GGN3

Les damnés de la terre

Exposition jusqu'au 3 décembre à l’Orangerie de Cachan

Vernissage le jeudi 3 novembre à 19h

Les paysans de Gontran Guanaes Netto viennent d’ailleurs, de latitudes lointaines mais aussi d’un temps immémorial, bien avant que n’adviennent les tracteurs, les pesticides, les OGM, l’agro-alimentaire, la grande distribution, les quotas et tout ce dont il est question aujourd’hui.

Artiste engagé depuis toujours, Gontran Guanaes Netto exprime son combat en faveur de ces symboliques paysans sans terre du Brésil, qui attendent depuis toujours une reforme agraire qui tarde à venir.

Mais, issu lui-même d’une famille de travailleurs ruraux, Netto reste fidèle à ses origines. En peignant inlassablement ces
« damnés de la terre » – comme il aime les intituler – ce sont ses souvenirs d’enfance qu’il essaye de faire remonter à la surface de la toile. La peinture est le récit de la mémoire, imprégnée de la nostalgie du pays distant, autant dans l’espace que dans le temps.

Mais la nostalgie de Netto n’est-elle pas, aujourd’hui, celle de l’humanité toute entière ? Cette exposition pourra permettre d’enrichir le débat et la réflexion sur les différentes alternatives de société qui s’offrent à nous.

Autour de l’exposition trois films seront diffusés en lien avec l’exposition le mardi 8 novembre à 20h30 au cinéma La Pléiade de Cachan :

Liberté (7mn) - Un film de Paul Redman qui raconte l’histoire des Quilombolas, communauté afro-brésilienne descendant des esclaves.

Les guerrières du Babassu (7mn) - de Paul Redman raconte l’histoire de ces femmes qui vivent de la collecte de noix de babassu au nord-est du Brésil.

Hautes terres (1h27) - Un film de Marie-Pierre Brêtas.

Gontran Guanaes Netto a réalisé des expositions individuelles en divers pays : Cuba, France, Allemagne, Espagne, Brésil, Italie, Bulgarie, Liban, Suède, Nicaragua, Mexique, États-Unis, Uruguay... Il vit et travaille à Cachan depuis 2011.

GGN2

GGN1