09.05.19

Editions Métailié : trois auteurs latinos nous entraînent dans des histoires liées au destin avec humour, désespoir et passion

José Luis Sampedro raconte dans Le Fleuve qui nous emporte, avec la passion et la profonde humanité que ses lecteurs lui connaissent, des personnages forts confrontés à leur destin. Avec eux, il nous entraîne dans une aventure singulière dont le fleuve règle le rythme. 

unnamed-3

 Retour à Managua, de Sergio Ramirez est un polar drôle qui raconte le Nicaragua d'aujourd'hui dans sa version latino: Etat corrompu, flics complices, hommes d'affaires ignobles. Ramirez profite de cette aventure pour nous parler de ce qu'Ortega a fait du Nicaragua, avec un humour sans pitié et un désespoir compréhensible.

unnamed-2

Une journée dans la vie d’un cinquantenaire hypocondriaque qui vit encore chez sa mère : une journée où tout va changer. Une santé de fer est une comédie subtilement ironique du très doué Pablo Casacuberta.

Avec la participation d’un petit chien errant, d’une jeune maîtresse, d’une femme ouverte aux inconnus et d’une fuite d’eau aux proportions délirantes, une journée suffira à bouleverser de fond en comble la vie de Tobías, et toutes ses certitudes. Et peut-être qu’il y trouvera, enfin, le moyen de vivre vraiment. Ou pas.

unnamed

Posté par Fatos e Fotos à 16:46 - Permalien [#]
Tags : , , , ,


01.03.19

Cinélatino: les 31es Rencontres de Toulouse met le cap vers les Caraïbes

Du 22 au 31,3.2019

Îles Caraïbes : Nouveuax Regards

La dynamique du cinéma des îles caraïbes sera mise en lumière dans l'édition 2019 du Cinélatino de Toulouse.

Si Cuba, la République dominicaine et Haïti font figures de locomotives, une myriade d’îles pointe leurs caméras dans le paysage cinématographique : Aruba, Trinidad et Tobago, Puerto Rico, Jamaïque, Curaçao, Guadeloupe, Martinique, Bahamas.

Au programme, des histoires ancrées dans cette région, qui relatent la vie quotidienne, les drames personnels, les récits de la mer, les errances dans les campagnes, racontées parfois avec humour, tendresse ou désespoir.

Parmi les treize longs-métrages de fiction qui sont en compétition cette année au Cinélatino de Toulouse, deux sont brésiliens.

Pour en savoir +: www.cinelatino.fr

web_portrait

Posté par Fatos e Fotos à 14:55 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05.11.18

Musique brésilienne : Marcos Sacramento et Zé Paulo Becker à l'affiche au Sunset

“Hommage aux afro-sambas de Vinicius de Moraes & Baden Powell”

Marcos Sacramento – voix ; Zé Paulo Backer – guitare acoustique ; special guest Philipe Baden Powell – piano

Inédit en Europe et acclamé au Brésil, les deux artistes revisitent et interprètent de façon contemporaine, le LP “Afro-sambas” (1966), album considéré comme la référence de la fusion des éléments de la musique africaine au samba brésilien.

Preuve que la guitare classique brésilienne ne cesse de révéler des nouveaux talents, Zé Paulo Becker est connu par sa carrière solo ou avec Trio Madeira Brasil, ou encore aux côtés de plusieurs icônes de la musique brésilienne.

Avec plus de 16 albums enregistrés, Marcos Sacramento prête au projet la cadence de sa voix parfaite et complète.

Le 6,11.2018

Au SUNSET - Paris

unnamed

 

Zé Paulo Becker et Marcos Sacramento

24.09.18

Élection présidentielle au Brésil en 2018: soutenu par des pasteurs évangéliques, Bolsonaro est rejetée par les femmes

Alors que les pasteurs évangéliques soutiennent Bolsonaro, les catholiques se lavent les mains. Au Brésil, 166 millions de personnes, soit environ 86% de la population, se déclarent chrétiennes. Parmi eux, 64,6% sont catholiques et les autres sont des évangéliques. Indignées, les femmes ont décidé de s'unir et de se mobiliser contre Bolsonraro (1).

Récemment, la Confédération des Conseils des Pasteurs du Brésil a décidé de soutenir la candidature du capitaine à la retraite Jair Bolsonaro sous prétexte d'arrêter une éventuelle victoire de la gauche. Interrogée, la Conférence nationale des évêques du Brésil (CNBB) s'est lavé les mains et a déclaré que l'Eglise "ne se prononce pas sur les candidats".

Le candidat Bolsonaro - qui prêche la violence, défend la torture et la peine de mort - est connu pour ses déclarations controversées sur l'homosexualité, les femmes et les noirs.

Considéré raciste et sexiste, Bolsonaro a été condamné à deux reprises en 2017 par le Supérieur Tribunal de Justice brésilien pour des dommages moraux. Dans le viseur des défenseurs des Droits de l'Homme et de l'Ordre des Avocats du Brésil, celle-ci a déclaré que les déclarations du député du Parti progressiste sont « inacceptables parce qu'elles ont un caractère raciste et homophobe incompatibles avec les meilleures traditions parlementaires brésiliennes. »

Les déclarations de Bolsonaro ont également eu des répercussions sur les réseaux sociaux. Une pétition en ligne ouverte sur le site Avaaz pour demander l'annulation du candidat a réuni près de 300 000 signatures et plusieurs pages FB ont été ouvertes afin de « protéger le Brésil de Bolsonaro ».

Indignées par les positions misogynes du postulant, les femmes brésiliennes ont décidé de se mobiliser. Selon les derniers sondages, le rejet de l'électorat féminin a atteint 49% et s'est concrétisé par le biais des réseaux sociaux. La page Facebook «Femmes unies contre Bolsonaro» compte plus de 2 millions de membres. Par ailleurs, ce groupe a l'intention d'organiser des manifestations (1)contre le candidat le 29 septembre dans tout le Brésil.

Les organisatrices et les participantes de la plateforme n'ont pas l'intention de s'arrêter là. Elles ont l'intention de changer le nom du groupe après les élections pour devenir, en fait, un mouvement qui promeut d'autres actions pour les droits des femmes.

 


13.09.18

Festival Biarritz Amérique Latine : cinq films brésiliens en compétition dans la 27è édition du festival du film de Biarritz

cinema biarritz

Du 24 au 30,09.2018

Vitrine reconnue des cinémas latino-américains, le Festival Biarritz Amérique Latine propose trois compétitions de films longs-métrages, courts-métrages, et documentaires.

Les films brésiliens en comptétion en 2018:

Catégorie Longs métrages fiction

DESLEMBRO par Flavia Castro , Brésil, France, Qatar

Catégorie Longs métrages documentaire

BIXA TRAVESTY par Claudia Priscilla et Kiko Goifman, Brésil

Catégorie Courts-métrages

GUAXUMA par Nara Normande, Brésil, France

O ORFAO par Carolina Markowicz, Brésil

REPULSA par Eduardo Moroto, Brésil

Films hors-compétition

BENZINHO, de Gustavo Pizzi, Brésil 

LOS SILENCIOS, de Beatriz Seigner, Brésil, Colombie, France (en présence de la réalisatrice)

Festival Biarritz Amérique Latine

biarritz18

Posté par Fatos e Fotos à 13:23 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11.09.18

Quai Branly : l'art, l'histoire et la culture malgaches réunis dans une exposition qui manifeste toute la puissance de l'île

Les publications sur le sujet sont nombreuses, souvent dédiées aux arts plastiques, mais elles n’abordent que rarement le sujet sous l’angle de l’histoire de l’art. L’exposition au musée du quai Branly - Jacques Chirac présente l’art de la Grande Île à travers près de 360 pièces sélectionnées pour leur intérêt historique, esthétique et ethnologique, depuis les époques anciennes jusqu’à la période contemporaine.

Si l’art, l’histoire et la culture malgaches restent encore méconnus, cette exposition vise à les faire découvrir à travers des œuvres et des documents, anciens ou contemporains, répartis en trois grandes sections. 

En rassemblant des témoignages très anciens, avec des pièces archéologiques, et très actuels, avec des œuvres d’artistes vivants, l’exposition rend compte de l’histoire et de l’histoire de l’art de la Grande Ile sur près de dix siècles. Cette anthologie vise également à sortir d’un discours et d’une perspective coloniale, émaillée de jugement et d’apriori.

Par le dynamisme des expressions actuelles et la force des œuvres antérieures, les arts de Madagascar n’appartiennent pas au passé. A la croisée des mondes, ils ne peuvent être comparés à ce qui se fait ailleurs, se déploient sans contraintes de style ou de motifs et révèlent ici toute leur singularité. 

unnamed

Couverture : Poteau funéraire, Jean-Jacques Efiaimbelo © Droits Réservés 
Poteaux funéraires © musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Léo Delafontaine, Claude Germain 

 

Posté par Fatos e Fotos à 12:02 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Cinéma : 11è cycle Découverte du Brésil sous le thème Mémoire et Solidarités

Du 26 septembre au 24 octobre 2018

Maison internationale de Rennes 

Le thème retenu cette année par le Collectif Brésil de Rennes, l'organisateur, est Mémoire et solidarités. Au travers du cinéma, le collectif propose de partir à la découverte du Brésil en images sur des sujets comme l'esclavage, le droit au logement et les migrants. 

Au programme, une selection de films :

Hôtel cambridge - fiction de Eliane Caffé (2016)

Des réfugiés fraichement arrivés au Brésil occupent avec un groupe de « sans toit » un vieil immeuble abandonné au centre de São Paulo. Menacés d'expulsion, ils doivent apprendre à cohabiter et à faire de leur différence une force.

- Martirio - documentaire de 162mn Vincent carelli, Ernesto de Carvalho et Tita

Un documentaire percutant sur les indiens Guarani-Kaiowa qui luttent pour la préservation de leurs droits. Les réalisateurs fouillent dans l'histoire coloniale, les débats judiciaires et politiques pour mieux comprendre la complexité de leur lutte.

- Noir Brésil - documentaire d’Angèle Berland - Prix Jules Verne 2018

Documentaire sur les conséquences de l'esclavage qui marque profondément la société brésilienne. Il s'appuie sur les travaux archéologiques entamés à l'occasion des Jeux Olympiques de Rio . Quand l'archéologie interroge le passé pour pouvoir construire l'avenir.

- Cartas para Angola de Coraci Ruiz e Julio Matos (2013)

Ce film raconte la correspondance entre le Brésil, l'Angola et le Portugal à travers des vidéos épistolaires; des histoires qui s'entrecroisent et dépeignent un Angola peu connu.

- Le manuscrit perdu de José Barahona (2010)

Le documentaire part à la recherche du manuscrit de Frederique Mendes, poète et aventurier portugais du XIX siècle, menant par la même occasion une réflexion sur la colonisation portugaise au Brésil , sur les origines de la société brésilienne et sur quelques questions qui en découlent comme la lutte pour la terre. 

Les projections seront suivies de débats avec des membres de la communauté brésilienne.

photo flyer b

 

Posté par Fatos e Fotos à 11:45 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30.08.18

Visa pour l'Image édition 2018 : le festival fait escale au Brésil, en Bolivie et en Colombie

Chaque année, à Perpignan, une sélection des meilleurs sujets photojournalistiques venus du monde entier.

Entrée gratuite, tous les jours, de 10h à 20h, du 1er au 16 septembre 2018

A la Une

Samuel Bollendorff - Contaminations

Contaminations propose une réflexion sur les pollutions industrielles irrémédiables, transformant pour des décennies voire des siècles, des territoires en zones impropres au développement de la vie.

Samuel Bollendorff a fait le tour du monde et il est passé par le Brésil. En 2015, le barrage de rétention des déchets miniers de l'entreprise Samarco s'est rompu, déversant l'équivalent de 187 pétroliers de boue toxique contenant mercure, plomb, manganèse, cadmium ou encore arsenic, dans le Rio Doce, le cinquième fleuve du Brésil. Aujourd'hui le «fleuve doux » s'appelle le fleuve mort.

738_bollendorff-contaminations_001

©Samuel Bollendorff 

Mais aussi :

Paula Bronstein - Apatrides, abandonnés et rejetés : la crise des Rohingyas

58b9ed_a232a7d081404b15957549cf438b14fd~mv2

©Paula Bronstein 

 Miquel Dewever-Plana – Bolivie : Pour tout l'argent de Postosi

(14)DeweverPlana-Potosi_IMG_9454_BD_medium

©Miquel Dewever-Plana

Catalina Martin-Chico – Colombie : (Re)Naître

Le-reportage-de-Catalina-Martin-Chico-sur-les-ex-guerilleras-des-Farc-recompense-par-le-Prix-Canon-de-la-Femme-photojournaliste-soutenu-par-ELLE-760x490

©Catalina Martin-Chico

24.08.18

Musique : Carlos Correia sort son premier album, Kumbulassaya

Disponible à partir du 1er septembre 2018

Kumbulassaya s’annonce comme un mini-album de huit  titres pleins de sens et faciles à écouter avec des mélodies entêtantes et un swing dansant. 

Carlos Correia navigue entre trois continents, plusieurs langues et des aventures musicales sans frontières s’inspirant de styles musicaux aussi variés que la bossa , l’afro , le jazz et la pop. Guidé par des icônes comme Gilberto Gil, Caetano Veloso, Lionel Ritchie , Bonga ou Cesária Évora, l'artiste vit la musique de l’intérieur et sa voix, à la fois puissante et délicate, en devient un vecteur d’émotions pures et sincères. 

Sur le chemin menant à cet album , le musicien a notamment été accompagnée par Jean Michel Pelegrin (saxophone, flûtes, clarinette), Fábio Zarbatto Longo (basse, contrebasse, guitare) et son fils Rémi Correia (percussions).

Le public pourra découvrir Carlos Correia sur scène très prochainement à Montpellier, en tournée européenne, au Mozambique et au Brésil.

Pour en savoir +:https://www.facebook.com/carloscorreiamusic/videos/185073535382323/

Pochette Kumbalassaya v9 - copie

Posté par Fatos e Fotos à 15:18 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,