21.10.16

La Panacée: Résonances magnétiques, une invitation à entrer en résonance avec un univers ultra-sensible

Résonances magnétiques est une exposition consacrée aux artistes australiens Joyce Hinterding et David Haines qui présente à la fois des œuvres individuelles et des collaborations de ces deux artistes.

Après avoir été créatrice de bijoux, Joyce Hinterding réalise notamment des dessins en graphite et des sculptures en métaux conducteurs qui captent les forces électromagnétiques ambiantes ; David Haines, lui, débute dans la peinture abstraite, puis se tourne vers la vidéo, l’installation et plus récemment la création de parfums. Leurs parcours s’entrecroisent à la faveur d’œuvres réalisées en collaboration. Ils ont fait l’objet d’une importante rétrospective au Musée d’Art Contemporain de Sydney en 2015.

Dans leur travail, le roc, la plante, les ondes électromagnétiques artificielles, ou l’ionosphère sont saisis dans une chaîne de perception et d’intelligibilité produisant un imaginaire contemporain des relations entre nature, technologies et société. Avec le développement des technologies de la communication à distance ces dernières années, nous vivons dans une bulle électromagnétique où l’atmosphère et l’infosphère se confondent. Résonances magnétiques interroge pour partie cette dimension de notre monde qui n’est pas accessible à nos sens.

Si Joyce Hinterding et David Haines jouent avec des concepts, des processus ou des instruments scientifiques, détournent des technologies, ou encore se saisissent de divers environnements c’est toujours pour ressaisir le monde à travers le cristal ou l’éclair de l’image poétique. C’est pour nous inviter à parcourir en tous sens, et avec tous les sens, ces « zones ultra sensibles de la terre » évoquées par André Breton.

L’ensemble des sens du visiteur sont sollicités. L’exposition est conçue d’une certaine manière comme un projet sur le sensorium du spectateur, sollicitant tout le spectre de notre sensibilité. Nous sommes ainsi invités à entrer en résonance avec un univers ultra-sensible, mais aussi mental, déplaçant l’environnement dans lequel les artistes travaillent en Australie dans l’architecture et le contexte de La Panacée.

panacee

Posté par Fatos e Fotos à 15:07 - Permalien [#]
Tags : , , , ,


12.10.16

Brésil : rencontre cinéma et littérature à Rennes

Le Collectif Brésil à Rennes propose le mercredi 19 octobre  à la MIR une rencontre dédicace avec Alberto da Silva sur son ouvrage Genre et dictature dans le cinéma brésilien (Editions Hispaniques). Cette rencontre sera suivi de la projection d’un documentaire d'Anita Leandro Retratos de identificação.

Parmi les nombreuses victimes de la dictature militaire qui sévit au Brésil de 1964 à 1985, un petit groupe de combattants de la guérilla, Chael, Roberto, Reinaldo et Dora, sont arrêtés, torturés, certains tués ou contraints à l’exil. Avant, après leur arrestation, pendant les séances de torture, la police les a photographiés.

Accompagnées de rapports officiels, ces images forment la matière qu’Anita Leandro travaille de l’intérieur pour faire sortir de l’oubli le destin de ces quatre-là.

Alberto da Silva, maître de conférence à la Sorbonne et à Rennes 2, est spécialisé dans le cinéma brésilien.

Pendant les années 1960 et 1970, tandis que les sociétés occidentales bouillonnent et se transforment, certains pays d’Amérique Latine basculent vers des régimes conservateurs et autoritaires. Au Brésil, la dictature est instaurée en 1964, à la suite d’un coup d’État mené par les forces armées, avec le soutien d’une partie de la société civile. Le pays poursuit son processus de transformation, dans une tension entre archaïsme et modernité. Face à la promotion du modèle patriarcal par le pouvoir dictatorial, des critiques se développent, en particulier dans le champ cinématographique. Ce livre explore l’histoire croisée du Brésil et de son cinéma. Dans son travail, l’auteur s’est appuyé sur une riche recherche filmographique couvrant toute la période de la dictature, des années 1960 au milieu des années 1980. Il propose l’analyse détaillée de nombreux films de cette période, en particulier ceux d’Ana Carolina et Arnaldo Jabor, tout en tenant compte du contexte de production et de réception des films, pour comprendre les représentations du masculin et du féminin.

Maison internationale de Rennes

Littérature : Histoire d'un chien mapuche de Luis Sepulveda

Luis Sepúlveda et Joëlle Jolivet (dessins)

Un chien lancé aux trousses d’un Indien reconnaît dans le fugitif le petit garçon avec lequel il a été élevé. Avec son incomparable talent de conteur, Luis Sepúlveda célèbre l’amitié, la loyauté, et le monde des Mapuches, si proches de la nature.

Editions Métailié

9791022605212FS

Posté par Fatos e Fotos à 14:17 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Brésil : 100 micro-nouvelles de Helena Parente Cunha

100 micro-nouvelles, à mi-chemin entre prose et poésie 

Une prose accélérée pour raconter en quelques lignes toute une histoire.

100 micro-mensonges pour de vrai, 100 instantanés doux et amers qui montrent des images inattendues de la société contemporaine. Transfigurant de minuscules faits de la vie quotidienne, partant de la réalité la plus prosaïque ou de la beauté fugace d’un instant de vie, l’auteure nous laisse entrevoir, comme un flash, un visage, un secret, un silence.

Editions Anacaona

unnamed

Posté par Fatos e Fotos à 14:15 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04.10.16

The Color Line : l’art dans la quête d’égalité et d’affirmation de l’identité noire

Quel rôle a joué l’art dans la quête d’égalité et d’affirmation de l’identité noire dans l’Amérique de la Ségrégation ? L'exposition rend hommage aux artistes et penseurs africains-américains qui ont contribué, durant près d’un siècle et demi de luttes, à estomper cette "ligne de couleur" discriminatoire.

Titre d'un article du grand leader noir Frederick Douglass, l'expression The Color Line désigne la ségrégation des Noirs apparue aux États-Unis après la fin de la guerre de Sécession en 1865.

Rassemblant pour la première fois en France les grands noms de l'art africain-américain, encore trop largement méconnus en dehors des frontières américaines, l'exposition présente cette période de l'histoire américaine du point de vue de ceux qui ont lutté contre cette « ligne de couleur » discriminatoire.

Couvrant les principaux champs artistiques - beaux-arts, littérature, cinéma, photographie... - les 600 œuvres et documents originaux réunis dans l'exposition donnent à saisir la puissance inexorable de la création dès lors qu'elle se fait véhicule des droits et des libertés.

unnamed

 

Pour en savoir +: www.quaibranly.fr

Posté par Fatos e Fotos à 14:01 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Brésil : exposition des photographies de Jean-Pierre Guis

Flyer Expo JP A4 HD

 

Pour en savoir + : https://www.facebook.com/jeanpierre.guis

Posté par Fatos e Fotos à 13:54 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Relions nos réseaux: soirée réseaux économiques et féminins de Toulouse et Montpellier

le jeudi 13 octobre à 18h30 au Mercure Centre Montpellier

Conférence et cocktail dînatoire : 30 ttc  (35€ en dernière semaine)

Inscription et paiement en ligne obligatoire https://www.weezevent.com/relions-nos-reseaux-2

image001

Posté par Fatos e Fotos à 13:52 - Permalien [#]
Tags : , , ,

03.10.16

Elle active ! Forum des femmes actives, mission ambition

Oser viser haut, savoir dire non, définir ses priorités professionnelles et personnelles, avoir confiance en soi, s'autopromouvoir...

Elle Active lève les tabous et donne aux femmes les clès de leur réussite. 

Affirmons notre ambition.

"En choisissant de parler aujourd'hui de l'ambition, nous souhaitons mieux comprendre les blocages et faire bouger les choses en agissant sur tous les fronts mais aussi permettre aux femmes d'agir par elles-mêmes quand elles ont les atouts pour le faire sans forcément en avoir conscience". Anne-Cécile Sarfati, rédactrice en chef Elle Active.

cci1

 

entrepreneuse1

strat1

indep1

Forum Elle Active

3/10 à la CCI à Marseille

Posté par Fatos e Fotos à 14:23 - Permalien [#]
Tags : , , ,

30.09.16

Souleiado : broderies et imprimés traditionnels, le mix de la nouvelle collection automne-hiver 16-17

s1

Avec une extraordinaire diversité de broderies et d'imprimés traditionnels aussi riches que colorés, la nouvelle collection Souleiado puise directement son inspiration dans l'âme de la Provence.

Pour cette saison, cap sur les couleurs épicées : c'est l'abondance de tons chauds et profonds comme le rouge, le violine, le turquoise, l'or et l'ocre. Côté matières, Souleiado mise sur la laine, le mohair, l'alpaga, le cachemire et la soie...pour que l'hiver rime avec douceur et sensualité.

Cet hiver, Souleiado suit la tendance et mix les styles : une robe extra longue style gipsy avec un boléro en plume de faisan que l'on accessorise avec des boots en cuir brodé ou irisés et le tour est joué ! Capes à franges, manteaux XXL, jupes et blouses bouffantes font partie intégrante du dressing revival de Souleiado. Les effets irisés gagnent du terrain et prennent leur place dans la collection 2016-17, l'oversize se confirme et la silhouette s'affirme, pour une allure tout simplement lumineuse.

s2

s3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

s4

s5

Robe en soie plissée. Pièce exceptionnelle qui peut être réalisée sur mesure.

Crédits photos: Olivier Metzger et Jean-François Roméro

Posté par Fatos e Fotos à 15:45 - Permalien [#]
Tags : , , , ,