attachment

Capture d’écran 2017-09-05 à 10

 

Ce cycle d’expositions aborde sous différents prismes notre rapport à l’Autre, car malgré l’accélération des échanges dans un monde désormais globalisé, notre relation à l’Autre semble peu évoluer : préjugés, stéréotypes, réflexes de replis identitaires dominent encore souvent notre appréhension de l’Autre.
 
Le premier volet du projet s’intéressait à un Autre lointain au mode de vie en voie de disparition, tandis que le second questionnait un Autre tout proche, mais rendu invisible. Ces deux expositions ont laissé entrevoir des processus. D’un côté une homogénéisation du monde par la fin des transmissions traditionnelles et de l’autre la multiplication des segmentations et des hiérarchies entretenues par la politique et l’économique.
 
Le troisième volet, quant à lui, met en perspective ces évolutions dans l’avenir. L’uniformisation gagnera-telle sur la diversité ? Ou au contraire la mondialisation crispera-t-elle les réflexes communautaristes ? A l’heure du tout-global, le monde sera- t-il une réunion, une confusion, une séparation ou une distinction de soi et des autres ? Notre perception de l’humain renverra-t-elle à une réalité ou bien à une image – images de soi, images des autres ? Et s’il y a un « nous », qui en décidera et qui le définira ? 
Du 4 octobre au 9 décembre 2017
Pour en savoir +: www.maisonpop.fr