08.11.17

Littérature : Lancement du livre Les Arts primitifs et populaires du Brésil de Benjamin Péret

Rencontre avec Jérôme Duwa, historien de l’art et spécialiste des avant-gardes, et Leonor Lourenço de Abreu, auteure d’un grand nombre d’ouvrages sur le surréalisme, pour le lancement du livre Les Arts primitifs et populaires du Brésil, de Benjamin Péret, aux Éditions du Sandre.

Le 08/11 à 19h Librairie des Éditeurs associés

11 rue de Médicis 75006 Paris

Pour en savoir + : www.lesediteursassocies.com

SLIDE - peret

 


04.11.17

Quai Branly : le Pérou avant les Incas, richesses et enquête sur les traces des civilisations disparues

Du 14 novembre 2017 au 1er avril 2018

37 quai Branly - Paris

 Au pied de la cordillère des Andes, sur la côte nord du Pérou, se trouve l’un des déserts les plus arides du globe. Un territoire inhospitalier sur lequel se sont épanouies de nombreuses cultures aujourd’hui tombées dans l’oubli, éclipsées dans l’imaginaire par l’Empire Inca.

Parmi ces sociétés anciennes, les Mochicas (ou Moche) – sans doute l’une des premières à avoir construit une structure étatique – ont posé, il y a plus de 1500 ans, les bases de la civilisation préhispanique. Grâce à des projets archéologiques nationaux de grande envergure réalisés ces 30 dernières années, la connaissance de ces sociétés antérieures aux Incas est aujourd’hui considérablement enrichie.

S’appuyant sur ces récentes avancées – sur les sites des Huacas près de Trujillo ou des tombes royales de Sipán notamment, l’exposition se propose d’étudier l’origine et l’organisation du pouvoir dans ces sociétés anciennes. Parmi les dieux célestes, les rois, les élites et seigneurs urbains, les guerriers et prêtres ou prêtresses, qui déte- nait ce pouvoir? Comment se manifestait-il ? L’exposition, véritable enquête archéologique sur la succession des systèmes politiques, se présente en cinq sections : le territoire de la côte Nord du Pérou, le pouvoir céleste, le pouvoir et l’architecture, le pouvoir terrestre et le pouvoir exercé par les femmes.

L’exposition couvre ainsi une période allant du 8e siècle avant J.‐C. à l’arrivée des Incas sur la côte nord du Pérou, lors de la conquête du royaume de Chimú en 1470 après J.‐C.

Céramiques, sculptures, bijoux en or, en argent et en cuivre, emblèmes, mobilier funéraire, ornements per- sonnels... Le Pérou avant les Incas dévoile aussi les richesses de ces civilisations à travers près de 300 œuvres d’une beauté et d’une technique admirables qui sont autant d’indices sur l’expression et l’af rmation du pouvoir. Le visiteur pourra également prendre connaissance des découvertes du complexe Huacas de Moche où a été restaurée l’architecture déjà bien conservée de l’ancien temple du site (100 ‐ 600 après J.‐C.).

 Le Pérou avant les Incas met ainsi en lumière l’influence primordiale que les sociétés pré-Incas ont exercée pour les civilisations suivantes.

L’exposition apporte un regard nouveau sur l’histoire des sociétés andines et permet de comprendre qu’en Amérique du Sud les Incas constituent la fin du développement social des peuples autochtones avant l’arrivée et la conquête des Espagnols.

unnamed

Posté par Fatos e Fotos à 10:30 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31.10.17

PhotoSaintGermain 2017: Le parcours photo de la rive gauche

Du 3 au 19 novembre

Pour sa 6e édition, PhotoSaintGermain revient du 3 au 19 novembre 2017. Quinze jours placés sous le signe du parcours, dans une sélection de musées, centres culturels, galeries et librairies de la rive gauche.

En regard des expositions présentées, PhotoSaintGermain propose un programme associé de rencontres, projections, signatures et visites d’ateliers qui réunit artistes, responsables de collections publiques, collectionneurs, éditeurs, graphistes, libraires, critiques et commissaires.

Autant de rendez-vous qui abordent les grandes tendances de la photographie contemporaine et questionnent ses dispositifs de valorisation et de diffusion.

01_parrabenainous_espacedesfemmes-960x1200

 

Crédit photo: Johanna Benaïnous et Elsa Parra,
Le reflet de la cuillère, 2017 

Littérature latino-américaine : trois auteurs colombiens sont invités en France

Dans le cadre de l’Année France-Colombie 2017, trois auteurs colombiens – Santiago Gamboa, Piedad Bonnett, et Jorge Franco – sont invités en France pour une série de débats et de rencontres littéraires. 

Qu’ils s’attaquent à la violence des paramilitaires, aux hypocrisies de la bourgeoisie locale, à la seule rédemption valable – la littérature ! –, nos Colombiens sont avant tout des stylistes extraordinaires et des narrateurs irrésistibles. Si l’histoire trouble du pays leur sert de terreau, ils en tirent des romans puissants, singuliers et universels. Pétris de littérature mondiale, débarrassés des lourds héritages et libres d’écrire comme il leur chante, ils ont su s’emparer de cette langue raffinée qu’est l’espagnol colombien, et la propulser dans le monde avec une force rare. 

Pour en savoir + : editions-metailie.com

unnamed-2

unnamed-3

unnamed

 

 

 

 

 

26.10.17

La confession de la lionne: le conte africain plein de mystères raconté en images et en musique

Le 27 octobre à 19h à la Salle Pétrarque - Montpellier 
Casa Amadis, Jardim Jazz et FM+ présentent une création à partir du conte africain La confession de la lionne d'après l'oeuvre de l'écrivain mozambicain Mia Couto.
Cette création est une installation contemporaine où musique et images s’entremêlent pour nous plonger dans une histoire poétique où les attaques de lions visant les femmes d'un village sont au coeur d'un récit plein de mystères.
Soirée réalisée avec la participation des artistes polonais Izabela Borkowska et Rafal Borkowski et de Pierre Leglise-Costa, historien de l'art et linguiste, directeur de la Bibliothèque portugaise aux éditions Métailié.

datauri-file


23.10.17

Littérature brésilienne : La Révolution au Mirandão de Fernando Molica

unnamed

Dans une favela fictive de Rio de Janeiro gouvernée par le trafic de drogues, l’organisation d’extrême-gauche Connexion Révolutionnaire s’implante peu à peu. La guérilla a décidé d’exploiter la situation sociale explosive des favelas, et d’utiliser les armes lourdes des narcotrafiquants. Objectif : déclencher au Brésil la révolution socialiste.

Cette curieuse union entre trafiquants, jeunes guérilleros de classe moyenne et leaders communautaires pose en filigrane la question : le mal peut-il être utilisé pour combattre un mal supérieur ? Après tout, l’argent des narcotrafiquants n’est pas plus sale que celui des oppresseurs…

A propos de l'auteur : Journaliste de formation, Fernando Molica a travaillé pour les plus grands médias brésiliens et a reçu divers prix au cours de sa carrière. 

En tant qu’écrivain, Fernando Molica est l’auteur de six romans et a participé à diverses anthologies au Brésil. Il fera partie du collectif Je suis encore favela, à paraître au printemps 2018. Il a été deux fois nommé pour le Prix Jabuti, équivalent du Prix Goncourt. 

ana

19.10.17

Brésil : Lucia Koch à la 1ère Biennale d’Architecture d’Orléans

Jusqu'au 01/04/2018

Née à Porto Alegre en 1966, l’artiste Lucia Koch se sert d’interventions, d’installations, de vidéos et de photos pour explorer les moyens d’opérer le changement dans l’expérience que nous faisons de l’environnement.

Que ce soit en recouvrant des façades, des vélux et des fenêtres de matériaux translucides, ou en créant des couches successives entre le dehors et le dedans, Koch cherche à créer des états altérés de l’espace, où l’invisibilité et l’interruption court-circuitent la perception.

Les Turbulences - Frac Centre 88 Orléans

www.frac-centre.fr  

luciakoch3

 

Crédit photo: Lucia Koch

Brésil : Exposition «Lina Bo Bardi - enseignements partagés » à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville

Du 26/10 au 10/02/2018

Trois ans après le centième anniversaire de la naissance de Lina Bo Bardi, rare figure féminine du monde architectural du XXe siècle, l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville et le département d’architecture et de projet de l’Université Sapienza de Rome (DiAP Sapienza) s’associent pour une nouvelle lecture à travers l’exposition “Lina Bo Bardi - Enseignements partagés” à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville.

www.paris-belleville.archi.fr

LINA BO BARDI_

 

Lina Bo Bardi

Brésil : le Brésil à la FIAC 2017

Jusqu'au 22 octobre

Palais d’Iéna, 9 place d'Iéna, 75016 Paris

La FIAC accueille pour dix jours une exposition de l’artiste brésilien Artur Lescher. Présentées pour la première fois en France, les œuvres proviennent de collections brésiliennes ou sont réalisées in-situ pour l’événement. Elles proposent un dialogue inédit avec le classicisme moderne des espaces monumentaux conçus par l’architecte Auguste Perret.

Né en 1962 à São Paulo où il vit et travaille, l’artiste bénéficie d’une reconnaissance considérable outre-Atlantique depuis les années 1980, notamment pour son inscription dans la lignée du néo-concrétisme, courant majeur de l’art abstrait nourri par le cognitivisme et la phénoménologie de la perception.

L’œuvre sculpturale d’Artur Lescher est intrinsèquement liée à l’espace architectural. Aussi épurées que finement ouvragées, ses réalisations ont ainsi pour qualité principale de produire un véritable champ de force, de nature magnétique, pourrait-on dire en regard des métaux employés (cuivre, laiton, etc.), mais aussi et surtout de nature perceptive. En effet, elles visent à connecter et à articuler entre eux les divers espaces et matériaux qui constituent l’édifice (...).

www.fiac.com

arthur_lscher

Crédit photo: Artur Lescher

 

Posté par Fatos e Fotos à 16:59 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15.10.17

Biennale de Lyon 2017 : quatre artistes brésiliens ont été sélectionnés

bac-17

Jusqu'au 7 janvier 2018

La Biennale de Lyon est un événement incontournable dans le monde des arts plastiques. En soutenant des créations inédites et en diffusant des expositions d’œuvres emblématiques de l’art contemporain, d’artistes et de professionnels internationaux, la Biennale vise à contribuer à la formation artistique du public et à renforcer l’influence française à l’étranger.

Les Brésiliens Cildo Meireles, Ernesto Neto, Rivane Neuenschwander et Lygia Pape ont été sélectionnés pour cette édition. Artistes reconnus internationalement, ils permettront au public d’aborder la culture, l’identité et la diversité brésiliennes à travers leurs œuvres.

Pour en savoir + : www.labiennaledelyon.com 

Posté par Fatos e Fotos à 17:32 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,