26.09.17

Brésil en Mouvements : 13ème édition du festival du documentaire social brésilien

affiche_bem17-page-001-2-2b1a0

Du 27 septembre au 1er octobre

Le 27/09 de 19h30 à 23h30 – Soirée d’ouverture : projection du film Martírio, suivie d’une rencontre avec le réalisateur Vincent Carelli.

L’association Autres Brésils présente la 13e édition de Brésil en Mouvements, le festival consacré au documentaire social brésilien.

Pendant cinq jours des projections, des débats et des rencontres autour des films documentaires. De quoi explorer la culture brésilienne hors des sentiers battus et approfondir les sujets sociaux globaux à partir de la réalité brésilienne.

La soirée d’ouverture aura la présence exceptionnelle de Vincent Carelli, parrain de cette édition. Réalisateur engagé dans la défense du peuple autochtone Guarani-Kaiowa, primé dans de nombreux festivals, il est le fondateur du projet « Vidéos dans les villages ».

Au programme :

-18 films – longs et courts-métrages ;

-l'exposition du photographe brésilien Francis Azevedo qui a arpenté la place de la République lors de l’occupation Nuit Debout en 2016 ;

-des rencontres proposées dans le stand des Editions Anacaona sur la littérature brésilienne ;

-des concerts gratuits.

Cinéma la Clef - 34 rue Daubenton 75005 Paris

Pour plus d’informations :

www.autresbresils.net

www.bresilenmouvements.org  


18.09.17

Boutographies: appel à candidatures 2018

bouto

Posté par Fatos e Fotos à 12:33 - Permalien [#]
Tags : , , ,

Littérature brésilienne : Les Ombres de l'Araguaia de Guiomar de Grammont

editions-metailie

« On dirait un rêve maintenant, la végétation envahit les sentiers. Mes blessures sont devenues des cicatrices, elles vont disparaître. Comme les noms. Ils vont disparaître, peu à peu, en même temps que ce que nous ne voulons pas nous rappeler. »

Sofia cherche son grand frère disparu. Au cœur de l’Amazonie, la guérilla contre la dictature et sa répression brutale : un épisode méconnu de l’histoire brésilienne, raconté de l’intérieur.

editions-metailie

A propos de l'auteur : Guiomar de Grammont est née à Ouro Preto où elle enseigne à l’université. Elle y a créé le Forum des Lettres. Elle est l’auteur d’un essai sur le sculpteur baroque Aleijadinho. Elle a reçu le prix Casa de las Américas pour un de ses recueils de nouvelles. Elle est traduite en français pour la première fois.

Pour en savoir + : https://editions-metailie.com

Posté par Fatos e Fotos à 12:29 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12.09.17

Festival Biarritz Amérique Latine: la Colombie est à l'honneur et le Brésil en compétition au festival du film latino-américain

Du 25 septembre au 1er octobre

festival biarritz

Le Festival Biarritz Amérique Latine propose trois compétitions de films longs-métrages, courts-métrages et documentaires. Outre les films en compétition, le festival présente chaque année des focus autour de différentes thématiques. Cette année, la Colombie est à l'honneur.

Le festival cinématographique latino-américain propose également de découvrir la culture latino-américaine sous d’autres formes avec des rencontres littéraires,des rencontres animées par l’IHEAL (Institut des Hautes Etudes de l’Amérique latine), des expositions et des concerts.

Pour l'édition 2017, sont attendus plusieurs longs, courts-métrages et documentaires brésiliens, ainsi que les réalisateurs venus défendre leur film à cette occasion.

Longs-métrages de fiction brésiliens en compétition : As Boas Maneiras  (de Juliana Rojas et Marco Dutra)

Courts-métrages brésiliens en compétition : Postergados (de Carolina Markowicz) et Alcibiades (de Breno Nina)

Documentaires brésiliens en compétition : O Som dos Sinos (de Marcia Mansur et Marina Thomé) et Cine São Paulo (de Ricardo Martensen et Felipe Tomazelli).

Hors compétition - film de clôture : La fille Alligator (Não Devore Meu Coração) de Felipe Bragança.

Pour en savoir + :  www.festivaldebiarritz.com  

Posté par Fatos e Fotos à 12:30 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Cinéma: Le Collectif Brésil Rennes propose son dixième cycle de Découverte du Brésil à travers le cinéma

20 septembre au 8 novembre

Maison Internationale de Rennes

Au programme : rencontre avec l'association Tamadi qui organise des voyages solidaires dans la région de Fortaleza en partenariat avec les paysans sans terre ; accueil des étudiants brésiliens avec l'association Toucouleurs ; exposition de peinture avec l'artiste franco-brésilienne Lula Camargo et des rencontres littéraires avec le département de portugais de l'universtié Rennes 2.

photo_flyer_ro_2017-5438a

 

Posté par Fatos e Fotos à 12:07 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


11.09.17

Festival international du film sur le handicap : le cinéma brésilien est à l'affiche et en compétition

Du 15 au 20 septembre

Cannes accueille la 2e édition du Festival international du film sur le handicap à partir du 15 septembre.

Le Brésil est de nouveau présent en compétition avec les longs métrages Nise, le cœur de la folie, de Roberto Berliner, et La famille Dionti, d’Alan Minas, et le court métrage Obsession, d’Aline Lata et Erico Toscano.

Le temps d’une semaine, des réalisateurs du monde entier fouleront le tapis rouge à la Croisette pour présenter des films inattendus, inédits, longs et courts-métrages en compétition.

Le public pourra découvrir des histoires étonnantes, avec des œuvres de fiction ou des documentaires d’une quarantaine de pays qui cassent les stéréotypes et changent le regard sur le handicap.

Pour en savoir + : http://festival-international-du-film-sur-le-handicap.fr

 

 

10.09.17

Maison européenne de la photographie : biennale des photographes du monde arabe contemporain

Du 13.09 au 29.10

L’Institut du Monde Arabe (IMA) et la MEP présentent la deuxième édition de la Biennale des photographes du monde arabe contemporain. Fortes du succès public et professionnel rencontré par la première édition en 2015, les deux institutions poursuivent l’exploration de la création photographique contemporaine dans cette région du monde.

La Biennale des photographes du monde arabe contemporain se déroulera simultanément dans huit lieux parisiens : l’IMA, la MEP, la Cité internationale des arts, la Mairie du 4e, la Galerie Thierry Marlat, la Galerie Photo12, la Galerie Clémentine de la Féronnière et la Galerie Binome, dessinant un parcours pluriel à travers les différents regards des photographes contemporains sur le monde arabe.

Chacun des lieux d’exposition présentera à la fois les travaux de créateurs issus du monde arabe, résidant dans leur propre pays ou « parlant » depuis un autre rivage et les œuvres d’artistes étrangers, européens pour la plupart, témoignant eux aussi de la réalité des pays arabes. Le mélange des cultures et le dialogue des sensibilités étant l’un des principes de la Biennale.

Pour en savoir + : www.biennalephotomondearabe.com

fddd

Hicham Benohoud, Série «The Hole», 2015 © Hicham Benohoud.

01.09.17

Métailié: rentrée littéraire, les coups de coeur de la bibliothèque hispano-américaine

Pour cette rentrée, on part, on s'enfuit, on se rencontre, on se raconte, on revient. Aussi loin qu’on aille, on n’échappera pas à soi-même, et le retour sera impossible. Mais on aura toujours la littérature, le gin artisanal, et quelques réserves de lumière…

Pour cette rentrée littéraire, on part en Colombie et à La Havane, quelque part entre passé et présent, entre douleur et passion.

unnamed-2

 

Santiago Gamboa est une des voix les plus puissantes et originales de la littérature colombienne.

unnamed-3

 

Karla Suarez est née à La Havane et fait partie des 39 meilleurs jeunes auteurs latino-américains.

Aux Editions Métailié

25.08.17

Visa pour l'image : 29e Festival international du photojournalisme

Du 2 au 17 septembre

De 10h à 20h

Entrée gratuite

25 expositions sont prévues cette année. Cette édition du festival rend hommage à Stanley Greene, photojournaliste américain au regard doux et triste, dont les photos sont d'une épaisseur dense et un noir et blanc puissant.

A la Une : la guerre contre la drogue aux Philippines, la traite des être humains au Népal, la crise au Venezuela, la réserve indienne de Pine Ridge aux Etats-Unis, la guerre civile au Péru, chez les ex-FARC en Colombie.

DANIEL BEREHULAK pour The New York Times

Ils nous abattent comme des animaux

Ce reportage sur la guerre contre la drogue du président Rodrigo Duterte aux Philippines plonge le spectateur dans une réalité éprouvante. Six mois après son élection, plus de 2 000 personnes ont été abattues par la police et de nombreuses autres ont été tuées par des milices ayant répondu à l’appel de Duterte de « tous les abattre». À l’automne dernier, Daniel Berehulak a passé cinq semaines à Manille, travaillant avec un journaliste local pour couvrir 41 scènes de crime qui ont fait 57 morts. Mais il ne s’est pas contenté de compter les corps : il a rencontré les familles, s’est intéressé à l’histoire de chacun, a découvert des contradictions dans les rapports de police, s’est rendu dans les prisons et a assisté aux obsèques des victimes.

STEPHEN DOCK

La traite des êtres humains, le fardeau du Népal

Au Népal, un des pays les plus pauvres au monde, les hommes et les femmes quittent les campagnes dans l’espoir d’une vie meilleure dans les villes ou à l’étranger. Peu éduqués, pauvres et désespérés, ils sont des cibles faciles pour les trafiquants d’êtres humains. Des jeunes femmes finissent dans des bordels en Inde et en Malaisie, des enfants sont maltraités dans de faux orphelinats, tandis que des hommes meurent par centaines sur les chantiers des pays du Golfe. En plein essor depuis vingt ans et souvent passée sous silence, la traite des êtres humains est aujourd’hui la troisième activité criminelle la plus rentable, après le trafic des armes et celui de la drogue.  

MERIDITH KOHUT pour The New York Times

Le Venezuela au bord du gouffre

Bien que le Venezuela dispose des plus importantes réserves pétrolières du monde, des années de corruption au sein du gouvernement ainsi que de politiques économiques inefficaces ont entraîné une crise profonde dans le pays. L’exposition montre la vie des Vénézuéliens qui luttent pour survivre malgré les pénuries de nourriture et de médicaments, une criminalité en forte hausse et un gouvernement répressif. Meridith Kohut a photographié les Vénézuéliens qui affluent vers les mines d’or illégales, d’autres qui ont choisi de fuir la crise, et ceux qui ont décidé de rester et de se battre en descendant dans la rue lors de grandes manifestations contre le gouvernement qui ont fait plus d’une centaine de morts et d’un millier de blessés.

DARCY PADILLA / Agence VU’ Prix Canon de la Femme Photojournaliste 2016 soutenu par le magazine ELLE

Dreamers

La réserve indienne de Pine Ridge serait l’un des endroits les plus pauvres aux États-Unis, avec un taux de chômage de 85 % et l’espérance de vie la plus faible du pays : 47 ans pour les hommes et 52 pour les femmes. Cette communauté est aux prises avec l’alcoolisme et la dépendance à la méthamphétamine. Le reportage présente les membres de la tribu qui, à l’initiative de militantes, s’attaquent aux problèmes sociaux et embrassent la culture des Lakotas.  

ANGELA PONCE ROMERO / Lauréate du Visa d’or humanitaire – Comité International de la Croix Rouge (CICR) 2017

Ayacucho

Pendant la période de guerre civile et de terrorisme au Pérou (1980-2000), 20 % des décès et des disparitions étaient des femmes. Beaucoup ont été assassinées, d’autres enrôlées de force dans des groupes subversifs et d’autres encore mariées contre leur gré et victimes d’abus sexuels. Les survivantes ont également souffert de la disparition ou du décès de leurs proches. Aujourd’hui, elles surmontent leur douleur pour continuer leur quête de vérité et de justice.

 PRIX CANON DE LA FEMME PHOTOJOURNALISTE 2017

Pour la dix-septième année, Canon et Visa pour l’Image décerneront le prestigieux Prix Canon de la Femme Photojournaliste, soutenu par le magazine ELLE, à une photographe, en reconnaissance de sa contribution au photojournalisme.

Le prix, doté de 8 000 €, permettra à la lauréate de financer un nouveau projet passionnant, qui sera exposé lors de l’édition 2018 du festival.

La lauréate 2017, Catalina Martin-Chico / Cosmos, récompensée pour son projet de reportage sur l’explosion de la natalité chez les ex-membres des FARC en Colombie suite à l’accord de paix.  

Posté par Fatos e Fotos à 12:30 - Permalien [#]
Tags : , , ,

16.08.17

Exposition « e’a’u’ », installations, sculptures et objets de Jarbas Lopes, l'artiste qui pense avec les mains

CRAC Alsace

Jusqu’au 17/09

Première exposition personnelle d’envergure en France de l'artiste brésilien Jarbas Lopes, « e’a’u’ » sera présentée au CRAC Alsace (Centre rhénan d’art contemporain), à Altkirch.

E, a, u. Voilà trois lettres qui titrent une exposition. Trois lettres en action, permutables, qui forment aussi un mot. Et de l’eau, il en est bien question dans cette exposition de Jarbas Lopes. L’artiste brésilien pense avec les mains. Il fabrique des objets – peintures élastiques, peintures choc, peintures circulaires, peintures oraculaires, dessins prospectifs, sculptures praticables et instables, livres - qui relèvent de gestes spéculatifs, de gestes qui aménagent un imaginario capable de laisser venir la moindre utopie.

Le tissage et l’entrelacs sont au cœur de l’œuvre de Jarbas Lopes.

Jarbas-Lopes-17-Crac-Alsace-05b-Cicloviaerea-768x705

Jarbas-Lopes-17-Crac-Alsace-07b-Good-and-evil-misunderstandings-768x561

 

Credits photos: Jarbas Lopes

Posté par Fatos e Fotos à 19:23 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,