22.11.10

Maria Inês Guimarães : chaque sortie de disque est comme une arrivée au port

Depuis le début de sa carrière, Maria Inês Guimarães, pianiste, musicologue et compositrice brésilienne, consacre toujours une partie de ses créations à la musique aussi bien traditionnelle que classique. Que ce soit au Brésil ou ailleurs, Bach, Beethoven, Fauré et Kurtág côtoient Nazareth, Mignone, Abreu, Villa-Lobos et Antunes.

En France depuis 1988, Maria Inês a soutenu en décembre 1996, un doctorat en Histoire de Musique et Musicologie à Paris. L'improvisation libre est l’une de ses passions et avec son groupe de choro, elle maintient bien vivante la tradition du "Chorinho" qui est plus que centenaire. Depuis 2007, elle est professeur titulaire au Conservatoire d'Antony (au sud de Paris). Maria Inês Guimarães a déjà enregistré une dizaine de disques en tant qu'interprète, compositeur et musicologue.

Carnet intime

Lieu de naissance : Uberaba, Minas Gerais, Brésil
Plat préféré : Arroz, feijão e carne moida ou une blanquette de veau
Musicien préféré : Marisa Monte
Secret de beauté : Dormir, sourire
Adresse préférée au Brésil : Bar do Mario à Uberaba ou plus sérieusement Sala São Paulo
Adresse préférée en France : Bar do Carlos à Antony ou Théâtre du Châtelet
J’adore : Un repas entre amis
Je déteste :  Les réunions de travail
Si j’avais une baguette magique : Je payerais pour faire mon travail : être sur scène tous les jours pour partager le plaisir avec un public

Brasilidade : Maria Inês, quels sont les moments les plus forts et  importants de ta carrière professionnelle ?

Maria Inês : Mon déménagement en France a été un tournant car à ce moment-là j'ai abandonné ma carrière de dentiste pour me dédier à ma passion. Ensuite, il y a eu la soutenance de ma thèse de doctorat en musicologie à la Sorbonne, moment très fort aussi. Sinon, chaque sortie de disque est comme une délivrance, une arrivée au port. Et l’on a qu'une envie c'est de repartir sur un nouveau projet. J'ai vécu aussi des moments intenses dans la pédagogie. Il est enivrant de voir les jeunes enfants jouer les thèmes de choro que j'interprétais dans mon enfance.

Brasilidade : Tu vis en France depuis quelques années. Comment concilies-tu les deux cultures ? Qu’est-ce qui a changé dans ta vie et dans ton travail ?

Maria Inês : J'ai ne rien changé dans mon travail. Je dédie plus de temps à la musique et j'ai choisi de me concentrer sur un seul métier (si multiple et varié soit-t-il). Dans ma vie, je m'adapte très facilement là où je suis. En somme, ici je bois du vin et au Brésil de la bière.

 Brasilidade : Parle moi de tes passions et de tes réalisations en France, notamment de L’attachement des Bobines et du Club du Choro.

Maria Inês : Ces deux univers très différents sont pour moi en complémentarité. Les Bobines font un travail d'improvisation libre, quasi ludique où la création dans l'instant est primordiale. Avec le Club du Choro nous faisons la transmission d'une culture déjà séculaire (!), c'est plus cadré, plus réfléchi, tout en gardant le plaisir de faire de la musique.

Brasilidade : As-tu des nouveaux projets pour 2011 ?

Maria Inês :  Un nouveau CD avec mon quartet (Bruno Wilhelm saxophone, Paul Mindy percussions et Dominique Muzeau à la basse acoustique), un travail musical sur le choro et l'improvisation et aussi le VI festival de Choro qui aura lieu à la maison du Brésil en mars.

Photo_guimaraes_web

 

Maria Inês - En concert le 27 novembre aSwan Bar à Paris

 

Posté par Fatos e Fotos à 10:21 - Permalien [#]


18.11.10

Le carnaval de Rio en direct de Montpellier par Oba Brasil

Le 24 novembre à partir de 20 heures : présentation du blog sur le carnaval de Rio

Pour la première fois à Montpellier, le Carnaval de Rio de Janeiro en direct depuis le bar le Baretto. Les amateurs des sensations fortes pourront tout découvrir sur le carnaval de Rio : la programmation, les coulisses des écoles de samba, les défiles et les photos exclusives de la plus grande manifestation culturelle annuelle brésilienne.

Le blog du carnaval de Rio, une création de Denis et Andiara du Oba Brasil, est né de la volonté du couple franco-brésilien de renforcer les liens et de créer une passerelle culturelle entre le Brésil et la France. D’après Andiara, « il n’y avait pas, à ce moment-là, rien en temps réel, en français, qui racontait, pas à pas la préparation, l’agitation et tout ce qui tournait autour du carnaval de Rio. Le public français avait accès aux flash infos télévisés et rien d’autre. Il en manquait quelque chose ».

Et désormais, c’est fait ! La recette du direct de Rio marche et plaît : 145 mille visiteurs depuis la création du blog. Une réussite qui apporte reconnaissance et joie aux créateurs du blog du carnaval de Rio.

Pour le découvrir, rendez au Le Baretto : 25, rue du Palais des Guilhems – Montpellier

ob

©Denis Raphaël/Oba Brasil

Pour en savoir + : www.obabrasil.com/carnaval-de-rio/

Posté par Fatos e Fotos à 12:17 - Permalien [#]

17.11.10

Choro brésilien : Cebramusik propose deux stages et un concert de choro

27 novembre 2010

Journée CHORO : Stage et concert

 Au Swan bar - Paris

165 Bd Montparnasse

14h-17h - Stages : Piano et Guitare dans le Choro au Cebramusik

Stage :"Levadas : rythmique brésilienne au piano" 

Le piano dans le Choro

Stage :"De l'arpège à la baixaria" 

La guitare dans le Choro

 

Contact Cebramusik

01 46 74 05 59

Pour en savoir + : www.myspace.com/mariainesguimaraes

Unknown

 

Posté par Fatos e Fotos à 11:12 - Permalien [#]

Architecture : 30 ans de contribution à la création brésilienne contemporaine

Le 25 novembre

LdeO&Co s'associe à l'Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Malaquais pour l'exposition Racines-Antennes, qui à travers une sélection de projets et mobiliers, illustre la trajectoire de l'agence Brasil Arquitetura et du studio Baraúna, soit 30 ans de contribution à la création brésilienne contemporaine.

 invitation_recto


 

Posté par Fatos e Fotos à 09:56 - Permalien [#]

Spectacle In Vitro 09 : rencontre franco-brésilienne du Nouveau cirque

Du 24 novembre au 26 décembre 2010 à l’Espace Chapiteaux du Parc de la Villette

Créé en 1999, le spectacle est repris en 2009 au Brésil dans une nouvelle version réécrite pour neuf artistes brésiliens et européens, diplômés d’écoles supérieures des arts du cirque, avec une composition musicale franco-brésilienne originale et une structure scénique surprenante.

Le spectacle se déroule dans un laboratoire clandestin dirigé par un scientifique dévoyé qui manipule la génétique dans l’espoir de créer des êtres plus compétitifs. De cet argument

découle une parodie, entre effets burlesques et intentions satiriques, qui utilise la question du clonage pour s’interroger sur la condition d’artiste comme "bête de cirque".

Le spectacle combine mât chinois, danse, jonglage, acrobatie et corde molle.

Pour en savoir + : www.villette.com  

cirque

 

 


 

Posté par Fatos e Fotos à 09:45 - Permalien [#]


15.11.10

Fest’AFilm : beaucoup d’enthousiasme pour la 3ème édition du festival

Les 3, 4 et 5  décembre 2010

Au Centre Rabelais à Montpellier

Casa Amadis présente la troisième édition du Fest'Afilm, Festival International du film à Montpellier. Le Festival, rencontre entre les cinémas lusophones et francophones, a pour but de créer des échanges par le biais du cinéma, ainsi que d'initier des partenariats avec d'autres Festivals de cinémas de ces deux zones géographiques.

Le Fest’AFilm 2010 c’est :

5 pays (France, Belgique, Canada (Québec), Portugal, Brésil)

45 courts métrages présentés

2 longs métrages

2 documentaires

1 Workshop

1 Conférence

6 récompenses décernées

1 Amadis d'Honneur

Marie Hélène Piwnik  - L'AMADIS D'HONNEUR 2010

Marie Hélène Piwnik est professeur émérite de portugais à l'université Paris Sorbonne/Paris IV. Agrégée d'espagnol, elle a soutenu en 1985 un doctorat sur les relations intellectuelles entre l'Espagne et le Portugal à l'époque des Lumières, publié en 1987 par la Fondation Gulbenkian sous le titre Échanges érudits dans la péninsule Ibérique au 18è siècle (1750-1767).

LES INVITES DU  3è FEST'AFILM

Manoel RANGEL, brésilien, président-directeur de l'ANCINE , Agence Nationale du Cinéma, dont l’ambition est de perfectionner et d’optimiser le développement de l’industrie cinématographique brésilienne.

Newton GUIMARAES CANNITO, brésilien, actuel Secrétaire de l'audiovisuel du Ministère de la Culture. Il est aussi critique de cinéma et de télévision, scénariste, professeur, éditeur et collaborateur du journal Folha de São Paulo.

Rosangela ROCHA, brésilienne, fondatrice et directrice du Festival CURTA-SE - festival du film ibero-américain de Sergipe. Né en 2001, le festival a pour vocation démocratiser l'accès à la culture, l'insertion sur le marché cinématographique et la décentralisation de la production culturelle au Brésil.

Solange LIMA, brésilienne, présidente de l'Association Brésilienne des documentaristes (l'ABD). Fondée en 1973 à Bahia l’ABD a pour objectif protéger, guider et représenter les intérêts des professionnels du court métrage.

Geraldo MORAES, brésilien, président de la Coalition brésilienne pour la diversité culturelle. Elle coordonne l'ensemble des professionnels auprès des pouvoirs publics brésiliens et internationaux, pour la défense de la liberté d'expression et de création, pour le développement de la culture et du pluralisme.

Retrouvez toute l’actualité du festival en ligne : www.festafilm.com

Brasilidade, partenaire du Fest’AFilm 2010

FF

 

Posté par Fatos e Fotos à 12:02 - Permalien [#]

13.11.10

Márcia de Carvalho : mélange de sensualité et d’engagement au féminin

Crée en 1991 par la styliste et créatrice de mode brésilienne Márcia de Carvalho, la marque qui porte son nom réalise des vêtements féminins. Mais pas que ça. Installée à Paris, Márcia de Carvalho a su imposer son style - mélange d’artisanat, dentelles et mailles - et ses idées. Avec la collection Chaussettes Orphelines, elle redonne une seconde vie aux chaussettes ; avec la collection Around 44, elle s’adresse aux femmes dont la taille est supérieure au 44 et prochainement Márcia lancera une collection de robes créées spécialement pour les femmes qui ont eu un cancer du sein. En créant ses collections, Márcia de Carvalho souhaite que ses vêtements deviennent un support et soient en parfaite harmonie avec la personne qui les porte.

Brasilidade :  Styliste et créatrice de mode, tu es née à São Paulo et tu vis à Paris depuis un certain temps. Tu as collaboré avec les marques Paule Ka, Etam, DIM, Azzaro et Chloé. Comment la mode et le style brésiliens sont-ils perçus par les marques françaises ?

Marcia de Carvalho : D’une façon très positive. Le style brésilien est apprécié par sa couleur, son côté créatif et joyaux.

Brasilidade : Amoureuse d'artisanat, des dentelles et des mailles, tu as le goût des couleurs. Tu dis que tu aimes les mélanges étonnants et imprévus. Ces associations plaisent-elles aux femmes françaises ?

MC : La marque Márcia de Carvalho réalise des vêtements pour une femme aimant affirmer sa gaieté et la partager. Mes créations sont uniques et je pense qu’elles plaisent car beaucoup de femmes s’y reconnaissent.

Son positionnement haut de gamme ne m’empêche pas de créer des petites pièces et les accessoires complémentaires. Le projet Chaussettes Orphelines, par exemple, est né de l’idée de réutiliser des chaussettes dont un des pieds a été perdu. La chaussette, devenue orpheline, trouve ainsi une seconde vie et devient une nouvelle pièce ou un accessoire de mode. La collection Around 44 est destinée aux femmes sensuelles de grande taille. Je propose des vêtements raffinés inspirés des lingeries pour mettre en évidence la sensualité des femmes qui s'habillent en taille 44 et au-delà. Cette collection est dédiée surtout aux femmes qui assument leur féminité et qui sont capables de prendre de la distance par rapport à la dictature de la minceur et de l’image qu’elle véhicule.

Brasilidade : Depuis quelques années, tu poursuis une collaboration régulière avec un groupe de femmes artisanes au Brésil. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

MC : Cette collaboration avec les femmes artisanes brésiliennes et les étudiants de mode français a démarré pendant l’année de la France au Brésil. En 2009, j’ai amené avec moi cinq étudiants stylistes français à Marechal Deodoro, dans l’état d’Alagoas, où se trouve une coopérative de femmes artisanes qui travaillent la dentelle. Pendant un mois, nous avons travaillé ensemble dans la création de pièces qui mélangent tissus recyclés et dentelle. Par la suite, nous avons réalisé un défilé et une vidéo. Tout cela fait partie du volet d’échange socioculturel et de savoir-faire de la marque.

Brasilidade : As-tu des nouveaux projets pour 2011 ?

MC : A la fin de l’année, nous allons réaliser un défilé à l’Hôpital Bretonneau à Paris avec la participation de quelques résidents. Pour 2011, nous poursuivrons nos collections et nos échanges de savoir avec le Brésil. La nouveauté de 2011 sera la présentation de la nouvelle collection de robes asymétriques destinées aux femmes qui ont eu une mastectomie.

Pour en savoir + : www.marciadecarvalho.com

Marcia_de_Carvalho

 

Posté par Fatos e Fotos à 12:03 - Permalien [#]

10.11.10

Dans le cadre du Mois de la Photo à Paris : sélection de photographies brésiliennes

Autour de l’extrême  - Du 10 novembre au 30 janvier 2011

Avec la participation des photographes brésiliens : Rodrigo Braga, Claudia Andujar, Miguel Rio Branco, Claudia Jaguaribe, Rogério Reis, Sebastião Salgado, Vik Muniz, Alberto Ferreira et le brésilien d’adoption Pierre Vergé.

Maison européenne de la photographie www.mep-fr.org

 

Fragments latino-américains - Du 19 novembre au 28 janvier

16 artistes, 9 pays, 40 ans d'images

Participation des artistes brésiliens : Marcos Bonisson, Kátia Maciel, Vik Muniz, Miguel Rio Branco, Thiago Rocha Pitta et Sebastião Salgado.


Maison de l’Amérique latine www.mal217.org

 

Corpo & alma de Mario Cravo Neto - Jusqu’au 24 décembre 2011

Son œuvre évoque de manière parfaitement iconique et onirique, les gestes ancestraux du Candomblé, les rituels de badigeonnage du corps et de sacrifice.

Galerie Esther Woerdehoff www.ewgalerie.com

 

Portraits d’écrivains - Jusqu’au 20 février 2011

Avec la  participation de Carlos Freire et ses douze œuvres dans l’exposition : Samuel BECKETT, Roland TOPOR, Roland BARTHES, Marguerite YOURCENAR, Marguerite DURAS, Philippe SOUPAULT, Nathalie SARRAUTE, Vladmir JANKELEVITCH, Jorge Luis BORGES, Emil CIORAN, Lawrence DURRELL, Romain GARY et Jean SEBERG.

Maison de Victor Hugo www.musee-hugo.paris.fr  

 

Posté par Fatos e Fotos à 16:05 - Permalien [#]

Magique Circus Tour, une création artistique unique en faveur de la petite enfance

Exposition sur le livre dans le cadre de la Semaine des Droits de l’Enfant le 26 novembre 2010 à 16h00

Unknown

Comme chaque année, le livre est accompagné d'une exposition qui permet une entrée ludique et active dans l'album. L'exposition est prêtée aux bibliothèques municipales. L'album et l’exposition seront présentés le 26 novembre 2010 au cours de la Semaine des Droits de l’enfant organisée par le Département (du 22 au 27 novembre 2010) et qui comprendra bien d’autres initiatives (à suivre sur www.cg4.fr).

Il sera également présenté lors du Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil sur le stand de l’éditeur Hélium du 1er au 6 décembre 2010.

Chaque année depuis 20 ans, les 20 000 nouveau-nés du département reçoivent un album offert par le Conseil général du Val-de-Marne.

Ce cadeau de bienvenue dans le monde du langage et de l'image est destiné à familiariser l'enfant avec le livre et à éduquer son regard, dès son plus jeune âge. Cet album, partagé au sein de la famille, accompagnera le nouveau-né dans ses premières années. En effet, ces ouvrages sont des créations artistiques.

Cette opération s'inscrit dans le cadre de la politique menée par le Conseil général du Val-de-Marne en faveur de la petite enfance. Sur ce volet culturel, cette action vise à favoriser l'accès à lecture pour tous.

 

Posté par Fatos e Fotos à 11:34 - Permalien [#]

Quebradeiras de Evaldo Mocarzel, où le travail s’écoule au rythme de la nature

Dans le cadre du MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE
l'ARCALT vous donne rendez-vous à Toulouse


Le documentaire du réalisateur brésilien Evaldo Mocarzel honore remarquablement les Quebradeiras, ces femmes qui cueillent et cassent les noix de coco au Brésil.

D’une écriture particulièrement originale, le réalisateur signe un documentaire poétique qui nous montre au plus près ces femmes dans leurs gestes et leur travail quotidien. Au bruit enchanteur de l’eau qui coule, aucun dialogue, aucune voix off ne perturbent la beauté des images où le travail s’écoule au rythme de la nature.

Samedi 20 novembre à 16h00
Médiathèque José Cabanis, Toulouse
Entrée libre

 

quebra


 

Posté par Fatos e Fotos à 11:29 - Permalien [#]