Aussi expressive que le langage visuel unique de l’artiste, cette monographie présente le travail de Beatriz Milhazes, peintre brésilienne qui mélange l’abstraction moderniste aux couleurs et aux lumières de son pays natal. À travers plus de 280 œuvres, un long entretien et un dictionnaire poétique de ses motifs clés, l’ouvrage explore les différentes périodes de son travail dans toute leur splendeur et leur signification.

Dans ses œuvres vibrantes, l’artiste peintre brésilienne Beatriz Milhazes fusionne deux manières très différentes de regarder le monde. Ses compositions abstraites, qui s’inscrivent dans la lignée des maîtres modernistes, de Henri Matisse à Bridget Riley, sont imprégnées des couleurs et lumières de son pays natal.

Ses toiles regorgent de symboles évoquant la vie quotidienne au Brésil: le carnaval, les arts traditionnels et des motifs triviaux qui renvoient tantôt au baroque, tantôt au pop, et se rencontrent dans une exubérante chorégraphie visuelle. Ces couleurs vives et rythmées exhalent un charme exotique irrésistible, mais à l’instar de l’œuvre de Paul Gauguin, le paradis est perdu: les promesses combinées de la vie sous les tropiques et de l’abstraction moderniste révèlent aussi une facette plus sombre, teintée de mélancolie.

Pour parvenir à cet équilibre, Milhazes a développé, à la fin des années 1980, une technique particulière qui consiste à peindre les motifs sur des feuilles de plastique qu’elle colle, une fois sèches, sur une toile. Ce procédé permet à l’artiste de superposer les couches et de créer un effet d’oscillation entre éclat joyeux et lumineuse tristesse.

Depuis sa percée, au début des années 1990, Milhazes a étendu sa pratique à d’autres disciplines pour créer sérigraphies, collages d’emballages de chocolats et de bonbons, sculptures composées de mobiles géants où pendent des colifichets de carnaval, projets in situ qui transforment des façades d’immeubles en vitraux.

Cette monographie de Beatriz Milhazes présente plus de 280 œuvres réalisées à diverses époques et avec différentes techniques. Les pages de transition entre les chapitres ont été créées spécifiquement pour ce livre, à partir de collages peints, composés de différents fragments de papiers et d’objets trouvés par l’artiste. Les images sont complétées par un entretien avec l’éditeur Hans Werner Holzwarth, dans lequel Beatriz Milhazes explique sa manière de travailler et révèle les idées et l’arrière-plan culturel qui sous-tendent son œuvre.

milhazes_ce_int_3d_03139_1708221654_id_1141669

Édition collector limitée à 1.000 exemplaires signés et numérotés (no 101 à 1.100)
Prix : 750 euros