31.01.13

BD : Gabriel Bá et Fábio Moon, les frères dessinateurs brésiliens, en tournée en France

Après le festival d’Angoulême, les auteurs-dessinateurs Gabriel Bá et Fabio Moon prolongent d’une semaine leur séjour en France.

Le public pourra retrouver les auteurs de Daytripper et de Casanova : au service de l’E.M.P.I.R.E en librairie, dans plusieurs villes de France.

Mardi 5 février de 15h à 18h : à la librairie Bulle - Le Mans

Mercredi 6 février de 15h à 18h : à la librairie Expérience à Lyon

Jeudi 7 février de 15h à 18h : à la librairie La Parenthèse à Nancy  

Vendredi 8 février de 15h à 18h30 : à la librairie Bulles en tête à Paris - De 19h à 21h30 : à la librairie Apoklyps - 120, rue Legendre à Paris 

daytripper

9782365771818-couv-M244x367

Posté par Fatos e Fotos à 12:29 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


30.01.13

Dessin : 40e Festival international de la bande dessinée
d’Angoulême

Du jeudi 31 janvier au dimanche 3 février

Depuis maintenant quarante ans, le Festival d’Angoulême célèbre la création en bande dessinée sous toutes ses formes. Cette édition anniversaire, qui se veut moment de fête, prévoit expositions, spectacles, rencontres, animations, événements et exclusivités.

Trente-deux albums seront en compétition dans le cadre de la Sélection officielle du festival, parmi lesquels Daytripper, des Brésiliens Gabriel Bá et Fabio Moon. Grâce au soutien de la Fundação Biblioteca Nacional, ces deux auteurs seront présents à l’événement, ainsi que Rafael Coutinho, dessinateur de Cachalot (Editions Cambourakis, 2012) et André Diniz, dessinateur de Photo de la favela (éditions Des Ronds dans l’eau, 2012), qui donneront une conférence sur la bande dessinée au Brésil aujourd’hui dans l’espace du Marché des Droits & Licences (jeudi 31 janvier à 15h).

Festival international de la bande dessinée


www.bdangouleme.com

image002

Posté par Fatos e Fotos à 10:32 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24.01.13

Théâtre : Le comédien brésilien Luis Melo est à Paris dans une pièce qui s'appelle Absence

Jusqu’au 3 fevrier

Le comédien brésilien joue dans le nouveau spectacle d’André Curti et Artur Ribeiro de la Cie Dos à Deux, à l’affiche à International Visual Theatre - Paris.

Ce solo est un conte magnifiquement interprété par Luis Melo, comédien et acteur de cinéma reconnu de la scène brésilienne depuis 25 ans.

Réservation 01 53 16 18 18

Pour en savoir + : www.ivt.fr

Posté par Fatos e Fotos à 10:37 - Permalien [#]
Tags : , , ,

23.01.13

Joel Meyerowitz: une rétrospective photographique qui révèle la beauté du réel

23 janvier - 7 avril 2013

Maison Européenne de la Photographie Paris

020_joel-meyerowitz_theredlist

 ©Joel Meyerowitz

Par son travail en couleur, Joel Meyerowitz a révolutionné l’histoire de la photographie. Né en 1938 à New York, c’est à la suite d’une rencontre en 1962 avec Robert Frank qu’il commence à photographier la ville en noir et blanc avec un 35mm.

Au milieu des années 1960, un long voyage en Europe marque un tournant dans sa carrière et lui permet d’affirmer son style. Mais ce n’est qu’au début des années 1970 qu’il se consacre exclusivement à la couleur. Utilisant alternativement un appareil 35mm et une chambre Deardorff 20x25, Joel Meyerowitz développe à travers ces deux formats une écriture originale. Il capture “l’instant décisif” avec son appareil 35mm, et révèle la beauté du réel en utilisant un temps de pose plus long avec la chambre grand format.

Cette rétrospective présente ses premiers travaux en noir et blanc et son travail en couleur, dont les célèbres images qu’il a réalisées sur les ruines du World Trade Center à New York, après le 11 septembre 2001.

Posté par Fatos e Fotos à 11:10 - Permalien [#]
Tags : , ,

Les Terroiristes du Languedoc : un film documentaire sur la nouvelle réalité vinicole de la région

En partenariat avec le Fest’Afilm

Entrée libre

Après son film Mother Vine, consacré aux vins du Portugal, le réalisateur californien Ken Payton s'intéresse au Languedoc-Roussillon : en 2012 il a réalisé un nouveau long métrage – Les Terroiristes du Languedoc – sur le dynamisme de cette région, sa grande diversité, le potentiel de ses terroirs et ses vignerons pionniers.

Ce film sera présenté en avant-première à Montpellier à 19h30 le dimanche 27 janvier, au cinéma Diagonal, suivi d'une dégustation en présence des 12 vignerons “stars” du film.

Ce documentaire est consacré aux divers terroirs de la région et à la culture de la vigne, qu'elle soit biologique, biodynamique ou durable. Il est également question des innovations dans la vinification, des réalités économiques de la viticulture et des producteurs très engagés qui ont choisi de faire du vin dans cette région.

Ken Payton voudrait exposer sa vision sur la nouvelle réalité vinicole du Languedoc-Roussillon ; à savoir, l’innovation, la créativité, l’inégalable diversité des terroirs et des vins, et la forte préoccupation environnementale des vignerons de cette région. Cette production de vins très qualitatifs démontre, d'après lui, le savoir-faire des vignerons engagés dans des démarches responsables.

Ken Payton est un écrivain et réalisateur californien, spécialisé dans le vin. Il a travaillé plus de dix ans dans l’industrie cinématographique américaine, et il a passé cinq ans dans une propriété vinicole en Californie, dans la région des Santa Cruz Mountains.

Posté par Fatos e Fotos à 10:45 - Permalien [#]
Tags : , , ,


22.01.13

Santé : Le Reiki équilibre le corps dans sa globalité et en profondeur

L'énergie du Reiki est une énergie dont chacun bénéficie à la naissance. Mais à cause de notre rythme et de notre hygiène de vie, ce lien étroit entre la source et nous s'amoindrit. Le Reiki équilibre tous les aspects de l'Être Humain : physique, émotionnel, mental, spirituel. Pour en savoir plus sur cette thérapie manuelle originaire du Japon, Brasilidade interviewe Angelo Peixoto*, praticien et formateur en Reiki.

Brasilidade :  Angelo, c’est quoi le Reiki ? ?

Angelo Peixoto : Le Reiki est une thérapie manuelle qui apporte un supplément d'énergie à notre organisme. Le praticien pose ses mains sur le corps et laisse couler l'énergie
qui va se diriger naturellement vers les zones qui en ont besoin. Le Reiki n'est pas un massage, il n'y a pas de mouvement et le patient reste habillé.

Le mot Reiki vient du japonais Rei (Energie universelle) et Ki
(énergie vitale présente chez tous les êtres vivants). L'énergie du Reiki est une énergie dont chacun bénéficie à la naissance. Mais à cause de notre rythme et de notre hygiène de vie, certaines pathologies commencent à surgir et les personnes ne se rendent compte quand les maux et les maladies commencent à faire surface. Les personnes vivent sans exister et tout cela provoque déséquilibre et blocage. Le Reiki harmonise l’énergie de la personne. Il ne résout pas tous les problèmes, mais il aide beaucoup.

Brasilidade : Comment le Reiki agit-il sur le corps et le mental ?

Angelo Peixoto : Le Reiki ressource, détend, libère les blocages énergétiques, renforce le système immunitaire, atténue la douleur et élimine les toxines du corps. Il a aussi pour but de nous recentrer. ll nous permet de prendre conscience de nos tensions, de nos blocages, et de développer le processus d'auto-guérison.

Le Reiki rééquilibre un organe fatigué qui joue mal son rôle et qui doit être rechargé en énergie. L'énergie est une vibration. Mise en résonance avec notre organisme, cette vibration nous détend, nous calme et atténue la douleur.

Le Reiki canalise l’énergie, dissipe les problèmes, dilate le champ énergétique et le bien-être s’installe. De ce fait, il y a un changement d’attitude face aux problèmes et aux maladies psychosomatiques. Le Reiki ‘nettoie’ les blocages inconscients tels que peurs, doutes,…etc.

Brasilidade : Quel type de troubles le Reiki peut-il soigner ?

Angelo Peixoto : Les troubles aigus tels que les maux de tête, les dorsalgies, l'arthrite, l'arthrose, le stress, la fatigue, l’insomnie, les troubles intestinaux, les douleurs musculaires. Les maladies, maux et tensions sont souvent liés à des blocages émotionnels. Après une séance de Reiki, on se sent plus calme, plus détendu et mieux centré. Le Reiki peut également nous apporter plus
de confiance et d'assurance.

Le Reiki est compatible avec tous médicaments, thérapies et médecines actuelles. Dans certains pays de l’Europe, en Suisse, par exemple, les séances de Reiki sont remboursées par la sécurité sociale.

Brasilidade : Quels sont les sentiments le plus souvent rapportés par le Reiki ?

Angelo Peixoto : Le Reiki favorise l'émergence de paix, de détente, et de sécurité. Un traitement de Reiki comporte plusieurs séances. Même si des améliorations peuvent se faire ressentir dès la première séance, plusieurs séances sont souvent nécessaires pour permettre à l'organisme de se rééquilibrer. Après un traitement, on a le sentiment d'être plus lucide par rapport à des questions ou à des situations.

Brasilidade : Le Reiki nous permet ainsi de mieux affronter le stress quotidien ?

Angelo Peixoto : Le Reiki aide la personne à lâcher prise et à se détendre en abaissant ainsi son niveau de stress.

Le Reiki nous permet d'accepter la réalité de notre nature humaine, qui nous sommes réellement et ainsi être positifs, créatifs, plus ouverts et sereins. Certaines choses peuvent paraître plus claires.

Le Reiki peut également nous aider à faire des choix et à prendre nos responsabilités. Il peut nous apporter plus de joie, de force intérieure, plus d'ouverture et plus d'acceptation face à la vie. Il peut vous aider à mieux assumer les défis et les épreuves de la vie.

Brasilidade : Angelo, quel est le message que tu souhaites faire passer aux lecteurs ?

Angelo Peixoto : La plupart des personnes souhaitent le changement dans leurs vies, mais elles le cherchent dans la facilité. Elles pensent que la solution se trouve à l’extérieur. Le processus d’évolution demande du temps. Lorsque la personne est devant la réalité nue et crue, elle se rend compte que le changement se trouve à l’intérieur d’elle-même. Chaque conscience vise la liberté, mais la liberté a un prix : l’effort personnel !

apeixoto

(*) Angelo Peixoto est né à Salvador de Bahia au Brésil. Il vit et travaille en France depuis plusieurs années. Il est praticien et formateur bien-être Reiki ainsi qu’en massage. Il consulte à Montpellier depuis 7 ans.

Consultations sur rdv au 06 51 59 09 34

Pour en savoir + : http://espacedubienetre.wifeo.com

Posté par Fatos e Fotos à 09:50 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21.01.13

Commerce extérieur: l'Amérique latine devra avancer plus vite

Les pays d'Amérique latine - y compris le Brésil - ont besoin de diversifier leurs exportations, réduire leur dépendance des matières premières, et se préparer ainsi à un nouveau scénario économique. Pour faire avancer l'industrialisation, il est nécessaire d’implanter des mesures  protectionnistes à travers les taux de change et valoriser les produits nationaux, approfondir les accords régionaux et augmenter la participation des consommateurs dans le marché.

Pour les entrepreneurs latino-américains, les pays de la région peuvent maintenir leur position sur le marché des commodities, mais au cours des 20 prochaines années, « ils doivent avancer plus vite vers l'industrialisation afin d’assurer un meilleur développement économique, la qualification de la main-d'œuvre, une plus grande intégration dans le marché de la consommation et la hausse du revenu par habitant », explique Ingo Plöger, représentant du Brésil au CEAL.

Dans le domaine de la technologie, la région excelle dans les applications agro-industrielles et alimentaires - avec les protéines animales et les légumes - ainsi que dans le domaine des carburants - l’éthanol et la biomasse. Et le Brésil a un rôle de pionnier dans l'histoire du développement industriel et scientifique de la région, avec des entreprises comme Embraer et Petrobras qui développent et exportent leur technologie.

L'accélération dynamique, la diversification des échanges industriels et de commerce extérieur des pays latino-américains devra s’appuyer encore sur la reconnaissance des PME, dans la création d'emplois et le renforcement de l'intégration régionale, en particulier en ce qui concerne le secteur de l'énergie.

Selon le CEAL, sur l'horizon des 20 prochaines années, la tendance est d'approfondir l'intégration dans les accords commerciaux, y compris le Pacte Andin et le Mercosur. Dans la même fenêtre, la région pourra devenir la plus grande plate-forme d’investissements pour les infrastructures dans le monde.

«La région maintiendra son leadership dans le domaine de la nourriture, des minéraux et de l'énergie renouvelable, mais elle ne peut pas se contenter que de ça », conclut Plöger.

 

Source : Conseil des Entrepreneurs de l’Amérique latine (Ceal)

Traduction et rédaction : S.Conte

Posté par Fatos e Fotos à 10:29 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16.01.13

Lecture : Philosopher au Brésil aujourd'hui

Pour en savoir + : www.ruedescartes.org/numero_revue/2012-4-philosopher-au-bresil-aujourd-hui/

RDES_076

Posté par Fatos e Fotos à 11:05 - Permalien [#]
Tags : , , ,

14.01.13

Énergie brésilienne: un petit pas en avant, deux en arrière

Le nouveau plan d'expansion soumis par le ministère brésilien des Mines et de l'Énergie, qui prévoit les directives énergétiques du Brésil pour les dix prochaines années, présente des améliorations par rapport aux éditions précédentes, mais il n’avance pas dans le bon sens.

Depuis plusieurs années, une des constantes du plan est de surestimer la moyenne du PIB pour la décennie. Gonfler les chiffres provoque une augmentation de la demande d'énergie, demande souvent supérieure à celle dont le pays aura vraiment besoin dans le future. Chaque année, le plan d’expansion brésilien cherche à redimensionner les projections énergétiques de l'année précédente et à faire des prévisions économiques optimistes. Le plan actuel prévoit que la demande d'électricité va augmenter de 52% au cours de la prochaine décennie, et cela en s’appuyant sur un PIB moyen de 4,7% pour la période.

Pour répondre à cette projection de demande, le système électrique devra s’accroître. Les investissements seront ainsi répartis entre les grandes centrales hydroélectriques (50,4%) ; les centrales thermoélectriques fossiles et nucléaires (15,6%) ; les sources renouvelables comme les éoliennes, les petites centrales hydroélectriques et la biomasse (34%). La production de 33 000 MW d'origine hydroélectrique devra voir le jour, la plupart d'entre eux en Amazonie. Les conséquences directes de cette augmentation de production sont l’inondation d’une superficie de 6.456 km2 (affectant directement 62 000 personnes), et la perte de 3.450 km2 de végétation primaire, ce qui équivaut à environ la moitié de ce qui est déboisé chaque année en Amazonie.

Malheureusement, ces projections et ces investissements ne tiennent pas compte de l'énergie solaire, ce qui est un mauvais signe pour un secteur qui se prépare à se développer au Brésil, avec l'annonce récente d'une réglementation spécifique par l'ANEEL (Agence nationale de l'énergie électrique). Les investissements dans le secteur solaire représenteront seulement 19,5% du budget prévisionnel.

Le diagnostic général du Plan décennal d'expansion d’énergie pour 2012-2021 est que, en dépit de quelques améliorations par rapport à la version précédente, une grande partie de leurs hypothèses et des prévisions, continuera à produire un fort impact négatif sur l'environnement et la société dans les années à venir.

 

Traduction : S. Conte

Source : Greenpeace Brasil

Posté par Fatos e Fotos à 12:56 - Permalien [#]
Tags : , , ,

08.01.13

Brésil : la monnaie brésilienne fluctue désormais en fonction du goût du marché

Le gouvernement brésilien a annoncé récemment qu’il proposerait moins de mesures de relance en 2013. Selon le ministre de l'économie, Guido Mantega, l’objectif est de maintenir l’équilibre des taux de change et avoir des taux d'intérêt plus bas.

Réfutant les critiques de certains analystes, qui ont fait valoir que les mesures prises par le gouvernement «bloquent les investissements et peuvent provoquer l'inflation, et au même temps ne garantissent pas une reprise de l'économie», Mantega a déclaré que «ces mesures commencent à peine à avoir de l’effet et aident a stimuler la plus grande économie d'Amérique latine avec des taux de croissance compris entre 3% et 4% cette année et de 4% en 2014.

Le ministre brésilien Guido Mantega, 63 ans, a gagné une reconnaissance mondiale en 2010 quand il a accusé les Etats-Unis et l’Europe de s'engager dans une «guerre des monnaies» en adoptant des politiques qui, selon lui, affaiblissaient le dollar et l'euro au détriment des économies émergentes comme le Brésil, en les rendant moins compétitifs.

Devant ce scénario, les contrôles de capitaux mis en œuvre par Mantega on servit à empêcher l’invasion des dollars sur le marché et à soutenir la monnaie brésilienne, le Real.

Ces contrôles, combinés a une croissance économique plus faible et des taux d'intérêt plus bas, ont affaibli la monnaie d'environ 25% face au dollar depuis la mi-2011.

« Les taux d'intérêt et des taux de change, les principales variables sont maintenant dans un état plus équilibré qu’en 2012. La monnaie brésilienne fluctue désormais en fonction du goût du marché », a ajouté le ministre.

 

 

Source : Época Negócios

Traduction et adaptation : S.Conte

Posté par Fatos e Fotos à 12:26 - Permalien [#]
Tags : , , ,