28.02.18

Littérature : le stand du Brésil avec les auteurs invités et sa librairie y seront présents

Le Brésil à Livre Paris 2018

Du 16 au 19,03.2018

Invité d’honneur en 2015, le Brésil est à nouveau présent en 2018 au salon Livre Paris. Pendant les quatre jours de l'événement, le public pourra apprécier la programmation mise en place par le stand du Brésil : tables-rondes, lectures, séances de dédicaces avec les auteurs invités, ainsi que sa librairie spécialisée.

Salon Livre Paris – Porte de Versailles; stand du Brésil – G 79  

Posté par Fatos e Fotos à 17:52 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


12.02.18

Littérature : l'actualité des livres sur l'Amérique latine et le Brésil

Un tour d'horizon littéraire latino-américain. Romans, nouvelles, récits, histoire. Quoi de mieux pour affronter le froid que de partir à la rencontre de personnages tumultueux, ambigus et fascinants. Mais dans ces terres rudes et parfois isolées, les personnages ne font que passer. C'est le paysage qui tient la vedette...Escale en Colombie, en Equateur, en Argentine et au Brésil.

Avec Luisa Ballesteros Rosas pour son livre Las escritoras y la historia de América latina (Editorial de la Universidad del Valle, Colombia), Anne Collin-Delavaud pour son livre Les dynamiques territoriales des régions côtières de l'Equateur au XXe Siècle (L'Harmattan), André Cauty pour son livre Mayas, une forêt pour ra-compter (L'Harmattan) et Jorge Masetti pour le livre de Jorge Ricardo Masetti Avec Fidel et le Che. Ceux qui luttent et ceux qui pleurent (Les Belles Lettres).

Avec Elsa Osorio pour son livre Double fond (éditions Métailié), avec Conceição Evaristo et son troisième roman Insoumises  (éditions Anacaona) qui s'inscrit dans le débat mondial #metoo sur les agressions sexuelles, en donnant la parole aux femmes anonymes, avec Cristina Duarte-Simões et son roman L'écritoire (éditions l'Harmattan), un récit intimiste d'une femme brésilienne vivant en France.

 

unnamed

editions_metailie

Carte_Lecritoire___copie

 

07.02.18

Brésil : la fièvre jaune avance au pays du carnaval

Selon un rapport récent du ministère de la Santé, le Brésil a confirmé 353 cas de fièvre jaune et 98 décès entre le 1er juillet 2017 et le 6 février de cette année.

Le 25 janvier dernier, le gouvernement brésilien a commencé la campagne de vaccination contre la fièvre jaune avec des doses fractionnées de l'agent immunisant dans les États de São Paulo et de Rio de Janeiro. À compter du vendredi 9 février, un nouveau lot de vaccins contre la fièvre jaune du laboratoire Sanofi-Pasteur commencera à être livré dans des cliniques privées dans tout le Brésil, presque un mois plus tôt que prévu.

Bien que le vaccin ait été offert gratuitement dans les réseaux de santé publique, de nombreuses personnes ont préféré se faire vacciner dans les cliniques privées en raison des files d'attente - on a signalé plus de quatre heures d'attente.

São Paulo apparaît toujours comme l'État avec le plus grand nombre de cas de la maladie. En tout, 161 cas confirmés, dont 41 décès. Ensuite, vient Minas Gerais, avec 157 cas confirmés et 44 décès. Rio de Janeiro a 34 cas registrés, dont 12 décès.

Célébrer, malgré tout

Alors que les cas de personnes infectées par la fièvre jaune continuent à progresser dans les trois grands centres urbains brésiliens, le pays se prépare à l'édition 2018 du Carnaval qui aura lieu le 13 février, le deuxième mardi du mois. Ainsi, les défilés des écoles de samba de São Paulo commencent le 9, vendredi, et ceux de Rio le 11, dimanche.

academicos_do_tatuape_alan_morici_g1_alm4931

Andréa Capitulino, rainha de bateria da Tatuapé, desfila pelo Anhembi (Foto: Alan Morici/G1)

Posté par Fatos e Fotos à 20:07 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06.02.18

Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand : surprises, perles rares et nouveautés sont au rendez-vous

Jusqu'au 10/02,2018

Le Brésil sera présent pour cette 40e édition du Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand, dans la compétition Labo, le creuset des expériences visuelles et sonores les plus aventureuses du festival. Avec la Thaïlande, Israël, le Chili ou encore la Pologne, le Brésil complète cette palette très haute en couleurs.

Pour en savoir + : https://clermont-filmfest.org/  

affiche2018_RVB_BD_1

Posté par Fatos e Fotos à 14:57 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Sexisme dans la publicité : « Balance ta pub ! » Et le sexisme dans la publicité on en parle ?

Conférence organisée par Osez le Féminisme ! 34

Samedi 10 février 2018 de 10H à 12H 

Gazette Café, Rue Levat 34000 Montpellier

La publicité est devenue omniprésente. Nous sommes bombardé.e.s en moyenne 2500 fois par jour de messages. Ils sont des injonctions à consommer, mais aussi des commandements pour atteindre des normes caricaturales et irréelles de féminité et de masculinité.
Le corps féminin est le principal argument des publisexistes pour faire passer leurs messages, quels qu'ils soient.
Lutter contre le sexisme dans la publicité, c'est dénoncer l'oppression des femmes par les hommes que banalise notre société. Il s'agit d'abord d'interroger le sexisme présent dans les publicités et de montrer que ces images aliénantes ont un poids dans nos représentations du féminin et du masculin.  

conference_publisexisme


18.01.18

Peintures des lointains : exposition d'oeuvres inédites au Quai Branly

Lumière sur la collection de peintures conservée au musée du quai Branly – Jacques Chirac. Près de deux cents œuvres inédites révèlent l’évolution, à travers les siècles, du regard porté en Occident sur les peuples, sociétés et territoires plus ou moins lointains.
A partir du 30/01, 2018
Quai Branly - Paris

unnamed

Posté par Fatos e Fotos à 13:54 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24.11.17

9è Festival international de Bossa Nova: projection du film Samba & Jazz

L’ambassade du Brésil en France et l’association JazzoNotes convient à la projection du film Samba & Jazz en présence du réalisateur Jefferson Melo.

Le documentaire Samba & Jazz met en évidence la synergie existant entre la samba et le jazz, et entre les villes de Rio de Janeiro et de la Nouvelle Orléans – située dans l’état de la Louisiane, au sud des États-Unis -, considérée comme étant le berceau du jazz. 

Le film montre la similarité entre ces deux villes du point de vue musical et comportemental, depuis la perspective de ceux qui maîtrisent le sujet: les « sambistes » et les « jazzmen ». 

Par le biais de témoignages, de fêtes populaires et de situations inusitées, il dépeint la manifestation artistique authentique de peuples distants, portés toutefois par un sentiment commun: la passion pour la musique. 

Le mardi 12 décembre 2017 à 18h à l’ambassade du Brésil (salle Villa-Lobos)
34, cours Albert 1er - 75008 Paris

Inscriptions en ligne, dans la limite des places disponibles :
http://festivalbossanova.com/fr/programme/#100

unnamed

Posté par Fatos e Fotos à 13:32 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08.11.17

Climat : Les Rivières volantes, documentaire inédit d’Aurélien Francisco Barros, sur UshuaiaTV

Le 26 novembre à 20h40 sur Ushuaia TV

De nos laboratoires européens, jusqu'à une tour plus haute que la Tour Eiffel implantée au cœur de la forêt amazonienne, climatologues, biologistes et chimistes explorent le rôle central des forêts dans la formation des nuages, et la création de véritables « rivières volantes» aux débits qui en font les plus grands fleuves de la planète.

Pour en savoir + : www.ushuaiatv.fr

Posté par Fatos e Fotos à 12:46 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Photographies : Exposition Images voyageuses, photographies brésiliennes en France

Jusqu’au 14 novembre

Au Brésil, en dehors de quelques expériences éphémères, ce n’est qu’en 1923 qu’un collectif de photographes amateurs propose un vrai projet de diffusion d’art photographique. Le « Photo Club Brasileiro » basé à Rio de Janeiro, publie la revue
« Photogramma » entre 1926 et 1931, organise des expositions ainsi que le premier salon national en 1940.
À São Paulo, le «Foto Cine Clube Bandeirante », créé en 1939, propose dès 1942 le « Salão Paulista » et des expositions internationales à partir de 1946, s’affirmant rapidement comme la référence de la photographie artistique brésilienne, notamment grâce à la diffusion de son « Boletim ».
La Société française de photographie (SFP) organise le Salon international d’art photographique depuis le début du XXe siècle. L’édition de 1946 coïncide avec la première contribution des photographes brésiliens.
Les images présentées à la Fondation Calouste Gulbenkian correspondent à une partie des 52 photographies envoyées par les photographes de São Paulo à l’appel de la SFP. Vingt-et-une d’entre-elles furent présentées lors du 39e Salon international de 1951. Ce circuit d’échange international s’est figé et ces fonds sont devenus partie intégrante des collections de la SFP. Qu’elles aient été admises ou refusées, ces œuvres contiennent des éléments indispensables à la compréhension des accomplissements, des échecs et des limites de l’une de plus importantes générations d’artistes photographes du Brésil.

Fondation Calouste Gulbenkian - Paris

Posté par Fatos e Fotos à 12:31 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04.11.17

Quai Branly : le Pérou avant les Incas, richesses et enquête sur les traces des civilisations disparues

Du 14 novembre 2017 au 1er avril 2018

37 quai Branly - Paris

 Au pied de la cordillère des Andes, sur la côte nord du Pérou, se trouve l’un des déserts les plus arides du globe. Un territoire inhospitalier sur lequel se sont épanouies de nombreuses cultures aujourd’hui tombées dans l’oubli, éclipsées dans l’imaginaire par l’Empire Inca.

Parmi ces sociétés anciennes, les Mochicas (ou Moche) – sans doute l’une des premières à avoir construit une structure étatique – ont posé, il y a plus de 1500 ans, les bases de la civilisation préhispanique. Grâce à des projets archéologiques nationaux de grande envergure réalisés ces 30 dernières années, la connaissance de ces sociétés antérieures aux Incas est aujourd’hui considérablement enrichie.

S’appuyant sur ces récentes avancées – sur les sites des Huacas près de Trujillo ou des tombes royales de Sipán notamment, l’exposition se propose d’étudier l’origine et l’organisation du pouvoir dans ces sociétés anciennes. Parmi les dieux célestes, les rois, les élites et seigneurs urbains, les guerriers et prêtres ou prêtresses, qui déte- nait ce pouvoir? Comment se manifestait-il ? L’exposition, véritable enquête archéologique sur la succession des systèmes politiques, se présente en cinq sections : le territoire de la côte Nord du Pérou, le pouvoir céleste, le pouvoir et l’architecture, le pouvoir terrestre et le pouvoir exercé par les femmes.

L’exposition couvre ainsi une période allant du 8e siècle avant J.‐C. à l’arrivée des Incas sur la côte nord du Pérou, lors de la conquête du royaume de Chimú en 1470 après J.‐C.

Céramiques, sculptures, bijoux en or, en argent et en cuivre, emblèmes, mobilier funéraire, ornements per- sonnels... Le Pérou avant les Incas dévoile aussi les richesses de ces civilisations à travers près de 300 œuvres d’une beauté et d’une technique admirables qui sont autant d’indices sur l’expression et l’af rmation du pouvoir. Le visiteur pourra également prendre connaissance des découvertes du complexe Huacas de Moche où a été restaurée l’architecture déjà bien conservée de l’ancien temple du site (100 ‐ 600 après J.‐C.).

 Le Pérou avant les Incas met ainsi en lumière l’influence primordiale que les sociétés pré-Incas ont exercée pour les civilisations suivantes.

L’exposition apporte un regard nouveau sur l’histoire des sociétés andines et permet de comprendre qu’en Amérique du Sud les Incas constituent la fin du développement social des peuples autochtones avant l’arrivée et la conquête des Espagnols.

unnamed

Posté par Fatos e Fotos à 10:30 - Permalien [#]
Tags : , , , ,