12.11.13

Festival de fotografia ENCONTROS DA IMAGEM chega ao Brasil

De 22 de novembro a 31 de dezembro

Em Fortaleza

Com mais de 25 anos de existência, os Encontros da Imagem, Festival internacional de Fotografia, fundado na cidade de Braga, apresentou na edição de 2013 o tema O Amor e a Família. 30 mil pessoas visitaram as exposições.

O Festival ocorrido em Braga, Porto e Lisboa, apresentou autores de mais de dez países europeus, em um conjunto de atividades que promoveram a fotografia contemporânea, e agora chega ao Brasil numa parceria com o Festival Encontros de Agosto.

Encontros da Imagem ocorrerá de 22 de Novembro a 31 de Dezembro, na cidade de Fortaleza no Brasil, sob a temática da Memória como produção do Conhecimento, com a exposição intitulada Contra o esquecimento que exibe cerca 20 autores portugueses, sob o comissariado de Ângela Mendes Ferreira.

Autores: Ana Janeiro, Carla Cabanas, Jordi Burch, Martim Ramos, Nelson D ́Aires, Tito Mouraz, Coletivo Kameraphoto [Alexandre Almeida, Augusto Brázio, Céu Guarda, Guillaume Pazat, João Pina, Jordi Burch, Martim Ramos, Nelson d'Aires, Pauliana Valente Pimentel, Pedro Letria, Sandra Rocha e Valter Vinagre.]

As atividades englobam ainda conferências, workshops e leitura de portfolios com destaque para a palestra: “A fotografia enquanto memória dum território” sob a responsabilidade de Rui Prata, que pretende evidenciar o modo como as fotografias contribuem para a edificação da memória espacial e humana através dos tempos.

Haverá também a apresentação das seguintes publicações:

- Lapa do Lobo : projeto apoiado pela Fundação Lapa do Lobo e realizado por André Cepeda, Ângela Berlinde, José Bacelar, José Pedro Cortes, Paulo Catrica e Tito Mouraz.

- Melancholia : projeto sobre declínio e ruptura.

- Diario da Republica : projeto fotográfico do coletivo KameraPhoto. O objetivo foi fotografar Portugal ao longo dos 365 dias do ano, apresentando assuntos diversos sob a perspetiva de cada um dos fotógrafos do coletivo.

www.encontrosdaimagem.com 

Carla Cabanas

Carla Cabanas

Jordi Burch

Jordi Burch

 


11.11.13

Media : le blog brasilidade.canalblog.com fête 6 ans d’activité avec une vidéo

Au long de ses 6 années d’existence, brasilidade a publié plus d’un millier d’articles sur le Brésil en France et en Europe.

Web magazine bilingue édité par la journaliste brésilienne Silvana Conte, brasilidade raconte ce qui arrive de plus intéressant dans la vie des brésiliens qui font la Une à l’étranger.

Tourné vers un public qui apprécie l’information de qualité, brasilidade s’engage à présenter au lecteur les meilleurs options en matière de reportages sur l’économie, la culture, la science, l’environnement et la société.

Pour fêter sa 6è année d’activité, Silvana Conte a réalisé une vidéo et a invité le chanteur brésilien Lyba Serra à y participer.

Lyba Serra - professeur, chanteur, compositeur et écrivain – a démarré sa carrière a l'âge de onze ans et à 16 ans il brillait déjà dans les nuits de São Paulo.

Lyba Serra a étudié les techniques vocales au Brésil et en France et s'est spécialisé en tant que professeur de chant. Il a réalisé plusieurs vidéos de cours de chant et il est devenu le plus connu professeur de chant du Brésil. En 2010, il a lancé le DVD Lyba Serra où il présente ses propres compositions. En 2011, il a publié A lenda do amor que espera, recueil de poésies, textes et réflexions sur la vie.

http://youtu.be/lPuncg-clL0

Posté par Fatos e Fotos à 13:17 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Mídia : blog brasilidade festeja aniversário com vídeo e música de Lyba Serra

Ao longo dos seus 6 anos de existência brasilidade.canalblog.com publicou mais de mil matérias sobre o Brasil na França e na Europa.

Revista digital bilingue editada pela jornalista paulistana Silvana Conte, brasilidade.canalblog.com conta o que acontece de mais relevante na vida dos brasileiros que fazem sucesso no exterior. Voltado para um público que aprecia informação bem feita, o blog tem o compromisso de apresentar ao leitor as melhores opções em matéria de reportagens sobre gente, economia, cultura, ciência, meio ambiente e saúde.

Para festejar o 6° ano de atividade e o sucesso crescente do blog, um vídeo foi realizado pela Silvana e ilustrado pela voz do cantor brasileiro Lyba Serra.

Lyba Serra - professor, cantor, compositor e escritor - começou a sua carreira bem cedo, aos onze anos de idade e aos dezesseis já brilhava nas noites paulistanas.

Estudou técnicas vocais no Brasil e na Europa e se especializou como professor. Lançou vários videos-aula e se tornou o mais conhecido professor de canto popular do Brasil. Em 2010, lançou o DVD Lyba Serra onde apresenta o seu próprio repertório MPB com a colaboração de diversos parceiros. Em 2011 publicou A lenda do amor que espera, livro com poesias, textos e reflexões sobre a vida.

 http://youtu.be/lPuncg-clL0

Posté par Fatos e Fotos à 12:56 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07.11.13

Rencontre littéraire et découverte du Brésil à Rennes

Le Collectif Brésil et le librairie Le Failler propose une rencontre littéraire avec Gilles Lapouge autour de son ouvrage Dictionnaire amoureux du Brésil  (Plon 2011) le mercredi 13 novembre à 18h30 à la Maison Internationale de Rennes (MIR). Cette rencontre sera suivi d’une signature de livres à 19h30.

Puis dans le cadre de la Découverte du Brésil à travers le Cinéma le colleticf présentera le film Voyage aux origines de la Capoeira de José Huerta. Ce documentaire  sera présenté pour la première fois en France en présence de son réalisateur à 20h30 à la Mir.
 
Le documentaire propose de retracer l'histoire douloureuse de l'esclavage, la force de la religion vaudou et la vitalité artistique africaine qui a tant influencé le Brésil et la capoeira. Née au Brésil dans l'oppression, longtemps réprimée, la capoeira est un art qui fait appel à des valeurs de résistance, d'émancipation et de mémoire pour ses pratiquants.

Maison internationale de Rennes                                                                                                                                                                                              7 quai Chateaubriand Rennes

Posté par Fatos e Fotos à 15:49 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03.11.13

Festival d'Automne à Paris présente trois chorégraphes brésiliens

Couv_FaP_2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PINDORAMA - Lia Rodrigues

Troisième pièce d’un tryptique entamé avec Pororoca – tableau de chair protéiforme, creusant en profondeur la question du collectif – Pindorama est à envisager comme un horizon : un point de passage, gardant en suspens les désirs, les impasses, les zones de fantaisie ou d’obscurité mises à jour lors des pièces précédentes. 

CRACKz  - Bruno Beltrão

Dépasser le vocabulaire du hip hop sans l’abandonner pour autant, tel est le parti pris envisagé par Bruno Beltrão. Car pour ce chorégraphe toujours en quête de nouvelles formes, il ne s’agit jamais de reproduire mais de réinventer.

MATADOURO - Marcelo Evelin

Privilégiant une gestuelle simple, le spectacle installe une bataille silencieuse tandis qu’en fond sonore résonnent les notes du Quintette à cordes en do majeur de Schubert. La nudité des danseurs – dont le visage est masqué – sou- ligne leur vulnérabilité mais aussi leur volonté d’affirmer une liberté qui leur est déniée. 

 

 


31.10.13

Culture: Une semaine de danse brésilienne à Paris et en Ile-de-France

FESTIVAL DANÇA EM TRÂNSITO / CORREIOS EM MOVIMENTO

Du mardi 19 au dimanche 24 novembre

Une semaine de danse brésilienne à Paris et en Ile-de-France. Ce festival investit la rue comme la scène de théâtre et présente des créations de danse contemporaine sous diverses formes tournées vers le grand public. Au programme : Camélia de Márcia Milhazes ; Fonte de Staccato cie de dança-Paulo Caldas : Casa de Abelha de Grupo Tápias : Gentlemen de Rua de GRUA - Jorge Garcia : No de 904 KM Bruno Duarte et Bárbara Lima : Céu na boca de Quasar cia de dança. Lieux : Atelier de Paris-Carolyn Carlson (75012) ; Briqueterie/CDC du Val-de-Marne (94000) ; Théâtre de l’Agora-Scène nationale (91000) ; Centre Culturel des Portes de l’Essonne (91200) ; Théâtre de l’Arlequin (91390) www.atelierdeparis.org / www.espacotapias.com

Littérature brésilienne : deux nouveaux romans viennent d'apparaître en France

CHARBON ANIMAL d’ANA PAULA MAIA

Trois hommes dans une ville minière au Brésil. Un pompier, un employé dans un crématorium, un mineur. Entrer dans un immeuble en feu, défoncer des portes à la hache et sauver des vies. Brûler des corps à 800°C et les passer au broyeur. Travailler dans une mine à deux cents mètres de profondeur et ne connaître du soleil que l’aube et le crépuscule. Ici, les professions sont violentes et emprisonnent. Confrontés quotidiennement à la mort, ces travailleurs ne ressentent ni tristesse ni solitude. Ils vivent, du mieux qu’ils peuvent, et apprennent à orienter leur regard là où la misère est moindre.

Editions Anacaona, 2013. www.anacaona.fr

 

BELÉM d’EDYR AUGUSTO

 

Roman policier. Johnny, célèbre coiffeur de la jetset de Belém et habitué de la presse people, est retrouvé mort à son domicile, visiblement d'un arrêt cardiaque dû à une overdose. Mais le jeune inspecteur chargé de l'enquête, Gilberto Castro, trouve sur les lieux des vidéos et des photos compromettantes des ébats du défunt, impliquant des enfants... Tâchant d'en apprendre davantage, Gilberto se mêle aux amis de Johnny et commence à soupçonner que la mort du coiffeur n'a rien d'accidentel. Belém  fait découvrir le côté sombre de la « cité des manguiers », métropole brésilienne située à l'estuaire de l'Amazone. Il s’agit d’une critique sociale rageuse portée par une écriture directe et nerveuse.

 

Asphalte Editions, 2013. http://asphalte-editions.com

Posté par Fatos e Fotos à 14:09 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22.10.13

Amilcar de Castro, icone du néo-concrétisme brésilien

Vernissage le 24 octobre

Exposition dy 25 octobre au 30 novembre

Galerie Ricardo Fernandes - 75003 Paris

internet

19.10.13

Brésil: plus d'un million de brésiliens ont quitté l'extreme pauvreté en 2012

D'après les données divulguées par l'Institut de recherche économique appliqué (IPEA), l'inégalité des revenus a enregistré une baisse en 2012 malgré les faibles résultats de l'économie brésilienne. Le PIB a augmenté 0,9% l'année dernière, pendant que les revenus des familles a augmenté, en moyenne, 7,9%.

Chez les familles les plus pauvres, notamment, l'augmentation des revenus s'est situé entre 10 et 14%. La population extrêmement pauvre (qui vit avec moins d'un dollar par jour) a baissé de 7,6 millions de personnes à 6,5 millions. La population pauvre (qui vit avec un et deux dollars par jour) a baissé de 19,1 millions de personnes à 15,7 millions.

D'après l'IPEA, les principaux indicateurs de la croissance de la rente de la population sont la possession de biens durables - tels que téléviseurs, gazinières, frigidaires et lave linge – et l'accès aux services publiques essentiels – tels que l'énergie électrique, le ramassage d'ordures, le traitement des eaux usées et l'accès à l'eau potable.

L'amplification de la possession de biens et l'accès aux services se doit, en grande partie, a deux facteurs : l'augmentation des revenus du travail et l'impact du programme Bolsa Família. Selon l'Ipea, entre 2002 et 2012, les revenus salariaux ont contribué à 54,9% de la réduction des inégalités tandis que le Bolsa Família y a contribué en 12,2%. Le régime de retraite est le troisième facteur qui a contribué à la réduction des inégalités, 11,4% pour ceux qui gagnent au-dessus du plancher de l'Institut National de Sécurité Sociale (INSS) et 9,4% pour ceux qui gagnent le salaire minimum (678 reais). Si on additionne les deux groupes, la sécurité sociale a eu un impact plus important que le programme Bolsa Família.

Posté par Fatos e Fotos à 11:36 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

17.10.13

Fernanda Gomes : son nouveau projet moderniste associe éthique et esthétique

Centre international d’art et du paysage


Île de Vassivière – 87120 Beaumont du Lac


20 octobre 2013 - 5 janvier 2014

VERNISSAGE : Samedi 19 octobre à 17h

Pour sa première exposition personnelle dans une institution en France, l’artiste brésilienne Fernanda Gomes réalise un ensemble de nouvelles œuvres à partir de son expérience directe du lieu et de ses ressources. Inscrivant sa pratique dans une économie de moyens, l’artiste produit ses œuvres sur place à partir de matériaux en bois et d’objets trouvés dans la région. Après les avoir partiellement repeints ou modifiés, elle les a agencés selon une grille invisible, venant ainsi introduire de nouveaux rythmes au bâtiment.

De cet équilibre de matériaux aux couleurs délibérément réduites, se détachent par endroits d’infimes objets du quotidien, qui nous demandent de nous approcher pour en observer la présence dans l’espace. Chaque élément ajouté révèle de manière concrète le vide qu’il créé, la lumière, et les mouvements de nos corps parcourant l’espace.

Le travail de Fernanda Gomes s’inscrit dans une tradition moderniste qui envisage le moderne dans son essence : un projet entier de vie où éthique et esthétique sont indissociables. Il puise ses racines dans des mouvements aussi divers que le suprématisme et le constructivisme, le « néo-concrétisme » brésilien, l’arte povera et l’art conceptuel. Il s’ancre profondément dans le réel, tant dans son mode de production que dans sa perception. L’exposition à Vassivière ambitionne d’offrir aux visiteurs les conditions pour qu’ils prennent le temps de vivre une expérience propre à chacun.

Fernanda Gomes est née en 1960 à Rio de Janeiro (Brésil), où elle vit. Son travail a été inclus dans de nombreuses biennales : São Paulo (2012 et 1994), Venise (2003), Sidney (1998), Istanbul (2013 et 1995), Rennes (2012). Il figure, entre autres, parmi les collections du Centre Pompidou à Paris, de la Tate Gallery de Londres, de l’Art Institute de Chicago, du Miami Art Museum, du Musée d’art moderne de Rio de Janeiro ou encore du Museu Serralves de Porto dont elle a créé pour le parc de sculptures une œuvre permanente.

En France son travail a été présenté à la Galerie Emmanuel Hervé à Paris (2012) ainsi que dans des expositions collectives : « Champ d’expériences », Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière (2012), « In Which the Wind is also a Protagonist », La Générale à Sèvres (2010), « Da Adversidade Vivemos », Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (2001), « Côte à Côte » au Capc Musée d’Art Contemporain de Bordeaux (2001).

fernandagomes