Part II. Du 14 janvier au 4 mars 2017

Polka Galerie - Paris

La galerie Polka présente le second volet de l’exposition Taking My Time, un cycle rétrospectif en deux tableaux consacré au grand photographe américain Joel Meyerowitz.

Autobiographique et méditatif, l’accrochage plonge dans la mémoire d’un artiste spectateur qui a traversé l’histoire récente de la photographie. La deuxième partie du voyage se consacre aux paysages et à la lumière. Après les piscines de Cape Cod viendront d’autres paysages, d’autres formes, d’autres architectures. Des forêts de Toscane aux ruines du World Trade Center en passant par les ateliers du grand peintre italien Giorgio Morandi. Le voyage de Meyerowitz devient alors intérieur.

A propos du photographe américain

Joel Meyerowitz est né à New York, dans le Bronx, en 1938. Photographe de rue dans la lignée d’Henri Cartier-Bresson et Robert Frank, il est l’un des premiers, avec Stephen Shore et William Eggleston à privilégier la pellicule couleur à l’époque du tout noir et blanc.

Son premier livre, Cape Light, publié en 1978, est devenu un classique de la photographie couleur et a été vendu à plus de 150.000 exemplaires. Quelques années plus tard, avec Wild Flowers (1983), il replonge avec humour dans la ville et ses rituels, aux Etats-Unis, au Mexique, en France, en Espagne et au Maroc, à travers l’exploration de la nature urbaine et de quelques-uns de ses jardins sauvages. En 1994, il est le co-auteur de Bystander: A History of Street Photography, un livre devenu aujourd’hui une référence.

L’artiste a été le seul photographe à pouvoir accéder aux ruines du World Trade Center juste après le 11 septembre 2001. Les images capturées à cette occasion sont une archive inestimable et une témoignage sans égal de l’histoire de Ground Zero. Elles ont été exposées au 9/11 Memorial de New York ainsi que dans plus de 200 villes et 60 pays.

 

JM1

JM2

JM3

JM4

Crédits photos :© Joel Meyerowitz, courtesy Polka Galerie