17.05.10

La tournée des paroles, scènes brésiliennes

Mardi 25 Mai à 19h30

A la découverte du Brésil en vers et en prose

Pour en savoir + : www.langora.fr

Posté par Fatos e Fotos à 10:22 - Permalien [#]


15.05.10

Belo Monte est un cheval de Troie qui modifiera totalement la vie de la région amazonienne

La controverse entourant la construction de l’usine hydroélectrique de Belo Monte sur le bassin du fleuve Xingu, État du Pará, dure déjà plus de 20 ans. Mis de côté pendant le gouvernement de Fernando Henrique Cardoso, le prédécesseur de Lula, Belo Monte refait surface en 2003 et réveille la polémique autour de sa construction.

Depuis 2009, lors de la présentation d’une l’étude sur l’impact environnemental, les débats sur la construction du barrage se sont intensifiés. En février 2010, le gouvernement Lula a lancé des appels d’offres pour la construction et en avril, une licence a été octroyée pour le démarrage de la construction du barrage. Depuis, les mouvements sociaux et environnementaux se mobilisent contre le projet et les peuples indigènes de la région ont déclaré la guerre au barrage.

Conscients de l’impact socio environnemental néfaste du barrage, les peuples indigènes considèrent Belo Monte comme « un cheval de Troie qui modifiera totalement la vie de la région amazonienne ». Car, au-delà du projet Belo Monte, le cahier de charges du programme gouvernemental prévoit aussi la construction d’un gazoduc à Urucú et 18 autres barrages dans le bassin du fleuve Araguaia et Tocantins. 

 Barrages = destruction

Des exemples malheureux comme la construction des centrales hydroélectriques de Tucuruí (PA) et de Balbina (AM), construites en Amazonie dans les années 1970 et 1980, en sont la preuve de la destruction provoquée par les barrages. Ces usines ont provoqué le déplacement de communautés entières, ont inondé des vastes étendues de terres et ont détruit la faune et la flore régionales.

Balbina, situé a 146 km de Manaus, a provoqué l’inondation de la réserve indigène de Waimiri-Atroari, la mortalité des poissons, la pénurie d’aliments et la famine de la population locale. La catastrophe fut telle que, en 1989, l'Institut National de Recherche Amazonienne (INPA), après avoir analysé l’état du fleuve Uatumã, où le barrage a été construit, a décrété sa mort biologique. En Tucuruí, ce ne fut pas mieux : près de dix mille familles ont dû quitter leurs terres. En contrepartie, le fournissement d'électricité promis par l’avènement du barrage à la population locale n’a jamais été atteint.

Raoni dernier rempart contre le barrage de Belo Monte ? 

« J’ai rencontré Lula à Bahia en 2008 pour lui demander de renoncer au barrage. Il m’a dit oui, mais il m’a menti. C’est pourquoi je suis venu rencontrer Nicolas Sarkozy pour qu’il puisse convaincre Lula de ne pas construire ce barrage ! Si le barrage est construit, il y aura une guerre ; c’est certain ! » , a déclaré le chef Raoni lors de son passage en France.

Raoni, de son vrai nom Ropni Metuktire, est venu "implorer Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy afin (qu'ils) empêchent le président brésilien de construire ce barrage sur le Rio Xingu". Quelque 500 km2 de forêt serait inondés et 20.000 personnes forcées à quitter la région.

S’il est construit, le barrage brésilien de Belo Monte deviendra le troisième plus grand barrage hydroélectrique au monde (11.000 MW), derrière celui des Trois Gorges en Chine (18.000 MW) et celui d'Itaipu (14.000 MW), à la frontière entre le Brésil et le Paraguay.

 

Posté par Fatos e Fotos à 11:30 - Permalien [#]

Dreamlands accueille plasticien brésilien Nelson Leirner

DES PARCS D'ATTRACTIONS AUX CITÉS DU FUTUR

Jusqu’au 9 août 2010 de 11h à 21h

Exposition avec 300 œuvres - tableaux, sculptures, installations, photographies, vidéos, maquettes, à voir, à lire et à écouter. L’artiste plasticien brésilien Nelson Leirner intègre le groupe.

www.centrepompidou.fr  

www.nelsonleirner.com.br

Posté par Fatos e Fotos à 09:50 - Permalien [#]

Le Brésil va produire une bière typiquement allemande

Un accord entre deux brasseries, l’allemande Weltenburger et la brésilienne Petrópolis, permettra au Brésil de produire une bière avec ce que l'Allemagne a de meilleur à  offrir : ses ingrédients et ses recettes traditionnelles. L’initiative devrait plaire aux consommateurs les plus exigeants.

La nouvelle bière sera lancée dans la deuxième moitié du mois de mai et aura le label super premium : elle sera fine et coûtera plus cher que les autres. L'étude de marché commandée par les fabricants montre qu'au cours des trois dernières années, ce secteur a augmenté de 20% au Brésil.

Posté par Fatos e Fotos à 09:46 - Permalien [#]

12.05.10

Cine sin fronteras, pour les professionnels Européens et Latino-Américains de la diffusion cinématographique

Les exploitants et distributeurs Européens et Latino-Américains sont confrontés au phénomène de concentration et d’homogénéisation du marché: concentration de la demande sur les films les plus exposés, bénéficiant de budgets de promotion considérables, concentration de la fréquentation dans certains types de salles.

Les indépendants, garants de la diversité culturelle, connaissent dans ce contexte de graves difficultés pour faire exister auprès du public les films qu’ils défendent.
Or, il existe une réelle demande de cette diversité. Comment répondre à cette demande? Comment la susciter? Comment développer et renforcer le secteur indépendant garant de la diversité de l’offre proposée au public?  

Les Ateliers Cine Sin Fronteras proposent un programme de formation à l'attention des professionnels de la promotion désireux de s'informer sur les conditions des marchés cinématographiques, les cadres légaux et les opportunités financières de la diffusion dans les deux continents, et d'acquérir les outils indispensables de promotion des œuvres indépendantes afin de renforcer leur professionnalisme et la compétitivité de leurs sociétés. 

Pour en savoir + : www.cinesinfronteras.org

02_carte_UK

 

Posté par Fatos e Fotos à 11:14 - Permalien [#]


11.05.10

Coup de cœur cinéma : Estômago, une fable sur le pouvoir, le sexe et la cuisine

Actuellement à l'affiche au cine Diagonal à Montpellier

Écrit et réalisé par Marcos Jorge, cinéaste brésilien originaire de Curitiba, Estômago a reçu plusieurs prix au Brésil et à l’étranger (Prix du jury au Festival Biarritz Amérique Latine). Estômago, est une fable sur le pouvoir, le sexe et la cuisine. C’est l’histoire de Nonato, tout juste débarqué en ville, sans un sou, et qui trouve un job dans un restaurant. Mais le destin conduit Nonato en prison et c’est à cet endroit que l’ancien apprenti cuisinier prendra, enfin, sa place de Chef. Brasilidade a rencontré Marcos Jorge lors de son passage à Montpellier. Une rencontre pleine de saveurs !

BRASILIDADE :  Marcos, aimes-tu cuisiner ?

Marcos Jorge : J’adore cuisiner et ma spécialité ce sont les fruits de mer. J’ai habité en Italie pendant 10 ans, à Rome et à Milan, et j’ai appris à cuisiner avec des « grands » chefs de la cuisine italienne. En 2000, je suis rentré au Brésil et j’ai eu envie de réaliser un projet cinématographique qui touchait à la cuisine populaire brésilienne, qui m’a tant manqué. Estômago a suscité tellement d’intérêt au Brésil que je suis devenu consultant en gastronomie et j’ai lancé un livre avec les recettes du film !

BRASILIDADE : Quelle est l’importance de la nourriture pour toi ?

MJ : J’adore manger ! La nourriture, c'est la base et cuisiner c’est un art, un geste d’amour car quand on cuisine, on cuisine pour les autres. Estômago est une fable sur le pouvoir, le sexe et la cuisine. C’est un film qui « rentre par la cuisine », l’endroit le plus accueillant d’une maison. La cuisine c’est une pièce qui peut être comparée à une cellule de prison. Il se passe beaucoup de choses dans une cuisine, le grand restaurant de la vie, et même le cuisiner veut manger sa part. Estômago est un film qui ouvre l’appétit !

BRASILIDADE : Aimes-tu la cuisine française ? As-tu un plat préféré ?

MJ : J’aime beaucoup la cuisine française. J’aime beaucoup manger des escargots et j’adore la bouillabaisse. C’est un plat que j’ai goûté lors d’un voyage à Marseille et que j’essaie de reproduire quand je suis au Brésil mais que je n’arrive pas car les poissons ne sont pas les mêmes !!!

BRASILIDADE : Comme tu l’as dit, Estômago est un film qui ouvre l’appétit. Crois-tu que l’on peut mourir par la bouche ?

MJ : Dans le proverbe, on dit que « les poissons meurent par la bouche ». La gourmandise peut amener une personne à la perdition. Dans le cas d’Estômago, la nourriture est un instrument de pouvoir. Faire à manger à quelqu’un n’est pas un acte gratuit. Rien, dans la vie, n’est gratuit.

52828240_p

 

Posté par Fatos e Fotos à 09:59 - Permalien [#]

Film brésilien sera projeté au Festival de Cannes

Du 12 au 26 mai 2010

Le film LE BAISER DE LA FEMME ARAIGNÉE d’Hector Babenco, sera projeté le jeudi 13 mai en soirée dans la catégorie Cannes Classics.

Pour en savoir + : www.festival-cannes.com

Posté par Fatos e Fotos à 09:04 - Permalien [#]

Concerts forró avec le groupe brésilien Bentivi à Montpellier

Amateurs de danse et de musique traditionnelle brésilienne : deux prochaines dates à ne pas rater :

Au FORCY'S

Le Jeudi 13 Mai à 21h

Entrée libre

Au BALOARD

Le Vendredi 14 Mai à 21h

Entrée 5€

forro_bentivi_presentation

 

Posté par Fatos e Fotos à 09:03 - Permalien [#]

09.05.10

Compositeur brésilien Tato Taborda participe de la Biennale de Muniche

Amazonas – Teatro música em três partes, de Tato Taborda à participé, hier, à l’ouverture de la Biennale de Munich.

Il s'agit d'une coproduction entre le Centre d'Art et Technologie des Médias (ZKM), du Goethe Institut, du SESC São Paulo, du Teatro Nacional de São Carlos (Lisbonne), et de la Fondation Yanomami.

Trois compositeurs y participent du projet : les allemands Klaus Schedl et Ludger Brümmer, et le brésilien Tato Taborda.

L'intérêt du compositeur brésilien par les sons de la forêt est de longue date. A partir de l'accouplement des grenouilles, il est arrivé à la théorie fascinante de « l’orchestration bioacoustique ».

Afin d'attirer le bon partenaire et être en mesure de perpétuer ses gènes, chacune des espèces dépend entièrement de se faire entendre dans le chaos apparent de la nuit acoustique. Celui qui n’arrive pas à se faire entendre, chante en vain et cours à l'extinction.

Posté par Fatos e Fotos à 12:01 - Permalien [#]

Ikebana Productions propose plusieurs stages avec des musiciens brésiliens

Ikebana propose plusieurs stages de samba de coco, chant et pandeiro sur Toulouse et à Paris avec les musiciens brésiliens Renata Rosa (Samba de Coco et Chant) et Sergio Krakowski (Pandeiro).

Pour en savoir + : www.ikebanamusic.com


Posté par Fatos e Fotos à 11:09 - Permalien [#]