collection Itaú, Brésil

Maison Européenne de la Photographie - Paris

18 janvier - 25 mars 2012

La collection Itaú

Initiée voilà plus de soixante ans par les fondateurs de la Banque Itaú SA, l'une des institutions financières les plus importantes au monde, la collection compte actuellement douze mille ouvres (peintures, gravures, sculptures, photographies, installations, etc.) ainsi que les monnaies et médailles et des objets liés à l'histoire du pays. Cet ensemble considérable, géré par l'Institut Itaú Cultural, couvre toute l'histoire de l'art brésilien, chaque mouvement esthétique et chaque style étant représenté par des oeuvres de référence.

En 2011, l'Itaú Cultural a commencé à faire circuler sa collection, facilitant ainsi son accès au plus grand nombre. Treize expositions ont été présentées dans sept villes du Brésil et dans cinq pays, attirant plus de deux cent mille personnes.

L’éloge du vertige

Cette exposition présente la photographie expérimentale des soixante dernières années au Brésil. Elle illustre la faculté de ce pays à absorber et transformer tout apport étranger. Elle reflète en outre sa très riche histoire politique au cours de ce large demi-siècle et révèle, au fil de labyrinthes complexes, une expression artistique foisonnante qui place aujourd'hui le Brésil parmi les pôles de création artistique majeurs dans le domaine de la photographie. 

Posté par Fatos e Fotos à 10:46 - Permalien [#]
Tags : , , , ,


15.01.12

Peinture : Éros et Gaïa affirment leur force au travers la peinture de Sérgio Bello

Vernissage le 02 février à 18H 

Du 03 février au 03 mars 

L’exposition individuelle Éros & Gaïa  présente deux séries de travaux de l’artiste brésilien Sérgio Bello.

« Les cris d’Éros » (1982-1983) et « Cris de la Terre » (1994-1995), réalisées à des époques différents dans la vie de l’artiste, s’assemblent ici pour affirmer leur force et leur engagement artistiques. 

Éros & Gaïa (1982-1983)   (1995-2012)

« Au cours de toutes mes années de recherches, le centre de mes préoccupations d’homme et d’artiste a toujours été la capacité de l’humanité de créer et de détruire – Eros et Thanatos. Dans les grandes civilisations, les hommes ont construit des pyramides, des cathédrales, des amphithéâtres ; ils ont eux-mêmes détruit les Tours de Babel des uns et des autres. L’intolérance si inhumaine, l’oppression entre les peuples, m’ont toujours ému. Je me sens souvent blessé, mais j’ai la certitude que mes cris picturaux sont pour moi l’unique moyen de transcender mon indignation face à ce que nous faisons subir à notre prochain et à notre planète. » S.B.

Sérgio Bello

Originaire de Recife (Nord-Est du Brésil), Sérgio Bello vit à Paris depuis 1978. Peintre et plasticien reconnu, il débute sa carrière dans son pays natal où il rencontre un vif succès qui le mène à poursuivre ses études et son travail à Paris. Artiste engagé, ses œuvres traduisent ses préoccupations sociales et environnementales et nous invitent à la découverte d’une nature tropicale en agitation, où la faune et la flore nous interpellent sur l’urgence d’une prise de conscience écologiste.

Galerie Ricardo Fernandes

7, rue Vertbois Paris 

ConviteFrenteSmall

Posté par Fatos e Fotos à 10:27 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14.01.12

Cinema : Presença brasileira no 34° Festival do curta metragem de Clermont-Ferrand

De 27 de janeiro a 4 de fevereiro

Filmes brasileiros selecionados pelo festival neste ano :  A Fábrica, de Alysson Muritiba, Dona Sônia pegou emprestada a arma do vizinho Alcides, de Gabriel Martins (competição international), O Céu no Andar de Baixo, de Leonardo Cata Preta (competição Labo).

Uma delegação brasileira estará presente no Marché du court-métrage de Clermont–Ferrand, composta por Antônio Leal, diretor do Cine-Foot (festival de filmes de futebol), Ailton Franco Jr. e Paulo Jr., do Festival internacional de curtas do Rio de Janeiro, Beth Sá Freire e Zita Carvalhosa, do Festival internacional de curtas de São Paulo e Tetê Mattos, diretora do Festival Araribóia Cine.

O stand brasileiro permitirá aos visitantes descobrir a produção brasileira e encontrar realizadores e representantes que participam do evento. 

La Jetée

Para saber + : www.clermont-filmfest.com

image003

Posté par Fatos e Fotos à 10:25 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13.01.12

Exposition : un homage à la culture américaine

Cette exposition est un véritable hommage à tout ce qui a inspiré l'artiste pendant son enfance : les BD Marvel, le surf, le skate, le graffiti et au delà bien sûr un hommage à la culture américaine sur son travail.

image001

Posté par Fatos e Fotos à 11:34 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12.01.12

Exposição : 40 livros de fotografia latino-americanos serão expostos em Paris

FOTO/GRÁFICA

De 20 de janeiro a 8 de abril

A exposição apresenta 40 livros de fotografia realizados entre 1921 e 2012, frutos da investigação realizada durante três anos em 19 países, de Cuba à Patagonia. A pesquisa foi feita exclusivamente com livros de fotografias editados na América Latina por autores latino americanos implicados na realização das próprias obras.

Este estudo crítico revela no final a inestimável contribuição da América Latina na história mundial do livro fotográfico. A seleção é articulada em seis temas :  História e propaganda ; Fotografia urbana ; Ensaios fotográficos ; Livros de artistas ; Literatura e fotografia ; Livros contemporâneos.

A exposição em Paris é a primeira etapa de uma turnê internacional. Uma coprodução LE BAL / IVORY PRESS (Madri - Espanha) / INSTITUTO MOREIRA MORALES (Rio, São Paulo) /APERTURE FOUNDATION (Nova-York - Estados-Unidos).

Para saber + : www.le-bal.fr

Moasique-horizontale-SITE-INTERNET-635x635

Posté par Fatos e Fotos à 12:18 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11.01.12

Littérature : dernier roman de Lídia Jorge raconte la construction de la réussite de cinq femmes

Disponible à partir de 19 janvier

La nuit des femmes qui chantent

1987. Cinq jeunes femmes autour d’un piano, cinq survivantes du naufrage de l’Empire colonial portugais, elles sont là pour chanter. Il y a Gisela, qui les a convoquées et va mettre toute son audace et son énergie à leur transformation en un groupe vocal qui enregistre des disques et se produit sur scène. Il y a les deux sœurs Alcides, Maria Luisa la mezzo-soprano et Nani la soprano qui sortent du conservatoire. Il y a Madalena Micaia, The African Lady, à la sublime voix de jazz, noire et serveuse dans un restaurant, et enfin la plus jeune, Solange de Matos. Elle a 19 ans, elle découvre la vie et la ville, elle n’a pas une grande voix mais un grand talent « pour les petites choses », elle compose des paroles de chansons inoubliables qui vont faire la gloire du groupe.

Puis il y aura l’amour aérien et ambigu du chorégraphe international João de Lucena.
Il y a les relations de pouvoir si particulières des femmes, les pressions psychologiques, la façon de tout sacrifier à la réalisation d’un objectif. Elles ont travaillé dans un garage, elles ont appris à chanter, à composer des chansons, à danser sur scène, à marcher comme on danse, elles ont enregistré un disque, et l’impensable s’est produit.
Vingt ans après, la télévision, le royaume de l’instantané, leur consacre une émission et elles se retrouvent là, entre émotion et mensonge.


Romancière au sommet de son art, dominant une langue raffinée et subtile pour aller au plus profond des sentiments et de l’histoire des changements d’une société, Lídia Jorge écrit ici un roman puissant et limpide.

couv-nuitfemmeschantent

Posté par Fatos e Fotos à 10:22 - Permalien [#]
Tags : , , , ,